Pastorale Ressins Agnès Mieszczak, Présidente de l’association des parents d’élèves du lycée de Ressins, nous livre son témoignage à propos de la pastorale. « La pastorale contribue à faire des hommes équilibrés, debout, ouverts à un espace de spiritualité ». Elle fait part de ses idées, ses pudeurs et son cheminement.

 

Partagez-vous ce qui se passe en matière de pastorale dans l’établissement ?

Agnès Mieszczak : La foi, la pastorale, sont des sujets que l’on n’aborde peu en réunion des parents. Ce qui touche davantage les parents, ce sont les rassemblements à la Chapelle de tous les jeunes et adultes lors d’événements douloureux, de situations qui posent problème, par exemple les attentats, le manque de respect des personnes, ou même des dégradations matérielles. Cela nous paraît très fort et nous donne le sentiment d’une communion humaine entre jeunes et adultes. Se dire qu’il y a un lieu, un endroit où l’on puisse se rassembler, être dans une prière ou un recueillement qui appartient à chacun, cela nous touche beaucoup. Et pour nous parents, si nous n’abordons pas franchement le sujet de la pastorale, c’est plus par pudeur, pour ne gêner personne.

Selon vous, quelle place doit avoir la pastorale dans un établissement catholique ?

Permettez-moi ce témoignage très personnel : issue d’une famille très religieuse et pratiquante, depuis plusieurs années j’avais mis beaucoup de distance avec ces rendez-vous religieux, qui ne correspondaient plus à ma manière de croire et de vivre ma foi. J’étais plus portée à la vivre dans l’action et au quotidien.

En venant à Ressins, je me suis vraiment réconciliée avec une forme de pratique, une fraternité que je ne retrouve pas forcément ailleurs, de même qu’une spiritualité au sens large du terme qui n’enferme pas dans des préceptes, des pratiques d’un autre temps. Je me retrouve dans cet amour inconditionnel que l’on ressent quand on entre dans la chapelle de Ressins, je retrouve une lueur que j’avais perdue.

 

Par les enfants, j’ai retrouvé ce sens de Dieu qui imprègne tout l’établissement, et c’est une chance. Il n’y a pas de rigidité paralysante, mais un accueil d’amour, le jeune est pris là où il en est, dans un climat d’écoute, de tolérance, pour faire des choix et cultiver, s’il le souhaite, sa spiritualité.

Les enfants parlent-ils de la pastorale à Ressins ?

Peu. Mes enfants ne sont pas allés régulièrement aux temps de prières. C’est un âge où ‘’ça remue’’. Mais mon fils a apprécié les temps de pastorale avec Benjamine Papet, responsable en pastorale, pas tant sur le sujet de la foi chrétienne, que pour le positionnement de l’humain, de sa spiritualité dans la vie quotidienne. Et j’ai même été surprise des questions que cela soulevait chez lui par rapport à son projet professionnel, à son positionnement scientifique et spirituel. Cela a alimenté chez lui un vrai débat philosophique.

Au-delà de ces temps forts à la Chapelle ou pendant les heures de pastorale, c’est une ambiance générale dans la maison, y compris dans la relation scolaire, qui questionne sur la vie, sur le devenir des jeunes. A mon sens, c’est essentiel et il ne faut surtout pas l’oublier dans la scolarité.

Que disent les enfants à propos des temps obligatoires de réflexion programmés dans l’emploi du temps, ou à titre exceptionnel ?

Là encore, je ne peux apporter qu’un témoignage personnel. Je sais que mes deux enfants ont aimé y participer. Cela leur permettait de ‘’se poser’’, de prendre de la hauteur, d’échanger jusqu’à un niveau quasi philosophique parfois. Ces lieux, ces temps d’échange ne sont pas si nombreux que cela. Je pense aussi que c’est un moyen de faire l’unité dans la classe. On peut dire ce que l’on pense sans être jugé.

Très récemment, Franck Roussier, le directeur de l'établissement a rassemblé les élèves pour leur faire part du décès du papa de l’un deux. Par ricochet, tout de suite, les parents dans la classe concernée ont demandé s’il pouvait y avoir un temps de partage et d’échange spirituel. Les parents étaient dans l’attente de se dire, il faut en faire un moment symbolique qui rassemble.

Quel message voudriez-vous confier à nos lecteurs sur la pastorale ?

La pastorale doit rester un des axes fondateurs de cette pédagogie. Elle permet à chaque jeune de cheminer à son rythme. C’est essentiel. Je pense à ces propositions d’aller à Taizé, à Lourdes. Ce sont vraiment des portes ouvertes pour grandir. Et force est de constater que ces expériences peuvent les aider dans leur devenir d’adulte.

Après, au plus profond de soi, que l’on s’adresse à Jésus-Christ, à Allah, à Bouddha, ce n’est peut-être pas le plus important. L’important est que l’on fasse tout pour que chaque jeune devienne un être humain équilibré et debout, ouvert à un espace de spiritualité. 

Propos recueillis par Yves Bergeron.


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Famille Salésienne

    • Don Bosco en son temps : La famille des comtes de Maistre

      Chateau de Beaumesnil dr La famille de Maistre a fourni des hommes de valeur au service des rois de Piémont-Sardaigne, de l’empereur Alexandre Ier de Russie, et des Etats Pontificaux. Don Bosco était accueilli familièrement dans cette famille, qui l’a très généreusement soutenu dans ses œuvres.

      Lire la suite

    • Don Bosco à Kenitra !

      Don Bosco Kenitra 2019 08 Un mois après la visite du Pape François, le 1 Mai 2019, le Recteur Majeur Père Ángel Fernández Artime, 10è successeur de Don Bosco, a inauguré sa visite de l’Œuvre salésienne de Don Bosco à Kénitra, au Maroc. Une première visite officielle d’un Recteur Majeur au Maroc dans l’histoire de la Congrégation !

      Lire la suite

    • Les salésiens de France et Belgique-Sud en chapitre

      chapitre don bosco 2019 11 Les salésiens religieux de la Province France-Belgique Sud ont célébré leur chapitre à Lyon, du 22 au 26 avril 2019. Tous les trois ans, comme le veulent les constitutions, ils se retrouvent en assemblée constituée par les responsables de la Province et les délégués élus par les confrères. Avec les invités, ils étaient environ 70.

      Lire la suite

    • Couleurs salésiennes 2019 : Prêt ?

      don bosco couleurs salesiennes 2019 Chaque région salésienne se prépare à vivre les couleurs salésiennes. Comme l’année dernière, ce sera une beau moment de convivialité : célébration, repas partagé, animation-jeu… chaque lieu s’organise.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : un dossier sur les élections européennes

      Don Bosco Aujourd hui 998 Du 23 au 26 mai, auront lieu les élections européennes. L’heure est-elle au repli ou à la poursuite de la construction européenne ? Des personnes engagées dans le réseau Don Bosco ou au Parlement européen osent une parole. Elles révèlent les difficultés rencontrées, leurs insatisfactions, mais aussi leur désir de voir cette Europe grandir. Vers quelles valeurs l’Europe doit-elle évoluer ?

      Lire la suite

    • Echos de la visite du Recteur Majeur, le P. Angel Artime

      Echos de la visite du Recteur Majeur Du 21 au 24 février, le responsable international des salésiens de Don Bosco, le P. Angel Artime a rendu visite à la province France – Belgique Sud. Quatre jours de rencontre, de travail, d’échange, de célébration, de fête ! Tout au long de cette visite, le Recteur majeur a pu découvrir la réalité du charisme salésien. 22 personnes, de la famille salésienne et du réseau Don Bosco, partagent ce que les ont marqués de cette visite.Logo video80

      Lire la suite

  • Société

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite