toulon bon accueil jo paralympique 004 Du 5 au 20 septembre dernier, Paul a été l'un des dix-huit ambassadeurs que la délégation sportive de l'Enseignement Catholique (l'UGSEL) a envoyé aux Jeux Paralympiques de Rio. Ce jeune a tenu un journal de bord détaillé de son voyage. Elève de Bon Accueil à Toulon, sportir, excellent élève, et impliqué dans tous les projets, il suscite, depuis plusieurs années, l'admiration de ses camarades. C'est l'opération «Solida'Rio» qui lui a permis de réaliser ce formidable séjour au Brésil parmi les handisportifs français.

 

«Solida'Rio» est un projet porté par la fédération sportive et éducative de l'enseignement catholique (l'UGSEL) et par son Secrétariat Général. Un projet pour « promouvoir l'école inclusive, celle qui permet une prise en compte des besoins spécifiques de tous les élèves et notamment de ceux à besoins éducatifs particuliers ». Dans le cadre de ce projet, Paul est parti à Rio, comme représentant de la fédération du Sud. Ce voyage a permis à Paul en situation de handicap de « partager » sa passion pour le sport avec tous les élèves dans sa situation. Le journal de bord de Paul est un beau témoignage de vitalité.

« Une fois rentré en France, je me rends compte
de la chance que j’ai eue de vivre cette expérience. »

Pour Pierre Bonnefoy, chef de l'établissement, a encouragé le voyage de Paul : « Le collège Bon Accueil méritait bien d'avoir son ambassadeur à Rio ! L'implication de Paul dans toutes les activités sportives de l'établissement a été telle que sa sélection s'imposait ! ». La maman de Paul dira aussi : « Depuis son amputation liée à une grave maladie à l'âge de 7 ans, et jusqu'Aujourd'hui, on mesure tout le chemin parcouru, semé d’épreuves, bien sûr, mais jalonné de rencontres formidables, de gens exceptionnels qui l’ont soutenu, porté ! »

 

Journal de bord de Paul – les jours 10 et 11 

Jour 10, les athlètes français, formidables !

Réveil tranquille encore une fois avec des activités le matin jusqu'à 12h, et après on est partis en petits groupes pour le ping-pong de 16h jusqu'à 19h. Il y a 4 tables et toujours de l'action. Certains joueurs n’ont qu'une seule main, d’autres sont en fauteuil : c'est très intéressant.

club2

Après on est allé au Club France. Michael Jérémiasz nous a accueillis en nous faisant la bise à tous, même si on ne l'avait vu qu'une seule fois, on a tous pu faire une photo avec lui, lui demander des autographes...

club3

J'ai pu aussi rencontrer Théo Curin qui est un nageur de 16 ans amputé aux 4 membres. Il est juste incroyable ! Comme les autres athlètes. On commençait à partir quand ils nous ont appelés pour être sur la photo officielle avec tout le monde. Pendant ce moment on a chanté la Marseillaise, on a fait un claqué ... Bref vraiment, vraiment magnifique ; c'était monstrueux. Après on a eu une interview de Grégory Cuilleron pour « bloghandicap » Le soir on est rentrés en bus dans lequel il y avait une grosse ambiance entre nous et les brésiliens. On chantait comme des fous, tout et n'importe quoi et au final on a eu le dernier métro à 0h00.

Jour 11, le rugby fauteuil

Ce jour-là, sont arrivés Daniel Renaud, président de l’UGSEL et Pascal Balmand, président du Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique. Je suis parti avec eux pour le rugby fauteuil. On en a vu deux matchs. L’équipe de France jouait dans le 1er, mais elle a perdu. Ce sport me tente aussi beaucoup, c'est plutôt assez violent mais super à regarder. Il y a de belles actions. Ils arrivent à manœuvrer avec leur fauteuil à toute vitesse et pour certains ils le font à une main voire sans mains et ça c'est « ouf « ! Il y avait une ambiance monstrueuse dans le stade.
Et aujourd'hui, quels changements ?

Après ces 15 jours à Rio, je crois que j’ai changé. Je suis plus déterminé que jamais à courir, pour être le meilleur. Je suis inscrit pour un stage organisé par la FFH à Bourges pendant les vacances de la Toussaint. C’est un stage « JAP » (Jeunes A Potentiel).

Une fois rentré en France, je me rends compte de la chance que j’ai eue de vivre cette expérience.

Je voudrais remercier tous ceux qui m’ont permis de partir, l'Enseignement catholique, Nathalie Gaspard, de l’Apel Académique Nice-Corse, M Bonnefoy de l’Externat Bon Accueil à Toulon qui a soutenu ce projet. MERCI à tous !

Paul,
élève au collège Bon Accueil


Mot du jour

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite

    • Don Bosco et l’abbé Rosmini

      Antonio Rosmini et Don Bosco Don Bosco a vécu entouré de saints et d’hommes de grande qualité. Parmi eux l’abbé Rosmini, brillant intellectuel de son siècle, et curieusement peu connu hors d’Italie. Don Bosco et lui se rejoignaient dans le but assigné à l’éducation : le salut des âmes, par la morale et la religion catholique.

      Lire la suite