feurs celebre vivre ensemble noel 2016 001 Dans l’esprit de Noël, les élèves du Lycée du Puits de l’Aune à Feurs ont vécu une journée d’animation déclinant divers aspects du « Vivre ensemble ». L’événement s’inscrivait dans le projet du « Défi citoyenneté 2025 » lancé dans tous les établissements qui se réfèrent à Don Bosco et à la pédagogie salésienne.

 

feurs celebre vivre ensemble noel 2016 003 Un des temps forts s’est déroulé à l’église de Feurs. Une centaine de jeunes ont choisi librement d’y être présents, et ce sont leurs réflexions qui ont été mises en avant par « la roue du bonheur » où se trouvaient inscrits les mots clés du vivre ensemble, par un récital de poèmes choisis par les élèves de 1ère, par une vidéo « micro-trottoir » réalisée par les internes, par un graphe présentant six visages de forme identique mais aux couleurs différentes inscrits dans un damier, et illustrant la chance de la diversité qui crée l’harmonie. Le Père Flavien a commenté l’évangile de la nativité, et l’animation s’est terminée par le chant traditionnel : « Il est né le divin enfant ».

Monsieur Jérôme Ravoué, qui fait partie du staff de l’école, a écrit et lu le texte qui suit :

La famille, l’école, et la société,
Sont les maisons du vivre ensemble
Elles abritent l’amour, célèbrent l’amitié,
Elles nous rapprochent, et nous rassemblent,
Dans un élan d’égalité.

Ces maisons où l’on apprend à être soi,
A se construire à travers l’autre,
Changent les regards vers l’horizon,
On peut aller sous d’autres toits,
Disséminer nos grains d’épeautres,
Et de sa vie en faire le don.

Nul ne peut vivre en solitaire,
Et pour nourrir une existence,
On a besoin de nos semblables,
Trouver sa place au sein du monde,
Bâtir ensemble, s’aimer, et faire,
Y parvenir est formidable.

Apprenons donc, ensemble, à vivre,
A accueillir les différences,
Comme une force qui me rend ivre
De toi, qui es ma dissemblance.

La réussite du vivre ensemble
Est à l’aune du puits qui fait corps avec l’eau.
Et dans un reflet circulaire qui s’active et qui tremble,
On peut y voir nos visages qui s’animent, et c’est beau.

feurs celebre vivre ensemble noel 2016 002 Après le dîner festif qui rassemblait toute la communauté scolaire, les classes sont montées sur le podium chacune à leur tour pour présenter une saynète ou des danses. Les professeurs n’ont pas manqué de payer de leur personne travestis en 007, ou presque... Le fête a révélé une belle connivence entre les classes, ainsi qu’avec le corps professoral. A Feurs, l’humour circule et égratigne surtout les professeurs, qui savent rire d’eux-mêmes.


Mot du jour

« L’amour est une danse dont personne ne m’a appris le pas » (Pat Conroy, Beach music). A quoi ça ressemble l’amour ? Comment fait-on ? Où est-ce que ça se trouve ? Quels sont les mots ? Qui nous dira le secret ?

Celui qui veut le mode d’emploi, la pleine conscience, restera sur sa faim. On ne maîtrise pas l’amour, c’est une chose dont il ne faut pas trop se préoccuper. Laissons venir l’amour, il trouvera son chemin, le moment venu.

Même Jésus ne nous dit pas exactement ce que nous devons faire. Pas de doctrine, sauf des formules fulgurantes : « Coupe ta main, arrache ton œil », « retire-toi », « parfume-toi », « donne » et « pardonne ». Pas de solution, mais une invitation à prendre la voie ouverte. L’amour naît de l’Esprit lors de chaque rencontre, face à chaque événement. L’amour est liberté.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Mission à Tournai
Le groupe Agape et leurs animations
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le témoignage de Margaux (de Grenoble)
Voir l'article

« Chers confrères, et chère famille salésienne »
Message du Supérieur mondial de salésiens
(ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Mineurs migrants : l’accueil dans le réseau salésien de Belgique

      mineurs migrants accueil en belgique Aujourd’hui des milliers de mineurs migrants fuient leur pays en raison de la guerre, la pauvreté. Pour les accueillir, différents lieux du réseau salésien en Belgique, se mobilisent. Quel est l’accueil spécifique des mineurs migrants dans les maisons salésiennes ?

      Lire la suite

    • Dramane, migrant du Mali à l’Espagne

      mineurs migrants temoignage dramane 001 Qui est le jeune Dramane ? Qu’est-ce qui l’a décidé à quitter sa famille ? Son pays ? Quelle est son histoire ? Comme beaucoup d’autres, Dramane est un jeune mineur à avoir frappé à la porte d’une maison salésienne en Espagne. Il témoigne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • A Sury-Le-Comtal, une sanction-réparation réussie

      st andre sury sanction 001 Des élèves ont commis un acte de bizutage contre un autre élève. Comment les sanctionner ? Comment les aider à prendre conscience de leur acte ? Comment les aider à changer ? C’est la question que s’est posée l’équipe éducative du lycée Saint-André à Sury-le-Comtal en demandant aux élèves de s’engager dans un acte de réparation qui a du sens.

      Lire la suite

    • Que faire cet été 2017 ?

      que faire cet ete 2017 001 L'aventure salésienne vous intéresse ? Alors n'hésitez pas à découvrir les propositions salésiennes de l'été ! Et si des jeunes veulent devenir animateurs, prenez contact. La famille salésienne offre une large palette de propositions ouvertes à tous. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts, à toutes les dates. Comment choisir dans ce large éventail ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Mineurs migrants non accompagnés

      nouveau dba 990 Nous ne baisserons pas les bras ! Parfois des décisions politiques sur l’accueil des migrants posent question, mais rien n’arrêtera l’élan de générosité que nous observons partout autour de nous. Dans le réseau des salésiens, il s’agit de faire ce que Don Bosco faisait en son temps : l’accueil inconditionnel.

      Lire la suite