Livre Les intuitions pedagogique de Don Bosco Fruit des interventions du colloque international qui a eu à Lyon en octobre dernier, le livre aborde des points rarement soulevés au sujet de Don Bosco sur les notions de résilience, d’empowerment (participation active), d’autorité, de sanction, d’accompagnement. Ils actualisent les mots clés de Don Bosco.

 

Le bicentenaire de la naissance de Don Bosco a opportunément suscité de nombreuses manifestations et publications. L'Association des Maisons Don Bosco (A.M.D.B.) a, quant à elle, organisé un colloque international qui s'est tenu à Lyon en octobre dernier et dont l'objectif était de favoriser la découverte, la connaissance et la reconnaissance de Don Bosco comme un grand pédagogue, qui a marqué décisivement l'histoire de l'éducation. Le laïcisme latent qui affecte l'idéologie dominante l'a en effet occulté et marginalisé ; d'où son absence des ouvrages classiques en la matière.

 

Ce livre confirme avec vigueur l'actualité de la pédagogie salésienne. Il aide à saisir la difficulté de sa mise en œuvre à un moment où beaucoup d'enseignants sont enclins à fuir la relation et à se réfugier dans la didactique. En ce sens, il confirme la pertinence de la pensée de Don Bosco sur l'éducation.

 

Pour replacer la pensée de Don Bosco dans l’histoire des sciences de l’éducation

Pour tenter de remédier à la carence choquante de Don Bosco dans les manuels de sciences de l’éducation, les organisateurs souhaitaient aussi que ces assises se déroulent dans une université publique, pour signifier cette reconnaissance. C'est pourquoi elles s'ouvrirent et se tinrent, pendant les trois premières demi-journées, au sein de l'Université Lyon I, à l'ESPE, où les accueillait son directeur, le Professeur Alain Mougniotte, avant de se poursuivre à l'Université Catholique.

 

Les chapitres organisés autour des quatre thématiques principales : les sources et origines de la pensée de Don Bosco, le système préventif, sa diffusion internationale, enfin sa pertinence et son actualité. Tous visent à mettre en évidence "ses intuitions pédagogiques". L'hypothèse directrice était en effet qu'il avait très clairement perçu et mis en oeuvre des idées et des pratiques dont cependant lui-même n'a pas perçu toute la fécondité et la portée mais qui ont marqué dynamique de la pensée pédagogique. Et si, depuis, elles se sont imposées, on n'a pas assez discerné qu'elles lui sont dues et qu'il en a, le premier, identifié et engagé le processus. Ainsi en va-t-il du système préventif, du rôle de la confiance, de l'amorevolezza, ou du concept de résilience. Dans le quadruple domaine axiologique, anthropologique, pédagogique et praxéologique, il a fait émerger des notions, un mode de connaissance et des pratiques dont la conviction de la pertinence est désormais acquise.

 

C'est ce que les communications successives - plus de 20 -, présentées par des spécialistes venus de diverses universités françaises et étrangères, ont contribué à établir. Et c'est aussi ce qui permet de dire en conclusion que, face à une mutation culturelle qui la laisse désemparée, "l'Ecole du XXIème siècle sera salésienne ou ne sera pas".

 

 

Guy AVANZINI
30 juin 2016

 

Couverture Les intuitions pedagogique de Don Bosco 355

Les intuitions pédagogiques de Don Bosco
Chronique sociale - Lyon - 2016 - 288 p.

 

A commander aux Éditions Don Bosco :

www.editions-don-bosco.com

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

« En amour, écrit la romancière Zeruya Shalev, on cherche la plénitude, on croit qu’on aura atteint le comble de l’amour quand on ne sentira plus aucun vide. Quel paradoxe que ce besoin d’être plein… d’autant plus que nous sommes justement attirés par celui qui va nous affamer et non par celui qui va nous rassasier… »

Le véritable amour est celui qui donne faim. Plus on aime quelqu’un, plus on a faim de lui offrir de l’amour, et plus on a faim d’offrir de l’amour à d’autres. Voilà pourquoi l’amour entre époux est sacrement : il nous donne de faire l’expérience spirituelle de l’amour de Dieu. Aimer Dieu, c’est creuser sa faim, tandis que Dieu nous aime en creusant davantage notre faim.

Donne-nous, Père, notre faim quotidienne. « Seigneur, j’ai faim mais augmente en moi la faim ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le projet
Voir l'article

Mission à Tournai : Interview du directeur

Voir l'article

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...