150 ans boccage chambery 02 La fondation du Bocage, qui comprend le lycée Costa de Beauregard ainsi que les Maisons d’enfants du Bocage, met à l’honneur l’œuvre de Camille Costa de Beauregard, créée il y a 150 ans. Les jeunes ont déployés toute leur énergie pour accueillir des jeunes du diocèse.

 

150 ans boccage chambery 01 Après la venue de la mission salésienne en décembre, c’est la Fête de la Fondation en mai. Les jeunes de l’internat du lycée Costa de Beauregard ont accueilli une soixantaine de jeunes du diocèse de Chambery qui étaient partis en pèlerinage à Turin sur les pas de Don Bosco et de Camille Costa à Chambéry : deux belles personnes qui ont donné leur vie pour les jeunes. Les internes du Lycée   se sont « mis en quatre » pour faire découvrir Camille Costa de Beauregard, le fondateur de leur lycée.

Comment faire découvrir Don Bosco et Camille Costa à Chambéry ?

Pour accueillir les 60 lycées, les jeunes ont organisé ces deux jours dans l’esprit du défi citoyenneté salésien. Ils ont mis en œuvre toutes leurs compétences professionnelles et personnelles : décoré le self, organisé un flash mob à la sortie du car, un goûter et surtout un grand jeu avec différents défis pour mieux connaitre Camille Costa de Beauregard…

De magnifiques prières ont été écrites et la veillée s'est terminée par le mot du soir animé par Monseigneur Ballot qui a eu la gentillesse de venir partager ce temps avec les jeunes.

Le lendemain dans la joie et la prière, Miguel, élève du lycée entouré de tous ces jeunes, a été baptisé dans la chapelle du Bocage par le Père Daniel Federspiel, provincial des salésiens de France, Belgique Sud et Maroc.

Oui ! L’esprit de Camille Costa de Beauregard est encore bien vivant et présent. La journée s'est poursuivie dans la joie, après l'inauguration d'une vierge qui veillera sur les membres de notre établissement, dans les nouveaux bâtiments. Des jeux pour présenter les formations, un bubble foot et de nombreuses activités étaient proposés toute la journée du 1er mai pour fêter ces 150 ans.

Virginie Siret,
Enseignante à la Fondation du Bocage


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Peser sur la politique de la ville »

      Animation de rue 2 Les Salésiens de Don Bosco viennent de fédérer toutes leurs oeuvres d'action sociale au sein du réseau DBAS. Don Bosco Action Sociale compte 60 établissements et est coordonné par Jean-Marie Petitclerc.  Ce spécialiste des questions d'éducation et des banlieues, fondateur du Valdocco, connait bien les différents rouages de la politique de la ville menée, en France, depuis dix ans. Sœur Joëlle Drouin l’a interrogé.

      Lire la suite

    • Valoriser l’éducation informelle… Comment ? Ou comment éduquer « l’air de rien »

      education informelle 01 Les interventions éducatives des adultes sont formalisées dans des programmes, mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle. Dans les écoles salésiennes on parle de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Qu’est ce qui caractérise cette pédagogie non formelle ? Comment y être attentif ?

      Lire la suite

    • Culture Jeunes. Happy Time ! Des rencontres vécues différemment

      culture jeunes rencontres 02 Voyage scolaire, sortie de classe, cours de récréation, self, tous ces lieux où les jeunes sont… et où la rencontre avec un adulte peut se faire. Mais quelle rencontre ? Rencontre institutionnelle ou spontanée ? Comment percevez-vous la présence de l’adulte ? Votre sentiment relève du domaine de l’indifférence ou du rejet ? Autant de questions auxquelles quatre jeunes journalistes collégiens à Notre Dame des Minimes ont bien voulu répondre. Voici quelques tranches de vie.

      Lire la suite