fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

 

fasticlip 2018 01 Pour la première fois, deux prix du jury ex-aequo pour le meilleur film franco-belge ont été attribués. L’école Notre-Dame des Minimes de Lyon avec son film De grands petit gestes et l’institut Lemonnier de Caen avec Humanoïd ont obtenu cette distinction. Le prix du jury du meilleur film étranger a été attribué à l’Allemagne avec son film « Réveil ». Un rap énergiquement illustré. Le film Une Rencontre Inattendue  de l’Association d’Éducation Populaire Charonne Réunion de Paris, a été largement plébiscité par le public. Enfin, un film, réalisé par le Portugal, a reçu le « clin d’œil à la créativité ». Il s’agit de « Volte-Face » tout en ombre et lumière, aux incontestables qualités artistiques.

fasticlip 2018 05 fasticlip 2018 06

 

Des films sensibles au monde des laissés pour compte

fasticlip 2018 03

 

fasticlip 2018 09

La thématique des films est volontairement libre, mais cette année une tendance se détachait : celle de la relation au monde des Sans Domicile Fixe et des migrants. La preuve, s’il le fallait, que les jeunes sont sensibles aux préoccupations de leur époque et au monde des pauvres.

 

Les productions affirment des progrès constants en termes de maturité. Les scénarios sont souvent originaux et savent jouer d’une corde essentielle en matière de cinéma : l’émotion. C’est bien la confirmation d’une conviction qui a toujours été la notre : les jeunes ont du talent. Les nombreux participants de cette édition sont pour nous un encouragement à continuer l’aventure de ce Festival. On peut donc d’ores et déjà annoncer la quatorzième édition : le 25 mai 2019.

Tous les films du FestiClip 2018 sont visibles sur le site www.festiclip.eu ainsi que les photos de ce riche événement.

fasticlip 2018 02 fasticlip 2018 08

 

Les participants 

 

Humanoïd

Institut Lemonnier, Caen
Un élève, pas très à l‘aise dans sa famille, décide de construire, dans le garage familial un robot humanoïde. Dans un premier temps, celui-ci dépasse toutes ses espérances…
Thème : Qu’est-ce qu’être humain ?

De grands petits gestes

Notre-Dame des Minimes, Lyon
Sept personnes font une chaîne d’entraide en faisant de simples gestes du quotidien. Tout le monde peut être un héros et distribuer du bonheur.
Thème : la solidarité 

Réveil

Jugendhilfe Intensiv Don Bosco, Würzburg - Allemagne
Un jeune vit son adolescence dans un certain bien être mais au dehors il se sent comme emprisonné.
Thème : Entre liberté et responsabilité

Une rencontre inattendue

Association d ‘Éducation Populaire Charonne Réunion, Paris
Un jeune, qui a de mauvaises notes à l’école, rencontre un jour un sans-abri qui va changer sa vie.
Thème : La fraternité

Volte-face

Ads / Clubebosco Del Centro Giovanile Salesiano, Arouca - Portugal
La santé de Mario, le grand père, se détériore et son fils décide de l’envoyer dans une maison de retraite. Ce départ révolte le petit fils et il va trouver le moyen de faire éprouver à son père des remords.
Thème : Le sort des anciens

Un autre regard

Association USHAS, Vernoux-en-Vivarais
Trois jeunes filles heureuses et insouciantes fréquentent régulièrement une cafétéria. Elle passe à chaque fois, indifférentes devant un jeune qui fait la manche. Jusqu’au jour où…
Thème : l’accueil et la reconnaissance de l’autre

C’est pas facile

N.D. de Montmélian, Eragny
Jeanpy est un jeune français d’origine zaïroise de 16 ans qui a du mal à se lever le matin et à suivre ses cours. Il est entouré de jeunes mineurs non accompagnés qui lui expliquent leur parcours. De quoi faire réfléchir…
Thème : L’immigration de mineurs isolés

 

Convoitise

Internat Don Bosco Ganshoren, Bruxelles
Lucas est un adolescent qui vole pour sortir avec ses copains car sa famille a des problèmes financiers. Un jour, il se fait prendre…
Thème : Le manque d’argent pour se payer des loisirs

Garde ta 4G pour tes soirées

Lycée Don Bosco, Lyon
Une jeune fille voudrait entrer en communication avec un garçon mais, au final, chacun reste plongé dans son portable jusqu’au jour où un autre moyen de communication très ancien va s’avérer plus efficace…
Thème : Le portable, la communication 

L’impasse

Lycée Don Bosco, Marseille
Thème : un jeune souhaite choisir le Brevet des Métiers d’Art. Mais ses parents, payant l’école, préfèrent que leur enfant continue en lycée général. La jeune fille est déchirée entre son désir et le souhait de ses parents.

Au nom de la loi

Lycée Don Bosco, Lyon
Une jeune fille ne trouve plus son portable. Émoi de tous ses camarades. Sherlock Holmes, accompagné de son cher Watson, mène l’enquête.
Thème : Le vol

Chacun sa place

Casadonbosco, Espagne
Thème : La vocation au sens large
Il s’agit d’une vidéo de motivation développée à partir d’un exercice de réflexion avec des jeunes sur le thème de la vocation au sens large. Les jeunes ont été interrogés sur ce qui leur plaisait et qui les faisait se sentir bien.
Titre original : Hay un sitio para ti

Le chant des sirènes

Paroisse St Jean Bosco, Paris
Deux copines. Mais leur amitié ne résiste pas au chant des sirènes d’une nouvelle arrivée. Mais jusqu’à quand cette nouvelle amitié si attrayante fera illusion ?
Thème : Vraies et fausses amitiés

Qu’est-ce qu’on a fait à Mamadou ?

Lycée Don Bosco, Nice
C’est l’histoire de Mamadou, jeune immigré congolais, qui arrive dans son nouveau lycée. Moqué, chahuté, Mamadou répond au racisme de ses camarades par la violence. C’était sans compter un rêve qui vient bouleverser ses idées et lui ouvre un nouveau chemin plus original…
Thème : Le racisme


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite