aepcr paris animation de rue 006 Aller à la rencontre des jeunes là où ils sont, établir des contacts réguliers avec eux pour construire ensemble des projets individuels ou collectifs tels sont les objectifs de l’animation de rue développés par l’AEPCR (association d'éducation populaire) au cœur du 20è arrondissement de Paris. Yahia Adane, directeur, et Sandrine Roquevare, expliquent la réalité de l’animation de rue.

 

L’AEPCR est membre du réseau d’action sociale des maisons Don Bosco qui s’investit dans un quartier populaire du 20è arrondissement de Paris : Charonne-Réunion, depuis de nombreuses années. Mais, depuis deux ans, l’animation se fait également hors les murs. Avec succès !

 

Les habitants et les parents sont associés au projet

L'animation de rue a pour objectif de prévenir les ruptures institutionnelles des jeunes et de favoriser le vivre ensemble. Chaque mercredi, les animateurs de l’AEPCR animent la place de la Réunion en y associant enfants, habitants, parents, passants. Ils leur proposent un panel d'activités : jeux de société, de construction, peinture, lecture, atelier d’écriture, double dutch, mini volley, etc...,

 

aepcr paris animation de rue 003 aepcr paris animation de rue 004

 

Il n'y a pas de répit pour l'animation de rue ! Même durant les mois d'hiver, de nombreuses familles ont participé aux animations. Chaque mercredi, un tournoi de basket était organisé par un animateur. Et en février, un atelier chant a été organisé sur la place par une bénévole accompagnée de sa guitare. Les parents et les enfants étaient ravis ! Les parents, participant au Café des parents de l'association, ont proposé aux habitants des gaufres. Ce fût un moment convivial, une bonne manière de se réchauffer !

 

La médiation de rue pour des jeunes éloignés des logiques institutionnelles

La médiation de rue vient en appui de l'action « animation de rue ». Elle consiste à prendre contact avec des jeunes de 17 à 25 ans éloignés des logiques institutionnelles dans le quartier. En allant vers eux, en favorisant des rencontres et des échanges réguliers, nous nous inscrivons dans une dynamique de projet à long terme.

 

Au cours du mois de février, les animateurs ont rencontré 15 nouveaux jeunes aux abords de la Place de la Réunion. Des jeunes âgés de 16 à 18 ans, pour la plupart sans établissement scolaire. Ils leur ont proposé de les rencontrer individuellement sur notre structure afin de leur proposer un accompagnement vers un retour sur une formation et/ou un emploi. Ces jeunes assez réticents, par l’effet de groupe, ne se sont pas encore déplacés dans les locaux de l'AEPCR.

 

aepcr paris animation de rue 002 aepcr paris animation de rue 005

 

 

 

L'animation, une étape de transition pour des jeunes du quartier

L’AEPCR accompagne depuis de nombreuses années des jeunes en demande de formation BAFA, des jeunes du quartier Réunion et des jeunes du STEI (Services territoriaux éducatifs et d'insertion). Durant les mois d'hiver, trois jeunes ont intégré la formation après une période de découverte de l’animation dans la structure. Ils ont donné bénévolement de leur temps.

 

 

Sandrine Roquevare, chargée de mission
Yahia Adane, Directeur de l'AEPCR
19 mai 2016

 

 

AEPCR

 

L’Association d’Education Populaire Charonne Réunion (AEPCR) rassemble des personnes d’origines diverses (milieu populaire, classe moyenne et des personnes issues de l’immigration). Elle a pour vocation d’être un lieu qui permet la rencontre des cultures, des générations et l’acceptation des différences dans le cadre de projets citoyens et mobilisateurs. Elle a été créé par des paroissiens de l'Eglise Saint Jean Bosco, il y a vingt ans. L'Eglise prête ses locaux et permet ainsi à l'association de remplir pleinement sa mission.

 

L’AEPCR intervient dans trois directions complémentaires :

  • Une démarche préventive auprès des enfants et des jeunes
  • Un soutien à la fonction parentale
  • Des initiatives citoyennes

 

De nombreux bénévoles, issus du quartier, sont impliqués dans la vie de l’association, et des partenariats sont menés avec des lycéens et des étudiants de l’Université de Créteil pour le soutien scolaire.

 

 

 

 


Mot du jour

« L’amour est une danse dont personne ne m’a appris le pas » (Pat Conroy, Beach music). A quoi ça ressemble l’amour ? Comment fait-on ? Où est-ce que ça se trouve ? Quels sont les mots ? Qui nous dira le secret ?

Celui qui veut le mode d’emploi, la pleine conscience, restera sur sa faim. On ne maîtrise pas l’amour, c’est une chose dont il ne faut pas trop se préoccuper. Laissons venir l’amour, il trouvera son chemin, le moment venu.

Même Jésus ne nous dit pas exactement ce que nous devons faire. Pas de doctrine, sauf des formules fulgurantes : « Coupe ta main, arrache ton œil », « retire-toi », « parfume-toi », « donne » et « pardonne ». Pas de solution, mais une invitation à prendre la voie ouverte. L’amour naît de l’Esprit lors de chaque rencontre, face à chaque événement. L’amour est liberté.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Mission à Tournai
Le groupe Agape et leurs animations
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le témoignage de Margaux (de Grenoble)
Voir l'article

« Chers confrères, et chère famille salésienne »
Message du Supérieur mondial de salésiens
(ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Mineurs migrants : l’accueil dans le réseau salésien de Belgique

      mineurs migrants accueil en belgique Aujourd’hui des milliers de mineurs migrants fuient leur pays en raison de la guerre, la pauvreté. Pour les accueillir, différents lieux du réseau salésien en Belgique, se mobilisent. Quel est l’accueil spécifique des mineurs migrants dans les maisons salésiennes ?

      Lire la suite

    • Dramane, migrant du Mali à l’Espagne

      mineurs migrants temoignage dramane 001 Qui est le jeune Dramane ? Qu’est-ce qui l’a décidé à quitter sa famille ? Son pays ? Quelle est son histoire ? Comme beaucoup d’autres, Dramane est un jeune mineur à avoir frappé à la porte d’une maison salésienne en Espagne. Il témoigne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • A Sury-Le-Comtal, une sanction-réparation réussie

      st andre sury sanction 001 Des élèves ont commis un acte de bizutage contre un autre élève. Comment les sanctionner ? Comment les aider à prendre conscience de leur acte ? Comment les aider à changer ? C’est la question que s’est posée l’équipe éducative du lycée Saint-André à Sury-le-Comtal en demandant aux élèves de s’engager dans un acte de réparation qui a du sens.

      Lire la suite

    • Que faire cet été 2017 ?

      que faire cet ete 2017 001 L'aventure salésienne vous intéresse ? Alors n'hésitez pas à découvrir les propositions salésiennes de l'été ! Et si des jeunes veulent devenir animateurs, prenez contact. La famille salésienne offre une large palette de propositions ouvertes à tous. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts, à toutes les dates. Comment choisir dans ce large éventail ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Mineurs migrants non accompagnés

      nouveau dba 990 Nous ne baisserons pas les bras ! Parfois des décisions politiques sur l’accueil des migrants posent question, mais rien n’arrêtera l’élan de générosité que nous observons partout autour de nous. Dans le réseau des salésiens, il s’agit de faire ce que Don Bosco faisait en son temps : l’accueil inconditionnel.

      Lire la suite