echange giel guines 2016 001 Mi-novembre, les 5e du collège Don Bosco de Giel ont reçu la classe de 5e de Guînes, commune des Hauts de France. Cet échange s'inscrit à la fois dans le cadre d'un partenariat entre établissements du réseau salésien et de celui de la réforme du collège avec les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires.

 

Au programme de ce séjour, la visite du château de Carrouges, symbole de l'architecture de la Renaissance en Normandie lundi après-midi suivi par un petit atelier de calligraphie animé par Claire Soulard, professeur d'arts plastiques.

La Normandie n'a plus de secret pour le Nord

Mardi matin, départ aux aurores pour le Mont Saint-Michel : visite de l'abbaye avec petite balade dans les ruelles médiévales du village et sur les remparts. Moment privilégié car, arrivés de bonne heure, c'est un Mont Saint-Michel très calme, préservé des touristes qui s'est offert à nous. Après une pause déjeuner et "souvenirs", nous avons rejoint le Scriptorial d'Avranches pour découvrir tous les secrets de fabrication et de conservation des manuscrits.

De retour à Giel, un buffet froid nous attendait pour un moment de convivialité et de partage très apprécié des jeunes et des adultes. Cela s'est poursuivi par quelques danses.

Les jeunes découvrent les merveilles du collège Don Bosco de Giel

Mercredi matin, visite de l'établissement et de ses formations multiples en compagnie du Père Hubert Geelen, directeur des études du collège. Puis direction, le laboratoire pour un atelier découverte des fromages AOP normands et fabrication de beurre avec Christophe Boudin, professeur de SVT.

Nous nous sommes quittés très heureux de ces trois jours, placés sous le regard de Don Bosco. Nous nous sommes donnés rendez-vous en juin à Guînes pour la seconde partie de cet échange.

Sébastien Lerondel
Directeur du collège Don Bosco de Giel

 

 


Mot du jour

« En amour, écrit la romancière Zeruya Shalev, on cherche la plénitude, on croit qu’on aura atteint le comble de l’amour quand on ne sentira plus aucun vide. Quel paradoxe que ce besoin d’être plein… d’autant plus que nous sommes justement attirés par celui qui va nous affamer et non par celui qui va nous rassasier… »

Le véritable amour est celui qui donne faim. Plus on aime quelqu’un, plus on a faim de lui offrir de l’amour, et plus on a faim d’offrir de l’amour à d’autres. Voilà pourquoi l’amour entre époux est sacrement : il nous donne de faire l’expérience spirituelle de l’amour de Dieu. Aimer Dieu, c’est creuser sa faim, tandis que Dieu nous aime en creusant davantage notre faim.

Donne-nous, Père, notre faim quotidienne. « Seigneur, j’ai faim mais augmente en moi la faim ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le projet
Voir l'article

Mission à Tournai : Interview du directeur

Voir l'article

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...