FestiClip 2017 34 La douzième édition du FestiClip, festival salésien de vidéo-clips pour les 15-20 ans, s’est tenue à Lyon, fin mai. Dix films concourraient, venus de France, de Belgique et du Portugal. Ces clips ont pour objectif de nourrir la réflexion d’autres jeunes et des outils d’animations pour des éducateurs ou animateurs.Logo video80

 

« The power of words » : le prix du jury pour l’Institut Lemonnier de Caen 

Sur www.festiclip.eu 

  • Les films – à visionner et à télécharger
  • Dossier d’inscription pour le prochain FestiClip 2018
  • Vous ne savez pas manier une caméra ? Les jeunes savent le faire, demandez leur !

Façon blockbuster, les super héros ont débarqué pour la première fois au FestiCLip. « The power of words » tourné par l’équipe de l’Institut Lemonnier de Caen a obtenu le prix du public. C’est avec beaucoup d’humour que leur scénario met en compétition Superman, Spiderman et… Jordan, élève lambda, outsider inattendu. Ces trois personnages doivent se débarrasser d’une bande de jeunes voyous agressant lâchement un handicapé. A des méthodes, plus ou moins musclées, s’oppose une stratégie plus douce prônée par Jordan : le dialogue. Une façon astucieuse de démontrer le pouvoir des mots.

Cette fiction bien conduite peut amener des jeunes à réfléchir sur le rôle du dialogue comme meilleure façon de résoudre des situations conflictuelles.

 

Le Campus de Pouillé primé par le public avec son film « Et si on en parlait ! »

Le prix du jury rejoint la même thématique de l’importance d’une parole libératrice venant au secours de moments de grande tension. Il a été accordé au Campus de Pouillé pour son film « Et si on en parlait ! ».

Une jeune fille, Laura, vit mal une situation où elle est prise entre un père alcoolique et la maladie très grave de sa maman hospitalisée. Elle se replie sur elle-même et se coupe du reste de la classe. Certains camarades font des efforts pour renouer le dialogue ainsi qu’une éducatrice, mais ils se heurtent à une fin de non-recevoir teintée d’agressivité. Jusqu’au jour où un garçon, prudemment, trouvera la juste attitude. Alors la parole se libère permettant à Laura de vivre mieux et de rompre avec la solitude et le sentiment d’exclusion.

La thématique rejoint le vécu de nombreux jeunes. Un tel film peut aider un groupe à dialoguer, à repérer des situations similaires et à réfléchir aux attitudes positives à adopter.

Depuis l’année dernière, le prix du clip étranger a vu le jour. Cette année, il a été remis aux Portugais pour leur clip « Avis de Recherche ».
 

« Démocrasie » du Valdocco de Nice et « Sous nos peaux » du Valdocco de Lille

Citons cependant encore deux films : « Sous nos peaux » du Valdocco de Lille où un groupe de filles prennent la parole pour dire ce qu’elles vivent et leur rêve, ainsi que le clip du Valdocco de Nice « Démocrasie » où une classe turbulente se débat avec le mot démocratie.

De tels films correspondent bien aux objectifs du FestiClip : rejoindre les jeunes dans ce qui les préoccupent et fournir des outils susceptibles d’aider à la réflexion et à l’action. Ils ont toute leur place dans la collection D’clic qui veut offrir de tels moyens aux éducateurs

Sur le site www.festiclip.eu vous retrouverez bientôt ces films et à la prochaine rentrée le dossier d’inscription pour le prochain FestiClip. Car, pourquoi n’apporteriez-vous pas votre propre brique à la construction de cette belle salle virtuelle de cinéma dédiée aux jeunes ? Vous ne savez pas manier une caméra ? No problem, les jeunes savent le faire.

 


le "Clin d'œil à la créativité"


 
Award du meilleur film étranger

 

FestiClip 2017 05 FestiClip 2017 07

 

FestiClip 2017 08 FestiClip 2017 11

 

FestiClip 2017 12 FestiClip 2017 13

 

FestiClip 2017 14 FestiClip 2017 15

 

FestiClip 2017 18 FestiClip 2017 19

 

FestiClip 2017 20 FestiClip 2017 21

 

FestiClip 2017 22 FestiClip 2017 25

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

Ce qui est merveilleux avec Dieu, c'est que nous n'avons rien à prouver pour qu'il nous aime. 

Dans notre monde, nous avons toujours à mériter l'amour, à gagner la confiance, à prouver nos mérites. Dieu nous aime parce qu'il est Amour et nous sommes aimables à ses yeux parce que son regard est étincelle d'amour !

Quand j'ai mis au monde mon enfant, je l'ai regardé et je l'aimais comme ça, sans qu'il n’ait rien à faire, rien à dire, rien à prouver. Mon cœur débordait d'amour et de joie !

Sûrement, ce jour-là, j'étais très proche du cœur de Dieu !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Lucie
Voir l'article

Campobosco 2017
le diaporama
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite