amdb myriam marechal Depuis septembre, plus 700 participants, issus du réseau Don Bosco, sont passés par le service de formation du réseau Don Bosco. Myriam Maréchal, responsable de ce service, partage les innovations de l’année.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Quelle est la formation qui vous a le plus mobilisée ? Pourquoi ?

Myriam Maréchal : La mise en place des Chantiers Pédagogiques me mobilise beaucoup. Ils correspondent à un vrai besoin : les enseignants ressentent la nécessité de prendre du recul, de travailler ensemble. Pour eux, c’est une petite bulle. « Cela nous donne de l’élan », m’a dit un enseignant, « et pour nous c’est vital. »

D.B.A : Quelles sont les formations qui nourrissent le plus le réseau Don Bosco selon vous ?

amdb equipe formateurs Myriam et l'équipe de formateursM.M. : Ce sont les Chantiers Pédagogiques et le parcours des Fondements de la Salésianité. On avance vers un modèle de formation qui met au travail les personnes. On est dans un dispositif non pas d’enseignement, mais dans une formation qui met en cheminement.

On a innové sur le contenu des journées des Fondements de la Salésianité : on privilégie les échanges entre pairs, la prise de parole sur ce que chacun vit au quotidien. Les interventions magistrales sont plus courtes. On donne des textes, des clés de lecture, qui permettent de mettre ensemble les points de vue. Il y a une vraie mobilisation des personnes, un vrai travail sur le vécu de chacun ; les échanges sont constructifs. Il y a quelque chose de solide qui se met en place et qui vient nourrir le réseau.

 

D.B.A : Sur le long terme, quelle est la formation qui vous semble la plus significative ?

M.M. : Il y a une session que l’on propose tous les ans, depuis sept ans, qui est très demandées, c’est la session « Autorité et sanction ». On a des retours hyper positifs : « Il faudrait que tous les enseignants suivent cette session », disent certains, « cela donne du souffle, du sens ». D’autres disent : « La session est hyper rodée. »

Les sessions : « Autorité et sanction », « Découvrir la pédagogie salésienne » et puis, les Chantiers pédagogiques, sont des sessions clés. Les personnes saisissent d’avantage, les points forts de la pédagogie salésienne après avoir suivi ces sessions.

D.B.A : Les « Chantiers Pédagogiques » sont nouveaux. Quelles sont leurs spécificités ?

M.M. : Les Chantiers pédagogiques réunissent des enseignants durant deux ans autour d’une question. L’idée est de transmettre des outils à leurs pairs à partir d’une relecture de leur pratique.

Le groupe « Sanction » fonctionne très bien depuis trois ans. Le groupe « Faire classe en pédagogie salésienne » réunit 13 enseignants. Un autre groupe travaille sur la « Bienveillance ». Les réunions ont lieu trois fois par an. Chefs d’établissements et enseignants, personne ne fait faux bond.

Différentes questions sont traitées : comment éviter la confusion entre bienveillance et laxisme ? Comment tisser ensemble exigence didactique et qualité de la relation ? Les participants travaillent sur leur expérience pour relever des points d’appui. Ce sont ces points qu’ils vont transmettre, sous forme de fiche ou de formation en intra, à la génération future d’enseignants.

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

« […] Marche. Tes pas seront tes mots. Le chemin, ta chanson. La fatigue, ta prière. Et ton silence, enfin, te parlera. Marche, seul, avec d'autres. Mais sors de chez toi. Tu te fabriquais des rivaux, Tu trouveras des compagnons. Tu te voyais des ennemis, tu te feras des frères. Marche, ta tête ne sait pas où tes pieds conduisent ton coeur. Marche, tu es né pour la route, celle du pèlerinage. Un autre marche vers toi et te cherche. Pour que tu puisses le trouver au sanctuaire du fond de ton coeur. Il est ta paix, Il est ta joie. Va, déjà, Dieu marche avec toi ! » Saint Jean-Paul II

N’hésitons pas à prendre la route des vacances ou du travail, sûrement pleine de rencontres et d’échanges et à nous laisser toucher par la présence du Christ qui prend cette route avec nous !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Clara et de Medline
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Hugo
Voir l'article

Avis de recherche  - Award du meilleur film
étranger au FestiClip 2017 (Portugal)
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite