michel ventalon president valdocco 003 Michel Vantalon est entré dans l'aventure du Valdocco en 1998. A cette date, il n'y avait qu'une antenne à Argenteuil et 5000 francs de budget. Aujourd'hui, il y a quatre antennes, de nouveaux projets et 2 millions d'euros de budget annuel. Michel Vantalon a participé à cette aventure formidable, depuis près de 10 ans comme président.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Quel est votre parcours personnel ?

Le Valdocco 

« Le Valdocco réalise des actions auprès des jeunes en faveur de la prévention, de l'éducation et de l'insertion professionnelle. Fondée en 1995 à Argenteuil de la rencontre entre un collectif d’habitants et des Salésiens de Don Bosco, Le Valdocco est aujourd'hui implanté dans 5 villes » à Argenteuil, Lille, Lyon, Nice et Vaulx-en-Velin.

levaldocco.fr

Michel Vantalon : Issu d'un milieu modeste, je suis un pur produit de l'ascenseur social de l'enseignement public. J'ai terminé ma carrière dans un grand cabinet d'audit international. De tout cela, j'ai gardé une envie de "rendre" un peu de tout ce que j'avais reçu. Je suis depuis longtemps impliqué dans le monde associatif, notamment auprès des jeunes des aumôneries de l'enseignement public, du scoutisme mais aussi ceux de la "périphérie". Au décès de François-Xavier Lescanne, je suis devenu Président en 2007.

DBA : Qu'est ce qui fait la personnalité du Valdocco ?

M.V. : Le Valdocco a un projet fort, inspiré de la pédagogie salésienne revisitée par le Père Jean-Marie Petitclerc. La référence à la pédagogie salésienne est explicite. Je me souviens d'un éducateur qui, à l'embauche, s'est présenté comme un athée convaincu. Quelques années plus tard au moment de son départ, il nous a dit que nous lui avions fait faire de la route. Je me réjouis, chaque jour, de voir combien le Valdocco est en phase avec les positions prises par le Pape François.

michel vantalon president valdocco 001 Michel Vantalon avec le père J.M. Petitclercmichel vantalon president valdocco 002 Michel Vantalon avec les éducateurs du Valdocco

 

DBA : Le Valdocco privilégie une approche festive. Pourquoi cette approche ?

M.V. : Nous nous adressons à des jeunes qui peuvent avoir un parcours difficile et qui doivent se convaincre de leur valeur. Un bon moyen est de proposer un climat de fête chaque fois que cela est possible.

« Les bénévoles assurent une passerelle
entre le monde des cités et les autres. »

DBA : Au Valdocco, les salariés et bénévoles travaillent bien ensemble. Quelle est la recette du Valdocco ?

M.V. : Dans le petit monde de la prévention spécialisée, il est important de se prémunir contre le risque d'une institutionnalisation trop forte. L'association peut se couper du terrain, se déshumaniser et s'éloigner de son projet en prétendant à une plus grande efficacité. Les bénévoles sont les garants du projet associatif. Un signe de bonne santé d'une association réside dans la présence d'un nombre important de bénévoles. Ils assurent une passerelle entre le monde des cités et les autres.

Cette association avec de nombreux bénévoles peut compliquer la gouvernance de l'association mais c'est fondamental. La recherche d'un bon équilibre entre salariés et bénévoles est une des tâches prioritaires du président. Je dis souvent "salariés, bénévoles tous professionnels". Cela me parait d'actualité à un moment où la tendance est à un éloignement de la notion de "l'intérêt général ".


Mot du jour

Confier ses peurs
Offrir ses joies
Livrer sa peine
Rien exiger
Tout partager
Etre l’unique
Pour un instant

Accueillir l’autre
Tendre la main
Communiquer
Prendre le temps
De l’écouter

Grande tendresse
Chaleur au cœur
Etre estimé
Et reconnu
Grandir ensemble

Un moment fort…
C’est l’amitié !

 

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite