m sayadi a don bosco marseille Pourquoi parler de l’Islam ? Comment parler de l’Islam ? Et comment l’Islam parle-t-il de lui-même? Les événements tragiques et violents qui se sont produits en France au nom de l’Islam interrogent les élèves. Qu’est-ce que cet Islam offensif ? Dans quelle histoire s'inscrit-il ? Comment l'Islam de France peut-il cohabiter avec les chrétiens ? Quelle attitude tenir ? Pour répondre à toutes ces questions, la direction du lycée Don Bosco de Marseille a invité Monsieur Sayadi le 8 novembre 2016. Les réactions des jeunes sont extrêmement positives. Parole aux jeunes.

 

Victoria, 16 ans

« J’ai retenu de nombreuses choses sur la religion musulmane. Pour moi, cela m’a permis de réfléchir et en plus. Cela m’a permis d’en apprendre plus sur la religion. J’ai appris le mot de la " Kaaba ". Cette rencontre m’a permis de mieux comprendre l’autre et ainsi de mieux comprendre sa façon de réagir et cela va m’aider à mieux vivre la fraternité. J’aimerais en savoir encore plus sur cette religion (parce qu’elle fait beaucoup parler d’elle aujourd’hui) et tout était positif dans cette rencontre. Cela m’a permis de beaucoup apprendre. »

« Cette rencontre m’a permis de mieux comprendre l’autre »

Lysa ,16 ans

« J’ai retenu l’histoire du prophète Mohamed, que la paix et le salut de Dieu soit sur lui, et que M. Sayadi a fait en sorte que je puisse défendre des causes. Ça m’a fait réfléchir sur la religion que je veux pratiquer. Un Mot que j’ai retenu de la rencontre, c’est " monothéisme " parce qu’il est bon d’adorer un seul Dieu. J’ai aimé la rencontre avec M. Sayadi car ça m’a permis de connaître une autre voie de l’Islam. Je voudrais poser une question à M. Sayadi : est-ce que si on pratique la religion islamique, notre âme sera sauvée ? »

Léa, 16 ans

« Il nous a beaucoup parlé de la religion musulmane et nous a expliqué sa naissance. J’ai appris comment l’Islam a été fondé. Cela renforce la culture générale. J’ai retenu de la rencontre un seul mot : constructif. Je n’osais pas poser cette question :  Comment le peuple peut croire à quelqu’un qui est arrivé en disant “ je suis le prophète, suivez-moi ! ” ? »

« Comment le peuple peut croire à quelqu’un
qui est arrivé en disant “ je suis le prophète, suivez-moi ! ” ? »

Anthony, 16 ans

m sayadi a don bosco marseille 2 « Il nous a bien expliqué d’où venait la religion islamique. C’était très intéressant. Ça nous a appris des choses nouvelles sur cette religion. Sa façon d’aborder la religion nous a permis de mieux comprendre. Je voudrais qu’il revienne parce que nous avons beaucoup à apprendre sur sa façon de voir la religion. »

Yanis, 16 ans

« La rencontre m’a permis d’apprendre plus de choses sur ma religion. »

Marina, 17 ans

« M. Sayadi est contre le voile, sans raison valable à 100 %. J’ai retenu un seul mot de la rencontre : Liberté ! On est libre de porter un voile, une Kippa, l’habit... Si c’est un choix personnel. C’est bien. Si l’on est forcé, ce n’est pas bien. On devrait tous avoir le choix. Cette rencontre m’a appris des choses comme par exemple l’origine réelle du port du voile. M. Sayadi m’a éclairé sur les religions et je le remercie mais ça n’est pas logique qu’il soit contre le voile. On est libre de nos choix et de notre religion. »

« Je suis musulman et ça m’aide à mieux connaître ma religion »

Dafer, 13 ans

« Je suis musulman et ça m’aide à mieux connaître ma religion et maintenant je sais comment l’Islam a été fondé. J’attends qu’il revienne parce que je voudrais en savoir plus sur ma religion. J’ai une question : « Est-ce qu’on verra encore M. Sayadi ? »


Mot du jour

Confier ses peurs
Offrir ses joies
Livrer sa peine
Rien exiger
Tout partager
Etre l’unique
Pour un instant

Accueillir l’autre
Tendre la main
Communiquer
Prendre le temps
De l’écouter

Grande tendresse
Chaleur au cœur
Etre estimé
Et reconnu
Grandir ensemble

Un moment fort…
C’est l’amitié !

 

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite