emergence maroc bocage chambery 04 Siégeant dans la structure d’accueil de jour pour des jeunes en rupture avec la scolarité, 11 garçons et filles bénéficient d’un accompagnement éducatif au lycée Costa de Beauregard à Chambéry. Chaque année, le service organise un séjour de remobilisation dans le sud marocain. Cette fois, c’est l’intégralité du projet qu’ils ont porté. De A à Z. Une expérience forte.

 

emergence maroc bocage chambery 02 D’une durée d’un mois, le voyage au Maroc permet à ces jeunes de la Fondation du Bocage en rupture avec la scolarité classique de retisser du lien. Face au rejet des contraintes, Emergence développe des activités dont les jeunes perçoivent le sens. Le projet de voyage au Maroc a créé une véritable adhésion et un engagement de leur part.

 Emergence : un lieu de transition

L’établissement La Fondation du Bocage reçoit 12 jeunes en rupture totale ou partielle avec leur scolarité. L’accompagnement éducatif et pédagogique assuré par 3 professionnels se déroule en journée, du lundi matin au vendredi soir. L’établissement La Fondation du Bocage reçoit 12 jeunes en rupture totale ou partielle avec leur scolarité. L’accompagnement éducatif et pédagogique assuré par 3 professionnels se déroule en journée, du lundi matin au vendredi soir. L’approche est fondée sur la notion de projet, individuel ou collectif. De nombreux supports sont utilisés pour permettre à ces adolescents de reprendre confiance en eux et en leurs capacités à réussir. En s’appuyant sur les ressources de l’environnement (écoles, associations, familles, services sociaux), la plupart des jeunes accède à une formation professionnelle ou une réintégration scolaire à leur sortie. Chaque année, le service organise un séjour de remobilisation dans le sud marocain. D’une durée d’un mois, il permet à ces jeunes en rupture de retisser du lien social à travers des actions d’échange, et de solidarité partagées avec les marocains des zones rurales.

Plusieurs étapes ont été nécessaires : chantiers, grande soirée de Gala du 2 février, conception et vente d’un calendrier pour financer le projet. Les différentes actions ont amené les jeunes à développer des compétences en informatique, en lien social, en culture générale et surtout permis des rencontres avec des personnes que nos jeunes n’auraient jamais côtoyées.

Les familles ont été associées : elles se sont engagées dans cette démarche positive qui leur a permis non seulement de se décentrer par rapport à leur problématique mais aussi de changer de regard sur leur enfant.

La soirée de Gala : préparation de « l’envolée marocaine »

La soirée de Gala du 2 février a rassemblé des entreprises, des élus, les familles, des artistes ainsi que du personnel de la Fondation du Bocage. Tous ont été accueillis par une équipe professionnelle motivée et des bénévoles travaillant main dans la main.

Le résultat fut une soirée extrêmement réussie, soulignant l’engagement de nos jeunes et valorisant la logique éducative basée sur l’alliance et la confiance. Les jeunes se sont montrés dynamiques, confiants dans le lien.

Journal d’un voyage au Maroc : douze jeunes en action

emergence maroc bocage chambery 01 Zouala : après 16 heures de route, l’immersion est immédiate. Notre arrivée suscite beaucoup de curiosité. Le chantier consiste à peindre les murs et le mobilier de la classe pour amener de la gaité, concourir à l’installation de l’eau courante, poser des panneaux solaires pour amener un éclairage à la salle de classe, carreler les sanitaires, revoir l’étanchéité du toit et agrandir les fenêtres pour bénéficier au maximum de la lumière naturelle

Durant ces quelques jours à Zouala, nous avons découvert AZERF, une association de femmes qui fabriquent du pain, de la semoule et des gâteaux qu’elles vendent ensuite au sein d’une coopérative. Les filles du groupe ont eu la chance de participer à la conception de ces mets. Ce fut l’occasion de découvrir des plats typiques, ainsi qu’une organisation de femmes engagées pour promouvoir leur savoir-faire.

emergence maroc bocage chambery 06

Se dépasser dans le désert marocain

emergence maroc bocage chambery 05 A l’issue de cette première expérience, nous nous mettons en route pour le désert… Pour cela il a fallu rejoindre Merzouga : les portes du désert. La marche s’est déroulée sur 7 jours, sous la forme d’une boucle permettant de découvrir chaque soir un nouveau campement, les portes de l’Algérie, de belles rencontres humaines et la diversité des paysages allant du sable aux cailloux, des dunes aux bosquets. Ce fut l’occasion pour chacun de se confronter à ses limites, tout en s’aidant du groupe.

Retour pour la France… Trouver son orientation

emergence maroc bocage chambery 03 Personne n’est revenu comme il est parti, chacun ayant ramené un petit bout du Maroc en bandoulière… la suite du voyage reste à façonner ; il s’agit maintenant de poursuivre la construction de son parcours professionnel et personnel afin de parvenir à une orientation…

 

L’équipe éducative Emergence
Driss, Nathalie, Corinne, Séverine
Educateurs à la maison d’enfants
de la Fondation du Bocage

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite