festiclip Chaque année depuis treize ans, la famille salésienne organise un festival de films courts, le Festiclip. Il a lieu cette année le 2 juin à Lyon. Les jeunes sont invités à présenter leur film devant un jury composé d’éducateurs. C’est une proposition qui les oblige à prendre de la distance avec leur monde. Et en même temps, ils adressent un message aux jeunes. Interview de Jacques Rey.

 

En quoi la réalisation vidéo permet de prendre du recul par rapport à la réalité de ce que vivent les jeunes ? 

FestiClip 2017 06 Jacques Rey : Aujourd’hui des outils très simples, tels que les smartphones, permettent de produire des vidéos. Souvent ils sont utilisés comme de simples blocs-notes. On flashe un moment de réalité, une émotion, que l’on envoie très vite pour passer à la séquence suivante. Ce type de vidéo permet rarement de prendre du recul, de se mettre à distance de la réalité pour mieux l’appréhender ou la critiquer. On est dans le partage-jetable d’émotions tristes, joyeuses, heureuses ou trashes… À l’inverse, la réalisation vidéo permet une prise de distance car elle n’est pas instantanée, elle fait appel à un langage structuré. Le point de vue suppose de prendre du recul par rapport à la réalité que l’on met en scène.

Qu'est ce qui touche les jeunes ? Quels sont les thèmes récurrents ? 

FestiClip 2017 34 Au fil des ans, il est un thème qui revient très souvent. C’est celui de l’exclusion. Ses formes sont multiples au sein de l’école. Exclusion parce qu’handicapé, exclusion du fait d’être une fille dans un milieu de garçon, exclusion parce que des ennuis personnels vous coupent du groupe (on peut s’auto-exclure), exclusion à cause de sa couleur de peau ou de sa religion. Des interviews que nous menons actuellement auprès des jeunes nous confirment qu’une de leur grande peur est celle de l’abandon, de l’exclusion.

355 248 blancOn trouve encore, une grossesse non désirée, la compassion, l’injustice, la haine, le respect de la nature, la résilience… le Festiclip a un point de vue positif. Il s’agit de comprendre.

Est-ce que les personnes du jury "notent" les éléments pertinents qui développent des idées "critiques" ?

Le jury critique au bon sens du terme sur la forme comme sur le fond. Il est à la fois composé de gens de la communication et de personnes en provenance de l’éducation car il est fondamental que chaque film puisse provoquer une réflexion éducative.

 

Le Festiclip 

 L’expérience du Festiclip est une proposition qui s’adresse à des jeunes de 15 à 20 ans. Il s’agit de réaliser un film de sept minutes dont le thème doit pouvoir susciter une réflexion auprès d’autres jeunes. Les petits films, qui ont reçu un prix, peuvent être visionnés sur www.festiclip.eu

Témoignage de Maxime 

 La réalisation d’un film « The power of Word » nous permet d’avoir un regard critique sur la réalité du monde. Comme le nom l’indique « Le pouvoir des mots », tout le film est une critique des films d’actions à la mode. Car les mots sont mieux que des supers pouvoirs. Le jeune règle les problèmes en parlant au lieu d’utiliser la violence (comme la plupart des films américains).

Dans notre film il y a une petite morale qui apparaît en filigrane : il faut mieux parler que frapper pour régler les problèmes entre jeunes.

Maxime GUESNON
1ère Brevet Métiers d’Art Ebénisterie
Institut Lemonnier, Caen

Pour aller plus loin

Le site du Festiclip

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Anthony

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Jeunesse(s) d’aujourd’hui

      Une DBA 996 La jeunesse est une étape de la vie parfois un peu floue. C’est une étape de construction importante de l’adolescent vers l’adulte. C’est une étape rythmée par de nombreux mouvements et passages : changement d’école, de lycée, d’université, de mode de vie, déménagement, expérience à l’étranger, premier stage, premier travail mais aussi toutes les autres découvertes qui suivront. Qu’est-ce que la (les) jeunesse(s) ? Les jeunes du MSJ se sont attelés à la question. Le résultat ? Un dossier magnifique dans la revue Don Bosco Aujourd’hui de novembre.

      Lire la suite

    • Découverte de l’Afrique francophone de l’Ouest avec le Recteur Majeur

      Don Bosco RM en Afrique 03 En février 2018, le Recteur Majeur, le père Ángel Fernández Artime, supérieur mondial des salésiens de Don Bosco, visitait les pays de l'Afrique  Francophone Occidentale (AFO) - le Sénégal, le Mali, le Togo, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin. Occasion de vous faire découvrir, avant son arrivée en France en février 2019, cette partie du continent africain.

      Lire la suite

    • Le Recteur Majeur des Salésiens nous rend visite

      Successeur Don Bosco en France 04 Le 10e successeur de Don Bosco, le Père Angel Fernandez Artime, viendra en France et en Belgique, du 21 au 24 février 2019. Le Père Daniel Federspiel, provincial, explique les enjeux de sa venue.

      Lire la suite

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

  • Société

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Peser sur la politique de la ville »

      Animation de rue 2 Les Salésiens de Don Bosco viennent de fédérer toutes leurs oeuvres d'action sociale au sein du réseau DBAS. Don Bosco Action Sociale compte 60 établissements et est coordonné par Jean-Marie Petitclerc.  Ce spécialiste des questions d'éducation et des banlieues, fondateur du Valdocco, connait bien les différents rouages de la politique de la ville menée, en France, depuis dix ans. Sœur Joëlle Drouin l’a interrogé.

      Lire la suite