Philippe d Acremont IFMV Valdocco A Châtillon-sur-Marne, une dizaine d'élèves ont été formés en mars 2016 à la médiation. L’objectif de cette formation : aider leurs camarades à régler leurs conflits par le dialogue et sans violence. Questions à Philippe Dacremont, formateur pour le Valdocco Formation ; réponses en vidéo...

 

Quelles sont les points de la formation ?

La formation passe d'abord par une séance vidéo d'une heure. Indispensable pour donner à tous les élèves du collège un premier regard sur les mécanismes en jeu dans les conflits et le harcèlement, puis pour donner à découvrir divers moyens permettant de répondre sans violence à une agression. Les élèves médiateurs volontaires sont ensuite formés à la médiation, notamment via des jeux de rôle sur la communication non-violente et sur l'expression des émotions.

Quand passe-t-on à la pratique ?

Au bout de trois mois, les jeunes proposent leur aide quand surgissent des conflits dans la cour, au foyer... Cela se fait soit de manière informelle, soit dans un point-médiation.

La parole du directeur

« Les volontaires ont appliqué ce qu’ils ont appris sur la cour et dans les lieux de vie. Sur la cour, nous avons constaté moins de vulgarité entre eux, une pratique de la discussion et de la négociation dans les conflits. Chez eux, - les parents en ont témoigné - les jeunes ont appliqué cette méthode dans leur fratrie. »

André Delrue,
chef d’établissement du collège Don Bosco

Quel est le bilan des élèves ?

Tous les médiateurs disent avoir résolu ainsi entre un et dix conflits au collège, dans leur famille ou leur quartier à la fin de l'année.

Voici quelques-uns de leurs témoignages : « J'ai réglé un conflit entre deux élèves, car l'un croyait que l'autre avait fait exprès de lui faire mal » ; « Avant si on m'insultait je me battais, maintenant je laisse » ; « Petite, j'ai été beaucoup harcelée pendant deux ans. Maintenant j'aide les autres qui sont dans ce cas-là. Si ça recommençait pour moi, je saurais en parler » ; « Si on m'agresse, j'évite de me mettre en mode attaque » « Je leur dis qu'on peut s'amuser, mais qu'il ne faut pas en abuser » « J'essaie de stopper l'agression sans prendre parti ; et ça c'est pas toujours facile. »

Quelques mois plus tard, on a senti déjà une meilleure ambiance dans le collège, même s'il y a encore du chemin à faire.

Pourquoi proposer la médiation dans une école ?

Quel est le principe de la médiation ? Ses effets ?

Quelle est la méthode pour la mise en place de la médiation ?

Qui peut être médiateur ?

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

Lorsque Jean Bosco découvre la misère des jeunes, son premier objectif n’est pas de trouver une église ou de construire une école mais d’avoir un terrain pour jouer !

Aux éducateurs, il conseille : « Donnez ample liberté de sauter, de courir, de crier à cœur joie ». Et Marie-Dominique écrit aux sœurs de St-Cyr-sur-mer: « Dites bien aux filles que je veux qu’elles soient joyeuses, qu’elles sautent, qu’elles rient, qu’elles chantent… ! »

La cour de récréation est pour nos fondateurs, le cœur de tout acte éducatif, le centre de toutes les rencontres, de la détente, du petit mot de l’éducateur à l’oreille du jeune, du jeu collectif où chacun est vraiment lui-même, sans artifice, ni crainte ; où les aînés prennent en charge les plus petits et les timides ; où les adultes jouent avec les jeunes ; où l’on découvre ensemble les règles du vivre ensemble…

Tant et si bien qu’on dira : « Don Bosco parmi les jeunes, c’est Don Bosco dans la cour de récréation. »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite