Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Aussi implacable que le temps qui passe, elle est à nos portes.

Rassurons-nous, tout est prévu : le nouveau missel, ses dimanches, ses fêtes et des commentaires tout faits. Noël viendra et Pâques tout autant.

La bonne question est : comment j'irai sur ces chemins bien balisés et peut-être trop souvent parcourus ? Il faudra sans doute interroger nos attentes, notre désir de célébrer, de chausser nos godasses pour ces cheminements qui ont fait vivre tant de générations et qui aujourd'hui encore, ont pouvoir de régénération.

Il faudra être humbles, patients, accepter nos lenteurs, choisir lieux et communautés qui nous porteront, les silences qui nous intérioriseront, accepter compagnons et compagnes avec qui nous cheminerons ou, solitaires, comme sur les grands chemins, nous en aller, au hasard des rencontres.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le visage laisse entrevoir et deviner le mystère de chacune, de chacun. Comme les empreintes il révèle le caractère unique de chaque être. Comme on ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas son visage... on ne peut que l'accueillir avec comme premier miroir le visage maternel. Il faut ensuite toute une vie pour accueillir son propre visage avec la question du « qui suis-je ? ».

C'est aussi à travers un visage autre et aimant que je puis trouver et aimer mon propre visage, quitte à le masquer pour me préserver de l’insupportable, pour cacher une souffrance ou une honte. Accueillir son visage sera toujours une longue histoire au cours de laquelle, libérés de toute prétention, nous pourrons humblement nous accueillir nous-mêmes et par là nous ouvrir aux autres.

On ne peut posséder un visage comme on ne peut posséder Dieu. Un jour, une aube nouvelle s'ouvrira pour nous, son Visage nous accueillera et sa présence nous comblera.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Une nouvelle année chrétienne s'ouvre. Comment célébrer aujourd'hui les mystères de notre foi ?

Trois jeunes étudiants viennent de sortir un livre : « Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien. Ils écrivent : « Pour nous, le seul invariant anthropologique sur lequel peut s'articuler le christianisme est que l'homme est fait pour célébrer. »

De fait on célèbre les choses nobles : le vin, la nature, les moments de la vie. On peut célébrer le jour qui se lève, le pain du matin, un temps de silence. «Célébrer, écrivent-ils, c'est entrer dans une dynamique de reconnaissance. C'est reconnaître que nous avons reçu quelque chose d'immense, comme le dit Paul aux Corinthiens : « Qu'as-tu que tu n'aies reçu ? » et de la reconnaissance de ce don jaillit un sentiment de gratitude immense qu'il faudrait pouvoir communiquer au monde d'aujourd'hui. » Célébrer c'est donc communiquer en donnant vie aux vieux mots, en faisant vibrer aujourd'hui les rites anciens pour qu'ils touchent et rejoignent les hommes.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mouler est une action violente pour donner forme à une matière molle ou en fusion et créer de l'utile reproductible à l'infini ou une œuvre unique dont on casse aussitôt le moule.

Ceux qui veulent mouler/formater/contraindre de l'humain se retrouvent dans tous les systèmes politiques, socioéconomiques, médiatiques et même religieux. Il est toujours dangereux de vouloir formater l'humain, les dictatures s'y emploient et de nouveaux esclavages voient le jour.

Quand Dieu créa l'humain, il le fit à son image nous dit la Genèse avec le défi d'être libre, humain parmi d'autres, invités à être libres eux aussi et devenir des êtres reliés.

On ne te demandera pas, dit la sagesse juive, si tu as bien imité Moïse ou l'un des prophètes, mais si tu as été TOI !

Jésus a éveillé en chacun la possibilité d'être lui-même, unique, façonné par un amour paternel dans des entrailles maternelles.

Ce n'est pas du moulage, c'est de la création. C'est du Divin !

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ainsi titre le dernier opus de J-L Servan-Schreiber comme étant le dilemme du XXIè siècle. En exergue, il cite Claudel : « Le pire n'est pas toujours certain. » 

Dans une interview radio, des choses m'ont frappé. « Malraux a dit que le XXIè siècle serait spirituel, je pense que la société de consommation n'invite pas au spirituel... » et ensuite : « Ce siècle sera plutôt un siècle féminin. » Et si la dominante féminine ouvrait de nouvelles pistes au spirituel ? La femme, plus reliée aux sources de la vie par le « fruit de ses entrailles » serait-elle ainsi plus « religieuse »?

Jésus fut proche des femmes, lui qui naquit de l'une d'entr'elles. C’est à elles qu'il se montra d'abord à la résurrection. En ce siècle, elles dénoncent enfin les abus dont elles sont victimes tant dans le monde dit civilisé que dans les rites obsolètes qui les mutilent.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Tu es comme la moule, mon frère, enfermée et tranquille. »

Et forcément, si tu es comme la moule, tu es un peu « parqué ».

Autant la moule est appréciée et attendue selon les saisons, autant on peut être déprécié de s'entendre traiter de « moule » avec tous les noms apparentés : mollasson, mollusque, nouille…

Entre l'enfermement tranquille et l'intranquilité devant tant de choses à faire, de combats à mener, d'indignations face à la passivité d'un certain monde, d'actions à entreprendre pour un peu plus d'humanité, pour un peu plus de justice et de paix, nous sommes pris en tenaille. Mais sommes-nous tenaillés ?

Sortir de sa coquille pour certains peut être un défi quotidien.

« Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant... »

Alors sors, prends des risques, réveille en toi la moule trop tranquille... Tu verras : ça fait vivre !

« Tu es comme la moule, mon frère, enfermée et tranquille. »
Et forcément, si tu es comme la moule, tu es un peu « parqué ».
Autant la moule est appréciée et attendue selon les saisons, autant on peut être déprécié de s'entendre traiter de « moule » avec tous les noms apparentés : mollasson, mollusque, nouille…
Entre l'enfermement tranquille et l'intranquilité devant tant de choses à faire, de combats à mener, d'indignations face à la passivité d'un certain monde, d'actions à entreprendre pour un peu plus d'humanité, pour un peu plus de justice et de paix, nous sommes pris en tenaille. Mais sommes-nous tenaillés ?
Sortir de sa coquille pour certains peut être un défi quotidien.
« Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant... »
Alors sors, prends des risques, réveille en toi la moule trop tranquille... Tu verras : ça fait vivre !

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un soir d'automne : une supérette urbaine avec sa file d'attente qui se bloque. Ça discute à la caisse ; et j'aperçois un homme jeune encore, émacié, avec un œil poché. Il se bat avec une carte bancaire qui visiblement n'en veut pas : il n'a pourtant que deux paquets de chips à payer. Après quelques essais, il retire un des deux paquets, la caissière recalcule, la carte reprend le chemin du récepteur qui refuse encore. Malgré la distance j'ai compris : il n'avait plus un sou... Il s'est excusé tant bien que mal et s'en est allé, les épaules basses sans même un chips.

Personne n'a bougé, n'a eu le réflexe d'avancer deux ou trois euros. Moi, j'étais trop loin ! Ce fait banal m'a poursuivi : j'ai eu honte, avec mes quelques achats, d'être resté « trop loin ».

J'ai pourtant un ami qui souvent me chuchote de ne pas rester « trop loin ». Lui, il a pris le risque de se tenir au plus près des humains surtout de ceux qui n'ont que quelques chips à manger.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Harmonia, en grec, signifie « arrangement, ajustement ». Voilà qui est très intéressant pour caractériser le mot « harmonie » que l’on emploie dans notre langue française. En musique, l’harmonie est la science des accords, leur composition et leur enchaînement. Ces accords sont faits de sons émis ensemble et qui « s’entendent bien » entre eux, grâce à la compatibilité de leurs fréquences. Qu’importe ! L’harmonie charme nos oreilles et gagne nos cœurs.

Dans une harmonie, on combine les timbres des instruments pour produire des effets divers. On retrouve ici les mots d’arrangement et d’ajustement. Alors, l’expression « Vivre en Harmonie » ne suggère-t-elle pas de s’ajuster l’un à l’autre ou de s’arranger les uns avec les autres, afin que le « vivre ensemble » soit possible dans la bonne entente ? Nous sommes tous différents mais on peut, comme les instruments, avancer de concert et faire route ensemble harmonieusement.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Maisons Don Bosco

    • Des collégiens sur la route… des migrants !

      jeu migrants 02 Cet après-midi du jeudi 16 novembre 2017 les élèves de 4e du collège Bon-Accueil ont participé à une animation qui avait pour but de sensibiliser les jeunes aux problématiques des migrations internationales et d’en comprendre les enjeux. La sensibilisation s’est déroulée en trois temps : une introduction en classe sur les différents types de migrations et le partage de témoignages de mineurs non accompagnés, une mise en situation, sous forme de grand jeu puis une relecture du ressenti et des savoirs abordés à la suite de cette expérience.

      Lire la suite

    • Découvrez le nouveau site : www.oxyjeunes.net

      oxyjeune Animer un veillée spirituelle, préparer un temps d’animation, proposer un tournoi sportif… autant d’activités, pour enfants, jeunes et familles, disponibles sur le site www.oxyjeunes.net, à télécharger…. sans modération ! Le père Xavier Ernst et sœur Anne Orcel, délégués à la pastorale des jeunes, expliquent pourquoi ils ont voulu créer un nouveau site, dédié à la Pastorale.

      Lire la suite

    • « Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

      ressins reussir sa vie 01 Les élèves accompagnés par les animateurs en pastorale scolaire et les enseignants du lycée Etienne Gautier de Ressins ont débattu sur la question : « Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

      Lire la suite

    • 20 jeunes en formation de « Secouristes pour la paix »

      secouristes de la paix 01 Une vingtaine de jeunes de secondes du réseau des établissements scolaires Don Bosco de France et de Belgique ont suivi la formation « Secouriste pour la paix ». Cette session a eu lieu du 22 au 27 octobre, à Nice. Animée par Myriam Maréchal accompagnée de formateurs de l’IFHIM* en collaboration avec le Valdocco Nice. L’objectif ? Apprendre à se découvrir pour avoir un meilleur engagement dans les projets.

      Lire la suite

    • Le Lycée Costa de Beauregard en visite à Turin

      chambery turin 01 Chaque année le lycée Costa de Beauregard organise un voyage à Turin pour permettre au personnel enseignant et administratif de découvrir Don Bosco. Le Père Paul Ripaud se fait le guide de ces voyages. Une aventure magnifique pour les jeunes lycéens.

      Lire la suite

    • Réussir dans la vie ou réussir sa vie ? Comment ne pas se contredire ?

      reussir dans la vie 003Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l'expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

      Lire la suite

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite