migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

 

Commet est né le projet ? Chaque jeudi, avec les terminales volontaires, je pars en maraude. Ils découvrent un monde : des hommes ayant diverses pathologies, des hommes dont la mendicité est devenue leur métier et enfin des hommes, des femmes, et des enfants en demande d’asiles.

La question des migrants est devenue centrale. J’ai pris contact avec Cécile Janssens et André Blandin de la cellule diocésaine des migrants de Lyonde Lyon, pour organiser une rencontre entre nos terminales et les migrants accompagnés.

Un temps magique avec les migrants au lycée des Minimes de Lyon

La rencontre a eu lieu le 10 mars. Les élèves ont rencontré, par petits groupes, les « personnes accueillies », accompagnées par les bénévoles du diocèse. Ce fut un temps magique de découverte, de bienveillance réciproque, de prise de conscience.

A la fin des échanges, toutes les équipes se sont réunies avec les personnes accueillies. Ce fut un temps joyeux, et cependant, beaucoup d’élèves très émus en pleurs. Chaque équipe a rapporté une phrase qui les a interpellées.
migrants n d minimes lyon 002

Ces témoignages de migrants aident les jeunes à avoir les pieds sur terre :

  • Olivia et Chloé : « Cette intervention m’a plus que touchée et fait ouvrir les yeux sur la réalité de ce monde. Chaque histoire vraie, vécue m’a bouleversée. Cette expérience nous a donné envie d’aider de manière concrète ces personnes. »
  • Victoria : « Le témoignage d’Amadou m’oblige à avoir les pieds sur terre et de reconnaître le cadeau que la vie nous a offert. J’ai pu me rendre compte qu’il était possible de donner de notre temps et de l’amour à ces personnes. C’était une très belle expérience inoubliable. »
  • Coline : « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul. C’est impressionnant de voir autant de courage et de détermination chez Amadou qui a vécu tant d’épreuves et qui cherche à continuer d’avancer. »

Mot du jour

Tu m’as suivi, cette semaine ? Je te proposais un itinéraire de la terre vers le ciel… Don Bosco ne faisait-il pas cela, à longueur de temps, auprès de ses jeunes : leur indiquer le ciel ? Il avait parcouru l’itinéraire pour lui-même et ne cessait de rêver et de se tuer à y entrainer ses jeunes, tous les jeunes, surtout les plus pauvres, les plus exposés, les plus fragiles, les plus blessés…

En partant de ce monde qu’il avait tant aimé pour « aller au ciel », il disait à tous ses jeunes : « Je vous attends en paradis ».

Qu’il nous aide tous, tous les jours, à marcher, ensemble, avec joie, sur ce chemin. C’est ce à quoi nous sommes tous promis. Bonne route !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...