livre s epanouir en lycee pro 01 Une équipe de professeurs de l’Institut Lemonnier à Caen a pris la plume comme une arme contre les stéréotypes. Oui, on peut « S’épanouir en lycée professionnel » ! Découvrez le nouveau livre disponible sur le site des éditions Don Bosco. Voici quelques extraits.

 

Lionel Gireault

Professeur d’histoire-géographie

Directeur des études du Lycée Professionnel

livre s epanouir en lycee pro 02 « Je suis professeur dans un lycée professionnel, car c’est là plus qu’ailleurs qu’on peut démontrer qu’il y a des choses à faire, un avenir à construire, avec des jeunes qui n’y croient pas d’emblée et dans lesquels on ne croit pas. […] Il me faudra quelques années de pratique et une meilleure connaissance de l’esprit salésien pour comprendre les différences entre deux approches pédagogiques qui paraissent si ressemblantes parfois : celle de Don Bosco embrasse totalement le champ éducatif et, en cela, s’intéresse à l’Etre de la personne ; celle de Freinet ne se déploie que dans l’acte d’enseignement et vise essentiellement à l’augmentation des capacités à « faire de l’individu ». Freinet était de son temps, matérialiste et productiviste. Don Bosco, quant à lui, spirituel et humaniste. »

Lydie Bertre

Professeure d’histoire-géographie

« A vous, jeunes enseignants, je le dis tout de suite : que la personne qui va le plus apprendre, c’est vous-même. Que par leurs actes et leurs paroles, vous allez vous prendre des claques monumentales, des leçons de vie. […] Il vous arrivera de sortir de cours avec une boule de bonheur en vous ! »

Daniel Gouilly

Directeur de l’Institut Lemonnier

« Miser sur la confiance : les neurosciences établissent aujourd’hui ce que Don Bosco avait alors pressenti : jamais un jeune en situation de fragilité ne peut retrouver le chemin de la réussite s’il ne peut s’appuyer sur le regard positif d’un adulte qui croit en lui. »

Caroline James-Granjon

Professeure de français

Coordinatrice des 3è Prépa Pro

« Je crois que le regard qu’on pose sur le jeune peut l’amener à prendre un chemin différent de celui sur lequel il se trouve : les jeunes sont ce qu’on veut qu’ils soient. Au fil des années, je me suis rendu compte que l’autorité n’était plus liée à mon statut de professeur, mais bien à la relation que je construisais au quotidien avec le jeune ; être juste, cohérente, bienveillante et exiger des élèves ce qu’ils peuvent donner sans toujours revenir sur les erreurs du passé… L’autorité ne consiste pas à se faire craindre mais à se faire respecter en créant un climat de confiance ».

François-Xavier Launay

Professeur de Génie industriel bois

« Chaque professeur trouve sa signature. « Parmi les outils que Don Bosco nous a laissés, j’affectionne particulièrement le « petit mot à l’oreille », ce tête-à-tête d’un instant qui place le jeune au centre de notre attention. Ce moment particulier peut revêtir diverses formes. Le plus souvent il se limitera à quelques phrases échangées à l’issue d’un cours … invitation à réfléchir, encouragement … Il s’agit de trouver la juste distance pour que le jeune se sente aimé sans être enfermé. »

Nicolas Pierrer

Professeur de Génie Mécanique Construction

Chargé de Mission 

« La pédagogie de projet a l’avantage de donner au jeune le rôle principal dans le scénario du processus pédagogique, tout en positionnant l’adulte et le jeune dans une relation de côte-à-côte éducatif. » « Les jeunes ont toujours souhaité la présence d'un adulte, non pas pour faire à leur place, mais pour placer un cadre leur permettant d'évoluer en se sentant sécurisés. Nous sommes là au cœur de la pédagogie de la réussite.»

Pour aller plus loin

Commander le livre aux Éditions Don Bosco

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e7

À entendre nos jeunes interviewés, la famille est au cœur de tous les apprentissages. Parfois contradictoires. Apprendre « à faire confiance aux gens », « à ne faire confiance qu’à soi-même. », « à toujours me méfier », « à ne jamais dépendre de quelqu’un.

Au-delà de ces divergences, il y a un socle commun de valeurs. Les parents, ce sont eux qui apprennent la vie résume simplement Tiphaine. L’apprentissage du respect revient souvent associé à celui des valeurs. «Mes parents m’ont tout appris… Ils ont fait ce que je suis, la femme que je suis » souligne Anaïs. « Ils m’ont appris à être heureux, à être quelqu’un de bien » (Nicolas).

Question : L’apprentissage semble aller de soi au sein de la famille mais prenons-nous assez le temps de réfléchir à ce compagnonnage primordial ?

Voir le 7è épisode : Qu’as-tu appris de tes parents ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite