valodocco nice chantier 001 Comment intervenir quand un jeune ne vient pas à l’activité prévue ? C’est la question que s’est posée Ismaël, éducateur technique des chantiers au sein du Valdocco Nice. Fin juillet, il reste quelques jeunes qui se réunissent tous les matins. Ils vont repeindre les murs d’un Centre d’Animation pour financer un projet de sortie. Repeindre les murs, ce n’est pas très « excitant », on excuserait bien l’absence du jeune... Témoignage d’Ismaël.

 

« 9h45 : José (16 ans) n’était toujours pas là. Je n’avais donné rendez-vous qu’à 9h30, pour ne pas faire trop tôt... Mais je savais également que l’activité proposée n’était pas des plus attractives pour ces jeunes.

valodocco nice chantier 002 Activité chantier: Décaper des murs, poncer des portes, peindre des plinthes au ras du sol, ou encore nettoyer des traces non désirées.

Que faire ? : Alors j’hésitais. Allais-je sonner chez lui, oui ou non? Son absence ne signait-elle pas sa non-adhésion? Pourtant, la veille, il m’avait assuré, oserais-je promis, d’être là au rendez-vous... Était-ce lui rendre service d’aller le chercher (probablement le réveiller et le lever) dans son repaire ? Était-ce l’aider de le porter ainsi tel un enfant encore peu autonome ? D’un autre côté, était-ce vraiment le soutenir, lui et sa parole, de le laisser une nouvelle fois ne pas être au rendez-vous ? Sa mobilisation sur le projet n’avait-elle pas besoin de sentir la mobilisation des adultes à son égard ? 

J’hésitais... Finalement, j’ai décidé d’aller frapper à sa porte. Sa mère m’a ouvert. Elle était surprise de me voir là. Cependant, je n’ai pas eu besoin de fournir d’amples explications/ très vite, elle est partie réveiller son fils. Cinq minutes plus tard, je vis José s’empresser de rejoindre notre minibus... pour venir au chantier. Il tenait donc parole. Il est arrivé essoufflé, mais avec le sourire. Son pote et moi l’avons chaleureusement salué, contents de le voir enfin arriver. 

" Ça fait plaisir d’être appelé comme ça le matin ! " Durant le trajet, je me suis interrogé de savoir si j’avais bien fait... Et la réponse m’est arrivée de manière inattendue, durant la matinée, entre deux pinceaux.

José nous a dit : « Ça fait plaisir d’être appelé comme ça le matin ! ».

Au fond, j’aurais pu lire son absence du matin comme un refus de l’invitation à venir sur le chantier. Mais sa remarque m’a permis de (re)prendre conscience que pour rester vraie, une invitation devait parfois être adressée avec force, désir et persévérance. Ce matin-là, la remarque de José me l’avait clairement révélé.

 

Ismaël,
directeur technique des chantiers
au Valdocco
30 août 2016


Mot du jour

Confier ses peurs
Offrir ses joies
Livrer sa peine
Rien exiger
Tout partager
Etre l’unique
Pour un instant

Accueillir l’autre
Tendre la main
Communiquer
Prendre le temps
De l’écouter

Grande tendresse
Chaleur au cœur
Etre estimé
Et reconnu
Grandir ensemble

Un moment fort…
C’est l’amitié !

 

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite