lyon minimes relecture d annee 005 Le lycée notre Dame des Minimes propose aux lycéens de relire leurs années lycée pour mieux se projeter dans l’avenir. Les élèves de terminale des Minimes partent une journée dans un monastère. Que font-ils ? Interview.

 

Comment faire relire par les jeunes leurs années lycées ?

Le temps fort commence par des jeux de stratégie, de créativité, et de coopération. Les jeunes sont ensuite invités par petits groupes à un « débriefing » de ce qui a été vécu au cours de ces jeux. Quelles sont les valeurs mises en œuvre ? Peuvent-ils les hiérarchiser ? Sont-elles importantes pour leur vie ? Pourquoi ? L’animateur les amène à prendre conscience que ces valeurs : écoute, confiance, créativité, présence, alliance… déterminent de nombreux choix de vie.

lyon minimes relecture d annee 001

lyon minimes relecture d annee 002 lyon minimes relecture d annee 004

 

 Lettre d’un terminale à un futur seconde :

Après trois années passées aux Minimes, le passage du témoin :

 « Salut à toi,

Avant tout bienvenu(e) aux Minimes !
Je t’écris cette lettre aujourd’hui en tant que Terminale, mais à l’heure où tu la lis, je suis en études supérieures. Si je dois te donner quelques conseils, voici ce que je te dirai :

Tout d’abord, sois toi-même, pour te créer de véritables amitiés, qui dureront au-delà du lycée.

Bien que le lycée Les Minimes puisse paraître « relou », strict et exigeant, tu verras que tes trois années de lycée, t’apporteront une véritable expérience humaine, que ce soit à travers les temps de fête, les mots du matin ou les professeurs.

Même si tu es nouveau, que tu ne connais personne, ne t’inquiète pas, c’était la même chose pour moi. Pourtant je peux te dire maintenant que mes années lycées resteront gravées à vie dans ma mémoire. »

Comment entrent-ils dans la démarche de relecture ?

L’étape suivante est un temps de relecture personnelle des évènements en lien avec des personnes, des enseignements, des temps forts qui les ont marqués dans leurs années lycée.

Après le repas, suivi d’un temps de détente et de jeux collectifs, ils entendent un témoignage sur le thème de la relecture : « Qu’est-ce qu’une relecture de vie. En quoi il est indispensable, si je veux bien avancer dans la vie, de pouvoir relire les évènements heureux, constructifs ainsi que les erreurs de mon passé. »

Le père salésien présent lit et commente la parabole « la maison bâtie sur le roc » extraite de l’Evangile de Saint Matthieu.

 

Y a-t-il un temps de transmission aux futurs lycéens ?

Oui, les jeunes sont invités à écrire une lettre à un futur élève de seconde qui entrera au lycée en septembre prochain. Ils y indiquent les points importants pour bien vivre au lycée, leurs recommandations.

 

lyon minimes relecture d annee 006 lyon minimes relecture d annee 007

Et si certains n’entrent pas dans la démarche ?

Pour la plupart des élèves, ce temps est bien vécu. Mais il arrive que certains aient du mal à entrer dans la démarche : « Je ne vois pas à quoi cela sert. Il vaut mieux se tourner vers l’avenir, puisqu’on va quitter le lycée. » Souvent, ce sont des élèves qui ont vécu douloureusement ces années lycée : divorce des parents, manque d’amis, déception amoureuse, rejet par les autres, successions d’échecs scolaires et réorientation non choisie… Il appartient alors à l’animateur de leur montrer à quel point il est justement important de mettre des mots sur ces souffrances et d’essayer de les comprendre. C’est à travers cette démarche qu’ils pourront avancer dans la vie avec plus d’assurance.

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite