Lemonnier Caen Pastorale 02 Pour Emmanuel Petit, salésien de Don Bosco, le projet éducatif et pastoral des maisons salésiennes consiste à porter une « bénédiction » pour tous les jeunes, leurs familles, et le personnel. Comment les jeunes vivent-ils ce projet à l’Institut Lemonnier ? Parole est donnée à Emmanuel Petit, de l’Institut Lemonnier de Caen.

 

Lemonnier Caen Pastorale 01 L’équipe de pastorale est constituée de tous ceux qui donnent à vivre le projet salésien au quotidien par l’accueil, l’amitié, le mot à l’oreille, etc. Il y a des adultes, et il y a des jeunes qui sont partie prenante de cette équipe pour peu qu’ils soient sensibilisés à ce rôle auprès des autres. Mais comment apprendre à chacun, adulte et jeune, à parler cette langue commune ?

La pastorale : des « bénédictions » distribuées sans compter

A l’Institut Lemonnier il y a de nombreuses activités. Autant de moyens concrets et de « bénédictions » distribuées sans compter :

  • le cross solidaire d’automne,
  • la fête de la solidarité aux alentours du 8 décembre,
  • la matinée inter-religieuse de fin d’année,
  • les sorties solidaires pour les internes,
  • les rassemblements inter-établissements autour du Défi Citoyenneté...

Lemonnier Caen Pastorale 03 Il s’agit d’accueillir, échanger, ouvrir des chemins de parole, d’amitié, de rencontre. Mais ce n’est pas tout, il s’agit de nommer ces valeurs qui sont vécues, connaître chacun et faire connaître, donner à voir la solidarité qui se vit, dissiper les préjugés, susciter des opportunités nouvelles, encourager des initiatives innovantes…

Au moment des fêtes et des conseils de discipline : une parole commune

Lorsque nous fêtons et célébrons ces valeurs qui nous rassemblent, qui nous portent pour grandir et nous rendre meilleurs, nous disons ensemble le « bien » que nous découvrons et partageons. Quand nous prenons le temps d’une sanction qui se veut la plus éducative possible, à travers un conseil de discipline, ou simplement une relecture à froid, la réalité est que nous croyons fermement, au plus profond de nous-mêmes, que même d’un mal peut jaillir un bien. A travers, la sanction nous avons foi dans le « bien » qui est déposé en chacun.

Aider l’adolescent à se réapproprier son existence 

Lemonnier Caen Pastorale 06 Entendre de la part d’un adulte que je suis un « gars bien », pour certains jeunes, ça n’est peut-être jamais arrivé. Certains refusent de l’entendre… Pourtant cela suffit à transformer un jeune.

Pendant la journée de préparation de la première communion, un jeune a été saisi par cette phrase de saint Paul : « Tout passera, l’amour seul demeurera ». « Et que devient ce qui a été vécu sans amour, ou le fruit de la haine ? », me demanda un jeune. Je lui ai répondu par une autre phrase de la Bible : « Dieu est amour ». Le jeune a ainsi saisi tout le sens de la réconciliation, sans aucune catéchèse, et a pu la vivre concrètement la semaine d’après !

La pastorale prend des chemins de traverses 

Lemonnier Caen Pastorale 05 Il y a plusieurs chemins pour faire de la pastorale. Mais ce sont les chemins de traverses que nous privilégions :

  • Le témoignage : solliciter tel collègue pour un petit service, avoir une parole positive pour tel autre, nous montrer disponibles aux jeunes, rester cohérents, reconnaître humblement nos erreurs…
  • briser les préjugés sur les religions. A l’Institut Lemonnier, chacune des classes entrantes visite deux lieux de culte pendant l’année scolaire avec Nathalie Leroy, l’animatrice en pastorale scolaire. Les jeunes sont ouverts et ont une forte exigence spirituelle, et sont sensibles à cette « sortie » à travers des portes qu’ils n’ont pas l’habitude de franchir.
  • formuler l’enracinement chrétien de ce qui se vit, à travers la proposition régulière de célébrations
  • rendre visible l’église, de manière concrète, accessible, pour ainsi dire « familiale », sans s’imposer.

Un visage vivant de l’Eglise.

Lemonnier Caen Pastorale 07 Les jeunes trouvent à l’Institut un visage vivant de l’Eglise. Parce qu’ils ont découvert une communauté accueillante, chaleureuse, présente et fidèle, la case cochée s’est transformée en chemin ouvert. Les jeunes appellent les jeunes !

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite