formation a la mediation 002 Lors du lancement du « Défi Citoyenneté 2025 », la délégation du Lycée Costa de Beauregard, à Chambéry, s’est engagée à mettre en place une équipe de médiateurs. Trois mois plus tard, onze élèves volontaires ont suivi deux journées de formation avec Mickaël Crublet, formateur au Service Formation du réseau Don Bosco.

 

« Nous avons fait des mises en scène avec un médiateur et quatre personnes en conflit, explique Julie, lycéenne au lycée Costa de Beauregard à Chambéry, participante aux deux journées de formation à la médiation. Cela nous a permis de découvrir que tous les conflits ne se ressemblent pas : il y a différentes formes de conflits et différentes solutions existent. »

 

« Pourquoi une prise de tête peut rapidement partir en violence ? »

formation a la mediation 001 Pour Cléo, une autre lycéenne : « Ces explications m’ont permis de comprendre pourquoi une prise de tête peut rapidement partir en violence. J’ai appris beaucoup de choses. » Lors du lancement du « Défi Citoyenneté 2025 » en septembre dernier, Julie et Cloé s’étaient engagées à lancer une formation à la médiation au sein du Lycée Costa de Beauregard à Chambéry. Six mois après, elles l’ont fait !

 

En mars, ce sont onze élèves volontaires, des classes des CAPA et de Bac Pro, qui ont suivi les deux journées de formation. En mai, une "stagiaire" supplémentaire qui dépend de la MECS du relais Familial, structure de la Fondation du Bocage est venue se joindre à eux.

 

« Il faut analyser les parasites qui détournent la communication de son objet »

Selon Mickael Crublet, formateur au service formation des maisons Don Bosco, il est important d’analyser les petits riens qui détournent la communication de son objet. « De nombreux conflits viennent de ces petits parasites qui dégénèrent. »

 

Deux journées de formation autour d’apports théoriques et de jeux de rôles

Lors de la 1ère journée, l'accent avait été mis sur la nécessité de l'objectivité et de l'absence de jugement : priorité aux faits. Lors de la deuxième journée, la formation a porté sur le ressenti et les émotions des personnes impliquées dans un conflit. La réflexion a été illustrée par des extraits du film "Vice-Versa" et de jeux de rôle. Cette étape est indispensable si on veut résoudre en profondeur le conflit. Pour Cléo, cela a été très formateur : « Nous avons découvert ce que signifie être à l’écoute des autres et de leurs besoins. »

 

 

Stéphanie JACQUIN,
Educatrice de vie scolaire,
Véronique SERRES,
Directrice adjointe,
Lycée Costa de Beauregard.
16 juin 2016

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite