giel europ raid 002 Europ’Raid est le premier tour d’Europe automobile, un raid-aventure solidaire et sportif de plus de 10000 kilomètres à travers 20 pays d’Europe en 23 jours. Le 30 juillet 2016, ils seront 150 participants originaires de toute la France. Ils rejoindront 23 villes d’Europe partenaires et achemineront plus de 5 tonnes de matériel scolaire dans 10 écoles d’Europe de l’est. Deux élèves de Giel y participent : Chloé et Mathilde.

 

Don Bosco Aujourd'hui : En quoi Europ Raid est un défi sportif ?

Nous comptons sur notre esprit d’équipe et d’endurance pour parcourir 500 kilomètres par jour dans notre Peugeot 205, une magnifique voiture !

 

Un défi sportif... et un voyage culturel ?

En 23 jours, nous traverserons 20 pays d’Europe. Cette expérience nous permettra de découvrir près de 30 monuments historiques classés au patrimoine de l’Unesco, 14 capitales en 50 étapes : La Roche-sur-Yon, Venise, Istanbul, Croatie, Pologne, Allemagne, Slovaquie, un espace de 10 millions de km².

 

giel europ raid 001 giel europ raid 003  

 

L'objectif est d’aider des établissements scolaires dans le besoin. Comment ?

Nous devons acheminer 100 kilos de fournitures scolaires afin de les amener dans les écoles ou des orphelinats. C’est l'objectif essentiel de notre voyage. Nous avons en tête le développement des pays de l’Est dans l’Union Européenne. En fait, Europ’Raid redonne le sourire à l’Europe.

 

Comment allez-vous vous organiser pour boucler votre budget ?

Nous espérons atteindre le budget requis grâce à vous ! Pour un total de 4500€, nous devons essayer de trouver des moyens de financement variés. 

  • Vente de gâteaux + Organisation d’une tombola
  • Soirée Concert : Nous allons organiser une soirée concert, où nos amis joueront bénévolement. En plus de cette soirée, un vide-dressing sera mis en place.
  • Financement participatif, tels que Ulule, et Kisskissbankbank
  • Sponsoring

Enfin, toute personne pourra, si elle le souhaite, donner un don en échange de l’affichage de sa photo ou de son nom sur notre coffre de toit. Ainsi, nous voyagerons en bonne compagnie !

 

 

Don Bosco Aujourd'hui
5 mai 2016

 

 

Chloë, 18 ans, en BTS « Agencement de l’Environnement Architectural », à Don Bosco Giel

« Intéressée depuis toute petite par le challenge et l’envie de me dépasser, Europe Raid est pour moi un vrai défi à relever. Aussi, au-delà du défi sportif, le fait de pouvoir aider des personnes dans le besoin est une concrète motivation. Enfin, pouvoir s’enrichir tant culturellement qu’humainement est une réelle satisfaction. Cette aventure est pour moi une prouesse ainsi que la promesse de souvenirs merveilleux. »

 

Mathilde, 19 ans, en BTS « Agencement de l’Environnement Architectural », à Don Bosco Giel

« Fascinée par les différentes cultures et la richesse des pays, ce raid est l’occasion pour moi d’élargir ma vision du monde et de découvrir de merveilleux paysages. Ayant le cœur sur la main, je suis toujours présente pour aider les autres et l’occasion de rendre des enfants heureux dans le besoin est pour moi un plaisir. »

 

Pour aller plus loin

Le site de Giel Don Bosco

 


Mot du jour

Dans la communication entre les êtres humains, la voix joue un rôle très particulier. Voix d’hommes, voix de femmes, voix d’enfants, chacune a sa tessiture et son timbre reconnaissable entre mille. Certains ont une voix chaude, vibrante, alors que d’autres ont une voix blanche, voire froide. Entre ces extrêmes, quantité de nuances… La voix est aussi un vecteur de la personnalité de celui qui parle ou qui chante, ce qui joue sur l’écoute de l’auditeur, son adhésion ou son opposition aux propos. Ce n’est pas pour rien que les chanteurs travaillent leur voix, leur façon d’émettre les sons ; ce n’est pas pour rien que les acteurs travaillent leur élocution ; ce n’est pas pour rien que les hommes politiques prennent des cours pour rendre plus convaincant leurs discours !

Qu’elle soit parlée ou chantée, la voix est un des organes essentiels de la communication entre les humains, mais aussi de la communication avec le Seigneur : « Seigneur, entends ma voix qui te supplie ». (Ps. 85)

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite