carlhian rippert memoire 002 En septembre 2017, les élèves de CM2-A de la classe de Pauline Guidon, à l’école Carlhian Rippert, ont représenté l’académie d’Aix-Marseille à la finale nationale des « Petits Artistes de la Mémoire ». Après avoir obtenu le prix au niveau régional en juin 2017, ils ont gravi en deux mois tous les échelons. Bravo à eux !

 

En juillet, les élèves de l’école Carlhian Rippert ont reçu le 1er prix régional des « Petits Artistes de la Mémoire ». Cette récompense vient saluer le remarquable travail de mémoire qu’ils ont collectivement réalisé.  « Bravo à ces jeunes passeurs de mémoire », ont déclaré de concert la directrice de l’ONAC et l’adjoint au maire de Briançon et président du Souvenir Français, partenaire du projet.

Une histoire qui mêle histoire vraie et fiction

A l’origine de cette aventure mémorielle, il y a le concours lancé en début d’année par l’ONAC : ouvert à toutes les écoles, il  porte sur la création d’un carnet à partir de courriers de poilus. Deux classes de CM2 de Carlhian Rippert s’inscrivent. Pendant plusieurs mois, les élèves et leurs enseignants se plongent dans la lecture de correspondances de poilus, avec l’aide de Patrick Lemaître, membre du Souvenir Français et président de l’association briançonnaise.

carlhian rippert memoire 003

Souvenir, Sauvegarde et Histoire Militaire

Grâce à leur récit consigné dans ce « Carnet d’un poilu », la Première Guerre mondiale, étudiée en cours d’histoire, revêt une dimension plus intime. Les soldats de la grande Histoire deviennent des êtres de chair, de sang et d’émotion.

carlhian rippert memoire 001


Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite