verviers don bosco 2019 01 Savez-vous qu’à Verviers (Belgique) existe un patronage « Don Bosco » ? Ce patro a un passé et un avenir certain !

 

Retour aux origines

verviers don bosco 2019 02 Nous sommes en 1900. A Verviers, cité lainière importante, existe un « Patronage des Jeunes Ouvriers » œuvre destinée à l'animation des jeunes travaillant dans les usines textiles de la ville. Cette même année 1900, des Salésiens de Don Bosco (SDB) arrivent à Verviers afin de prendre en charge le fonctionnement de ce patronage.

Vers 1920, les Salésiens seront aussi, avec des notables de la ville, les fondateurs d'une école technique appelée d'abord « Ecole Albert 1er » et par la suite « Institut technique Don Bosco ».

En 1937 le « Patronage », toujours animé par les Salésiens, est affilié à la Fédération Nationale des Patros (F.N.P.), un mouvement de jeunesse qui en est à ses débuts en Belgique francophone.

Depuis lors le patronage Don Bosco accueille des jeunes des quartiers pauvres et ouvriers de la ville. Le local est situé, depuis toujours, rue Renier, à quelques centaines de mètres de l'Institut.

Des animations basées sur le système préventif

Depuis une trentaine d'années c'est aussi la mixité. Filles et garçons se retrouvent pratiquement tous les dimanches pour participer à des activités fort diverses et adaptées à leur âge.

L'équipe d'animation est constituée de filles et de garçons de 17 à 26 ans. Le brevet d'animateur est exigé. Ils sont aidés, pour tout ce qui est intendance, par de nombreux adultes et par un Salésien faisant actuellement partie de la communauté de Farnières.

L'animation de ces enfants et jeunes est depuis toujours basée sur le « système préventif » si cher à Don Bosco. On y parle de Jésus-Christ avec modération (!) et la joie et la bonne humeur sont les éléments importants et nécessaires pour bien y vivre.

Pour terminer, il faut féliciter celles et ceux, étudiants ou ouvriers qui ont consacré ou consacrent encore une grosse partie de leurs loisirs au service des enfants et des jeunes. Il faut le faire !


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite