ressins lourdes 2017 005 Ils étaient plus de 800 jeunes venus à Lourdes, du 29 mai au 3 juin, de tous les coins du diocèse de Lyon. Parmi eux, 16 jeunes de Ressins, reconnaissables à leurs bobs jaune et blanc, se sont mis au service de malades. C’est ce qu’ils retiendront d’abord, les contacts avec les personnes malades et âgées lors des services de brancardage : elles sont heureuses de rencontrer des jeunes et le disent.

 

A retenir aussi comme temps fort, la matinée avec le chemin de croix médité en grimpant sur la colline, suivi d’un temps de silence et de réflexion personnelle qui s’est terminé par un geste de réconciliation : rencontre avec un prêtre, ou geste de purification avec de l’eau.

Plusieurs ont été impressionnés par le bain aux piscines, moment de lâcher prise entre les mains de ceux qui vous plongent. Ils ont aimé aussi la procession aux flambeaux, les milliers de petites flammes dans le noir. Enfin, il y eut les rencontres et témoignages, avec Mgr Barbarin, Mgr Gobillard et Tim Guénard. Plusieurs jeunes ont raconté ou écrit leurs impressions.

ressins lourdes 2017 001 ressins lourdes 2017 002

Laure : mes émotions à Lourdes

« Emouvante la procession lorsque le soir tombe sur les porteurs des flambeaux, en voiturettes ou à pieds. Et qui prient tout haut ensemble. Pour moi, la prière c’est quelque chose d’intime. Mais là, les gens s’entraident pour faire leur prière, ils s’accompagnent, avec des formules.

Emouvantes les rencontres : les gens sont simples et agréables, ouverts, on se parle parce qu’on fait partie d’une même grande famille, qui porte le nom de Lourdes. Convivialité, respect entre tous. Il y a de la joie de vivre, on a envie de faire connaissance. Les Irlandais sont communicatifs, ils cherchent le contact.

On ne se juge pas les uns les autres. On découvre nos différences, on connaît mieux ceux qu’on côtoie. Et j’ai découvert aussi des choses sur moi, mais je les garde pour moi. Quand on rentrera, on aura tous quelque chose de plus.

Pourquoi venir à Lourdes ? Pas pour éviter les cours, non ! Pour se ressourcer. Pour trouver la paix ! »

ressins lourdes 2017 003 ressins lourdes 2017 004

Carla : une chouette mamy. Elle ne parle que de bonheur

« Elle a 80 ans, on l’appelle Mamy, et c’est une vraie Mamy ! Elle adore parler de ses petits-enfants.

Elle souffre de trois cancers, le sein, les intestins, le cerveau. Loin de se plaindre, elle n’arrête pas de sourire, elle ne parle que de bonheur. C’est normal, dit-elle, « J’aime beaucoup rigoler » avec tous. Mais encore plus avec des jeunes. Dans sa tête elle est encore un enfant. Elle a le don de s’émerveiller, envie de jouer. Mais elle a aussi une belle complicité avec les jeunes. C’est pour cela qu’elle a repéré le groupe de Ressins avec ses bobs jaune et blanc, et qu’elle les a réclamés le soir de la grande procession. »

Carla, s’est attachée à elle après l’avoir rencontrée toute souriante dans la rue, et elle lui a offert un bracelet. Mamy a demandé une photo souvenir ensemble : « Cela me fera penser à toi, et je la garderai toujours, tu es mon ange gardien ».

Mamy est allée brûler un cierge en faisant cette prière : « Maintenant, je peux mourir en paix ».

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

Ce qui est merveilleux avec Dieu, c'est que nous n'avons rien à prouver pour qu'il nous aime. 

Dans notre monde, nous avons toujours à mériter l'amour, à gagner la confiance, à prouver nos mérites. Dieu nous aime parce qu'il est Amour et nous sommes aimables à ses yeux parce que son regard est étincelle d'amour !

Quand j'ai mis au monde mon enfant, je l'ai regardé et je l'aimais comme ça, sans qu'il n’ait rien à faire, rien à dire, rien à prouver. Mon cœur débordait d'amour et de joie !

Sûrement, ce jour-là, j'étais très proche du cœur de Dieu !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Lucie
Voir l'article

Campobosco 2017
le diaporama
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite