minimes journee pedagogique 2016 003 Depuis 25 ans, il est une tradition à l’Institution Notre Dame des Minimes, à Lyon, qui est de faire une journée pédagogique salésienne. Quelle différence entre une journée pédagogique « classique » et une journée pédagogique salésienne ? Celle de prendre le temps de ne pas parler des programmes, des réformes mais de parler en profondeur du charisme salésien, de spiritualité, de pédagogie de Don Bosco...

 

Cette année, c’est la 3è fois que la journée pédagogique se fait hors les murs. Direction la Suisse, Genève, en passant par Veyrier, pour réfléchir sur le thème d’année « Citoyens du monde ». Un thème d’année qui trouve ici tout son sens : une équipe pédagogique et éducative des Minimes venant de tous horizons (social, religieux...), à l’image des élèves de l’Institution et se retrouvant à Veyrier, au cœur d’une autre institution salésienne (La Salésienne, tenue par les sœurs salésiennes) au carrefour entre la France et l’Italie, accueillant pas moins de 35 nationalités.

 

minimes journee pedagogique 2016 001 minimes journee pedagogique 2016 002  

 

Les liens entre l’encyclique Laudato Si et le thème « Citoyen du monde »

L’occasion, dans la matinée, d’écouter l’intervention du Père Xavier de Verchère, salésien, faisant le lien entre l’encyclique du Pape François Laudato Si et le thème d’année. Quelques points forts à retenir dans cette visée pédagogique, éducative. Le Pape François, comme Saint François de Sales, nous rappelle « qu’avant de commencer par l’extérieur, il faut commencer par l’intérieur, par changer le cœur de l’homme. Cela commence au fond du cœur de chacun ». Le Père Xavier nous le rappelle : « Faire de l’écologie commence par une sacrée conversion personnelle ». Et il poursuit, en nous rappelant que parler d’écologie, « ce n’est pas seulement l’environnement, c’est nous dans l’environnement : une écologie intégrale ».

« L’écologie, ce n’est pas seulement l’environnement,
c’est nous dans l’environnement »

Comment former nos élèves à une vision globale ?

Le Père Xavier termine son intervention en interpellant les enseignants présents : « Aujourd’hui comment former nos élèves à cette vision globale ? » Et cela se résume en un mot : « Unidivers ». Notre monde est un ensemble de personnes. il nous faut être ouvert sur l’extérieur sinon nous mourrons. Unir tout le monde dans sa différence, dans la fraternité : « unidivers ».

Et comment pouvons-nous former les jeunes que nous accueillions ? Le Père Xavier propose trois mots clés :

  • culturel : connaitre ce monde dans lequel nous vivons. Former nos jeunes à s’intéresser à tout ce qui se passe dans le monde et à y trouver leur place.
  • spirituel : reconnaître ce monde à la lumière de Dieu. Reconnaitre les signes des temps comme un appel de Dieu à agir.
  • agir : avec d’autres formes de collaboration, penser autrement et voir le sens que peuvent avoir les choses les plus fragiles. Tout se tient, tout à une importance.

« Agir : avec d’autres formes de collaboration, penser autrement et voir le sens que peuvent avoir les choses les plus fragiles »

minimes journee pedagogique 2016 004 Une matinée riche, profonde, qui se veut porteuse de pistes de réflexions, d’engagements pour un avenir, pour former les jeunes à être comme disait Don Bosco, de « bons chrétiens et d’honnêtes citoyens ».

L’après-midi, cette dimension de « citoyens du monde » s’est poursuivie à Genève, en visitant notamment le siège de l’ONU et du Comité international de la Croix Rouge. Une richesse de découverte, de cette dimension de l’internationale du monde au cœur de nos vies, qui interroge le personnel éducatif, pédagogique sur leurs missions respectives.

Et après une telle journée, quoi de mieux pour terminer, que de contempler la nature, en libre citoyen du monde : direction le Mont Salève ! Dans cette journée salésienne, au Mont Salève, le cœur s’élève pour contempler la création. Laudato Si ! Loué sois-tu !

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

Dans la communication entre les êtres humains, la voix joue un rôle très particulier. Voix d’hommes, voix de femmes, voix d’enfants, chacune a sa tessiture et son timbre reconnaissable entre mille. Certains ont une voix chaude, vibrante, alors que d’autres ont une voix blanche, voire froide. Entre ces extrêmes, quantité de nuances… La voix est aussi un vecteur de la personnalité de celui qui parle ou qui chante, ce qui joue sur l’écoute de l’auditeur, son adhésion ou son opposition aux propos. Ce n’est pas pour rien que les chanteurs travaillent leur voix, leur façon d’émettre les sons ; ce n’est pas pour rien que les acteurs travaillent leur élocution ; ce n’est pas pour rien que les hommes politiques prennent des cours pour rendre plus convaincant leurs discours !

Qu’elle soit parlée ou chantée, la voix est un des organes essentiels de la communication entre les humains, mais aussi de la communication avec le Seigneur : « Seigneur, entends ma voix qui te supplie ». (Ps. 85)

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite