divorces remaries farnieres 13-15 janvier. Les participants au week-end pour personnes séparées ou divorcées en ont vu de toutes les couleurs, à commencer par le blanc de la neige qui recouvrait tout d’un épais manteau. C’est Farnières la magnifique qui accueille chaque année les personnes divorcées ou séparées le temps d’un week-end.

 

De la couleur que l’on jette pour dire la souffrance et le mépris

Dès le premier soir, les participants ont créé une « œuvre d’art » en jetant sur une toile des sachets de thé trempés dans la couleur que l’on rejette ... en expliquant ce que cette couleur symbolisait, pour chacun, de tristesse, de souffrance, de mépris.

Le bleu de la joie retrouvée ou à trouver

Il fut surtout question de la couleur bleue, à cause du livre de Martin Steffen, « La vie en bleu », « pourquoi la vie est belle même dans l’épreuve ». Le bleu de travail, car la vie nous veut travailleurs, artisans de notre vie ; le bleu des hématomes, car elle nous fait bagarreurs, et les ecchymoses sont tout à notre honneur. Le blues de la déprime, qui exige la patience, l’obéissance au jour le jour, l’espérance, en attendant le bleu discret d’une aurore hésitante, un arc-en-ciel dans la pluie. Et le bleu de la joie retrouvée, celle du manteau protecteur de la Vierge que Giotto utilise comme fond pour peindre la vie du poverello d’Assise. Le bleu du regard maternel que nous sommes invités à poser sur notre vie enfantée dans la turbulence.

Les autres couleurs, nous les avons fait éclater dans nos différences complices, dans le vert des partages vrais, dans l’orange de l’amitié et le jaune soleil de la bienveillance entre nous, dans le mauve du chant de l’Alleluia cassé de Léonard Cohen, dans la palette des saveurs au cours des bons repas, dans le rouge des émotions et des éclats de rire. Une page colorée d’évangile a été écrite dans l’Eglise.

 

Jean-François Meurs
Salésien de Don Bosco

 


Mot du jour

mdj 24 01 2018

« Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Jacques Brel

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite