ecole citoyenne wsp bruxelles 002 Depuis octobre 2016, l’institut Don Bosco Woluwe Saint-Pierre à Bruxelles s’est lancé dans une nouvelle expérience avec les classes du secondaire : donner aux jeunes de 14-15 ans le rôle de législateur et de juge. Christophe Lejeune, coordinateur du projet « Ecole citoyenne », nous en explique le fonctionnement.Logo video80 

 

L’école citoyenne est un programme inspiré d’une idée de Bruno Derbaix, enseignant en philosophie, qui a eu comme élève Najim Lachraoui, le terroriste de l’aéroport de Bruxelles. Comme Bruno Derbaix à la Sainte-Famille d’Helmet, nous travaillons, à Woluwe Saint-Pierre, depuis près d’un an sur le projet Ecole citoyenne fondée sur la loi, le contrat social et la participation des jeunes.

Les essentiels 

1. Travailler le rapport aux règles
2. Favoriser l’émergence du bien commun
3. Respecter le principe d’équité et de justice
4. Valoriser les comportements citoyens

Première étape : la création de la loi

Comment ça marche l’école citoyenne ? La première étape, c’est construire la loi ensemble. Au début de l’année, nous avons réuni tous les élèves pour poser une question : comment allons-nous faire pour vivre ensemble, dans le respect, cette année ? Qu’est-ce qu’il faut pour que nous soyons heureux de venir en classe ? On a fait une liste de proposition par classe et les rapporteurs ont fait la synthèse de ces règles sur une affiche. Une fois cette première étape terminée, l’école s’est rassemblée lors d’un après-midi festif afin que la loi soit présentée à tous.

Deuxième étape : l’installation du conseil 

Après avoir construit la loi, on passe à la seconde étape qui est de vivre ensemble avec la loi. Avec des représentants jeunes et adultes, on a élu le conseil de citoyenneté.
Les élèves qu’on appellera plus tard les ceintures noires et les représentants des adultes se réunissent. C’est la partie évidemment lourde du projet. En général, on se réunit une heure et demie à deux heures par semaine.

Troisième étape : le conseil en exercice

Que fait le conseil de citoyenneté ? Il applique la loi. Cela veut dire accueillir les personnes qui ne respectent pas la loi, chercher des solutions ensemble et décider des réparations. Il y a une idée de conscientisation, de prise de responsabilité par rapport aux faits. Si on n’arrive pas à trouver une solution, le préfet (le CPE) ou la conseillère en éducation prend le relai. Mais très souvent le conseil de citoyenneté aborde des sujets liés à la vie de l’établissement pour en améliorer le cadre de vie.

Quatrième étape : la remise des bracelets citoyens

ecole citoyenne wsp bruxelles 001 L’idée des bracelets est de valoriser les élèves qui se sont comportés de manière respectueuse. Le conseil de citoyenneté donne son avis et on remet à chaque élève un petit bracelet de couleur. Pourquoi féliciter ? En général, on félicite le bon élève pour ses notes et on réagit négativement au mauvais élève. L’élève qui n’est pas particulièrement brillant, mais qui est actif, discret ou pas et qui a un bon comportement, celui-là on le félicite rarement. Et c’est justement là le but des montées des bracelets de différentes couleurs. C’est donner à ces élèves une place particulière dans l’école. Respecter la règle demande un effort aux élèves. Cet effort appelle une récompense.

 

 


Mot du jour

 La tendresse. Qui mieux que Marie pour nous la transmettre ? Nous célébrons justement aujourd’hui son cœur immaculé. 

Demandons lui qu’elle fasse grandir en nous la chasteté. Surtout demandons cette qualité du regard pur et limpide. « La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière. » En un tel regard, les jeunes ne se voient pas jugés, mais grandis. Car ce regard ne s’impose pas, n’envahit pas, mais, comme saint Jean Baptiste, laisse toute la place à la lumière de Dieu.

Immaculé, c’est aussi cette générosité maternelle. « Tout jeune qui entre dans une maison salésienne est sous la protection spéciale de Marie Auxiliatrice » disait Don Bosco. À nous de savoir rendre la tendresse miséricordieuse de Dieu présente. 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...