lyon les minimes 190 ans 003 Vendredi 27 Janvier, l’établissement scolaire des Minimes de Lyon était en fête : les élèves et les adultes célébraient, en même temps que la Saint Jean Bosco, leurs 190 ans de fondation. Au total : 600 lycéens et 500 collégiens ont participé à une journée sous le thème « citoyens du monde ».

 

Comme chaque année, la fête Don Bosco a réuni tous les élèves de l’établissement scolaire des Minimes. Les jeunes ont organisé des jeux, des défis sportifs, une course de kilomètres parrainés au profit de l’association « Terre des Jeunes » au Salvador, fondée par Simon Pierre Escudero, ancien élève d’un établissement du réseau Don Bosco. Le tout vécu dans l’enthousiasme et une très grande joie.

Construire des ponts plutôt que des murs

Un temps fort spirituel a rassemblé tour à tour les 600 lycéens et les 500 collégiens au gymnase sur le thème pastoral de l’année « citoyens du monde ». C’est l’invitation du Pape à construire des ponts plutôt que des murs qui a inspiré aux jeunes la réalisation de ce moment spirituel festif.

Depuis Noël, chaque classe avait reçu des cartons de taille identique appelés « pierres de citoyenneté ». Il leur était proposé de remplir ces « pierres » de produits alimentaires ou d’hygiène pour diverses associations lyonnaises. En classe, ils ont réfléchi – à partir de textes, de dessins humoristiques, de petits clips – sur les murs à faire tomber et les ponts à construire. Le fruit de leur réflexion leur a servi pour décorer leurs « pierres ». Lors du temps fort, ces pierres ont servi à construire un magnifique pont.

lyon les minimes 190 ans 002 lyon les minimes 190 ans 004

 

Dans la ligne d’une tradition vivante

L’équipe qui a lancé les actions au profit du Salvador a été mise à l’honneur en venant posé les lumières de la fraternité sur le tablier de ce pont sous les acclamations de tous. Des témoignages de « constructeurs de ponts » tel l’abbé Pierre, ancien élève des Minimes, ont été entendus. Et les portraits des saints de la famille salésienne réalisés avec les signatures de tous les jeunes ont été apportés en triomphe, comme autant de citoyens du monde à suivre !

 

190 ans sous le signe du renouveau : le « baptême des bâtiments » 

 

 Des collégiens suivaient portant les portraits des différents saints signés par les élèves. Une plaque, portant tous les noms, a ensuite été bénie en présence du maire du 5ème arrondissement, du Directeur de l'Enseignement Catholique du diocèse, du président de l'OGEC des Minimes et de quelques directeurs des établissements voisins. Ce moment fut conclu par la proclamation d'un slam scandé en choeurs alternés collège-lycée et dirigé de main de maître par un élève de prépa.

lyon les minimes 190 ans 005

 

En fin d'après-midi, 1100 jeunes étaient réunis au gymnase pour le « baptême des bâtiments ». En effet, à l'occasion des 190 ans des Minimes, il avait été décidé de ne plus désigner les différents espaces et pôles d'enseignement par les lettres ABDC.... mais de leur donner des noms de saints ou de personnes remarquables de la famille salésienne ou de Lyon. Pour inaugurer ce moment, les enfants de l'école ont offert un chant à l'assemblée, tandis que la maquette géante de la chapelle était apportée par les lycéens sur le podium.

lyon les minimes 190 ans 001

 


Mot du jour

Une note sur une feuille pour un devoir rendu. Une feuille exhibée sous les yeux de tous les autres. Une feuille tenue avec mépris entre deux doigts et puis jetée sur ma table, sous mes yeux. J’ai compris. J’ai eu « zéro ». C’est ce que je vaux. C’est ce que je suis. Un zéro. Un raté, un moins que rien. Le « zéro » n’a aucune réalité ; il n’existe même pas. En rouge, et souligné deux fois, avec un point d’exclamation juste après. Ce n’est même pas une humiliation, c’est une négation. Je suis du néant, perdu dans le néant. Alors, j’essaie de disparaître, de me fondre. J’ai envie qu’on m’oublie.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite