Don Bosco dans la cour 02 « Don Bosco est dans la cour » ! C’est cette nouvelle qui a rassemblé les jeunes et moins jeunes dans la cour de l’Institut Lemonnier ce jeudi soir 7 janvier 2019. Une farce, non un Don Bosco grandeur nature assis au milieu de la cour qui attend les jeunes qui viennent le célébrer à l’occasion de sa fête et qui les regarde au loin « avec les yeux de Dieu ». Le Père Pierre Gernez, salésien de Don Bosco, partage ce grand moment.

 

Don Bosco dans la cour 03 Dans un premier temps les jeunes lui ont montré tous les nouveaux paysages qu’ils avaient vus ou qu’ils envisagent de voir en cette année.

  • « Certains sont partis en Chine pour partager les connaissances professionnelles. Des étudiants chinois sont venus nous rendre visite en retour pendant une dizaine de jours. 10 étudiants de BTS « Systèmes numériques sont partis pendant 6 semaines au Tamil-Nadu partager avec l’université salésienne la réalité professionnelle culturelle et sociale de l’Inde. D’autres se préparent à partir cette année.
  • Les jeunes du club Japon vont partir au pays du soleil levant à la conquête d’une autre culture et de nouvelles pratiques professionnelles. Des groupes se préparent à partir pour quelques jours en Angleterre, au Portugal, en Croatie en Belgique, Jersey et même l’équateur… Des élèves de CAP ébénisterie vont faire leur stage professionnel en Italie.
  • Don Bosco dans la cour 04 Dans le cadre des projets européens Erasmus + des jeunes se préparent à faire un projet industriel de conception création d’un véhicule à énergie innovante avec des jeunes de Suède et nos amis Espagnols de Séville. Des rencontres sont prévues dans chacun de ces pays.
  • D’autres engagent des travaux autour du devoir de mémoire sur la seconde guerre mondiale et en particulier sur la bataille de Normandie, avec des jeunes d’Allemagne et de Pologne.

Dans un deuxième temps, de jeunes migrants accueillis dans notre maison au titre des Droits de l’enfant sont venus présenter leurs pays d’origine avec leurs drapeaux ils ont été accueillis par nos responsables.

Ce fut une très belle soirée qui se termina par un repas très convivial entre adultes et jeunes « du monde entier ». Quelle belle ouverture au monde !

Don Bosco regarde avec les yeux de Dieu

Don Bosco dans la cour 01 Je suis frappé par le regard que l’artiste, qui a réalisé cette statue, a su donner à Don Bosco. Un regard profond qui voit loin, un regard qui comme le rappelait le pape François au Panama « voit avec les yeux de Dieu. »

« Don Bosco… simplement, a appris à regarder, à voir tout ce qui se passait autour de lui et à regarder avec les yeux de Dieu et, ainsi, il a été touché par des centaines d’enfants et de jeunes abandonnés sans études, sans travail et sans la main amie d’une communauté… Les jeunes ont besoin d’être regardés avec les yeux de Dieu. Lui l’a fait, Don Bosco, il osé faire le premier pas : embrasser la vie comme elle se présente et, à partir de là, il n’a pas eu peur de faire le second pas : créer avec eux une communauté, une famille où, avec le travail et l’étude, ils se sentent aimés. 

Don Bosco dans la cour 05 Leur donner des racines où se fixer pour qu’ils puissent parvenir au Ciel. Pour pouvoir être quelqu’un dans la société. Leur donner des racines auxquelles s’agripper pour ne pas être abattus au premier vent qui arrive. C’est ce qu’a fait Don Bosco, c’est ce que font les communautés qui savent regarder les jeunes avec les yeux de Dieu. Le sentez-vous, vous les grands, de regarder les jeunes avec les yeux de Dieu ? » (Pape François aux jeunes)

Puissions nous toujours imiter Don Bosco et regarder les jeunes avec ce regard de bienveillance. Quand nous passons dans la cour désormais et que nous croisons cette figure de Don Bosco rappelons nous son regard pour qu’il devienne le nôtre.


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e12

Ce témoignage n’appelle pas de commentaire mais du respect, respect pour un témoignage courageux qui ne s’apitoie pas malgré les difficultés bien réelles de s’accepter et d’être accepté. William nous donne une belle leçon de tolérance.

« On est tous pareil, on a des différences physiques, ethniques, religieuses… on est tous pareil… ». Sans contradiction William nous dit encore : « On est tous différents et c’est comme ça, il nous faut faire avec… si on est sur terre, c’est pour faire quelque chose, on n’est pas là par hasard… on est entre frères et sœurs, on devrait s’accepter que l’on soit d’une religion, d’une sexualité différente, d’une ethnie différente… Ce serait bien que tout le monde célèbre nos ressemblances plutôt que de regarder nos différences. »

Question : Où en suis-je de mon acceptation de moi-même et de la différence des autres ?

Voir le 12è épisode : S’accepter ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite