140 ans nice systeme preventif C’est à Nice que Don Bosco a inauguré sa première œuvre hors d’Italie. 140 ans après, c’est donc à Nice, que des jeunes des maisons salésiennes de la région PACA sont venus fêter cet anniversaire. Chaque établissement a délégué 10 représentants de 3ème ou de 2nde. Comment les jeunes ont-ils été sensibilisés à la pédagogie salésienne ? Par un grand jeu !Logo video80

 

De la région PACA…

Huit établissements scolaires ont participé à cette journée à Nice. Les élèves provenaient : de Marseille, le collège/lycée Grande Bastide, Sévigné, le lycée Don Bosco ; Don Bosco St Cyr ; Toulon Bon Accueil ; l’institution St Joseph de La Navarre ; de Nice, le collège Nazareth et la Fondation Don Bosco.

Le vendredi 26 janvier, c’est par un grand jeu, une véritable chasse au trésor, que les jeunes ont découvert Don Bosco à travers la ville de Nice. Avec table numérique en main, avec le circuit à poursuivre, les personnes à rencontrer… ce rallye a passionné les jeunes. A pied ou en transport public, ils se sont rendus en quatre lieux symboliques.

  • Tout d’abord à la Croix de Marbre (rue de France), où le premier patronage des apprentis a vu le jour en mai 1874,
  • puis à l’Evêché, au palais Sarde (palais de la préfecture),
  • à la Place Garibaldi pour rejoindre la place Don Bosco (autrefois Place d’Armes) là même où Don Bosco a fondé son œuvre en achetant la villa Gauthier en 1876.

Qu’est devenue cette œuvre ? A l’origine, il y avait 9 élèves (6 Algériens et 3 Niçois) ; aujourd’hui, on compte 1603 élèves dans l’établissement Don Bosco Nice.

 

Ils rencontrent les figures emblématiques de l’œuvre de Nice

Les jeunes du rallye ont été amenés à rencontrer quatre personnages que Don Bosco avait lui-même été voir : Ernest Michel, notable de la ville et président de la Conférence St Vincent de Paul ; Mgr Sola, évêque de Nice ; Albert Decrais, préfet des Alpes Maritimes ; et le Père Louis Cartier, directeur de l’œuvre de 1887 à 1919.

Ces personnages illustres leur ont dit leur relation privilégiée avec Don Bosco et ont demandé aux jeunes comment ils vivaient le système préventif aujourd’hui. Tous ces notables niçois encourageaient fortement Don Bosco à créer à Nice une œuvre pour les jeunes, les apprentis tout particulièrement, et à remplacer les maisons de redressement qui existaient par une œuvre dirigée par ses disciples, selon une méthode toute particulière que les Niçois lui demandèrent de mettre par écrit : « Le système préventif ».

Quel serait le « Système préventif » au 21e siècle ?

Les jeunes du rallye ont été invités à faire une synthèse sur le système préventif pour le 21è siècle, grâce à ce qu’ils vivent dans leur collège et lycée et grâce aux réponses faites par les personnages rencontrés sur la confiance, l’espérance, la raison, l’éducation.

« Et maintenant, marche avec confiance, vers demain. » C’est ainsi que le Père Jean-Marie Petitclerc a conclu ce rallye du 140ème anniversaire du système préventif en invitant les jeunes à laisser une trace de leur passage aujourd’hui au milieu des sept milliards d’habitants qui peuplent la terre.

Une trace basée sur la qualité de la relation à l’autre, sur la fraternité, sur l’amour. Don Bosco, comme prêtre-éducateur, a laissé une belle trace de sa vie. Pour preuve : les jeunes d’aujourd’hui, à Nice et dans le monde entier, en sont les bénéficiaires et les témoins.

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite

    • Don Bosco et l’abbé Rosmini

      Antonio Rosmini et Don Bosco Don Bosco a vécu entouré de saints et d’hommes de grande qualité. Parmi eux l’abbé Rosmini, brillant intellectuel de son siècle, et curieusement peu connu hors d’Italie. Don Bosco et lui se rejoignaient dans le but assigné à l’éducation : le salut des âmes, par la morale et la religion catholique.

      Lire la suite