Don Bosco Velo Mokamo 2019 03 C’est le défi que se sont lancés des jeunes et adultes des maisons Don Bosco des établissements scolaires en Belgique Wallone. En trois jours, ils auront parcouru plus de 300 km et récupéré plus de 6000 euros pour le projet Mokamo. Benoit Gochel, directeur adjoint de Don Bosco Liège et chevillle ouvrière du projet pour cette 2ème édition, témoigne de cette belle aventure.

 

Naissance du projet

Réactions, recueillies par Rodney Barlathier,
salésien de Don Bosco,
au départ de la course 

« Ce projet m’a l’air chouette, j’ai décidé d’y engager ma force physique, mon énergie de « jeune » et je pense que c’est ça le plus important. »

«  Je suis fort motivé par ce projet pour son coté humanitaire. Se sentir solidaires avec ceux qui souffrent et qui n’ont pas nécessairement les moyens de se soigner. Si cela peut les aider, c’est déjà beaucoup. »

« Quand on a des projets de cette ampleur, on se sent plus solidaires et membres de la famille de Don Bosco. Ce projet vélo pour financer l’hôpital au Congo nous unit pour une même cause salésienne et il faudrait avoir beaucoup plus de projets de ce type afin de resserrer nos liens. »

« Il y a deux ans, les professeurs de Don Bosco Verviers ont lancé l’idée de relier les écoles Don Bosco de Belgique francophone en vélo pour soutenir la recherche contre le cancer : le télévie (téléthon belge). Ravi de cette première expérience, l’un d’entre eux a pris contact avec moi au mois de septembre 2018 : « Et si on remettait ça ? ». Enthousiasmé par l’idée, je n’ai pas eu de difficulté à convaincre mes collègues directeur(trice)s de soutenir ce projet ambitieux. Ensemble, nous avons choisi d’en faire notre projet de Carême et de soutenir le groupe MOKAMO dont le but est de construire un atelier polytechnique dans l’école du village du même nom.

Don Bosco Velo Mokamo 2019 06

L’implication des établissements scolaires Don Bosco

Don Bosco Velo Mokamo 2019 08 Chaque direction appuyée par son équipe d’animation pastorale imagine la meilleure manière de récolter des fonds pour soutenir ce projet. Pendant ce temps, les professeurs préparaient les élèves à cette épreuve physique et analysaient la qualité du matériel roulant.

Don Bosco Velo Mokamo 2019 02 Don Bosco Velo Mokamo 2019 05

La course au fil des jours

 Matondo minghi na beno !*

C’est vraiment du fond du cœur que les membres du Groupe Mokamo remercient les élèves et les équipes éducatives des écoles salésiennes de Belgique francophone pour leur participation aux projets de construction d’un atelier polyvalent pour les jeunes Congolais de Mokamo.

Merci pour votre accueil, votre écoute attentive et intéressée lors des présentations du projet, pour le formidable périple à vélo, pour le cross parrainé, le repas de la faim, vos gestes de solidarité, l’importante somme récoltée : plus de 6000€ !
Grâce à vous, ce projet d’atelier deviendra une réalité et permettra aux jeunes de Mokamo d’apprendre un métier qui leur permettra, ainsi qu’à leur famille, de vivre dans la dignité.

Pour le Groupe Mokamo,
Bernard GOFFIN et André NICOLAS

* : « Un tout grand merci à vous », en kikongo.

C’est avec le groupe de Don Bosco Tournai que nous sommes partis de Liège en même temps que nos amis verviétois partaient de Verviers. Chaque groupe de cyclistes convergeait vers Remouchamps où nous sommes arrivés vers 10h30. M.Germain le directeur de Remouchamps me remis le chèque représentant le montant récolté par les élèves et les enseignants de Saint Raphaël et Saint Joseph. Nous avons continué notre route vers Huy et certains ont même gravi le fameux MUR DE HUY. Le soir, les corps étaient fatigués, mais tous sont unanimes : « Quel bel esprit d’équipe, c’est super ! ».

Jour 2 : destination Tournai

L’étape la plus longue : +/- 180 KM. Même si les crampes se font sentir et les casses mécaniques donnent du fil à retordre à l’équipe technique, tout le monde reste en selle et pédale. Et, vers 17h00, tous nos cyclistes passèrent sous le porche d’entrée. Après une nouvelle douche et un repas copieux, j’entendis les premiers ronflements vers 22h00.

Don Bosco Velo Mokamo 2019 01

Et le final !

Don Bosco Velo Mokamo 2019 04 Le lendemain, vers 15h00, nos héros du tarmac passèrent la grille du clos André Rappe, ligne d’arrivée de notre périple. C’est alors que je décida de révéler le montant global récolté par chacune des écoles : 6039 euros ! Merci à chacun d’avoir relevé ce défi : rouler plus de 300 km en vélo. C’est certainement l’esprit de Don Bosco qui vous a permis de vous surpasser et de développer des liens de solidarité tels que j’en ai vus tout au long de ce beau périple.

A dans deux ans, pour de nouvelles aventures cyclistes ! »


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite