Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Comme des billes de cristal
Des gouttes d’eau gelée
Brillent de mille feux
Sur les feuilles d’un pommier
C’est un régal !

L’enfant dans sa candeur
Voudrait les posséder
Ses yeux pétillent de joie
Tellement il les désire
Il approche ses doigts
Afin de s’en saisir
Dans le creux de sa main
Les perles tant convoitées
Fondent : voilà la fin !
L’espace d’un instant
Et tout a disparu…

La beauté n’appartient à personne
On l’aime pour elle-même
Pas seulement pour soi-même
Elle est universelle
Et s’offre gratuitement
À celui qui l’accueille

Vouloir la faire sienne
Fait fuir la merveille.

 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 " Et aussitôt en jaillit de l'eau et du sang ". Certes il s’agit du côté plus que du cœur… Et pourtant, dans ce côté ouvert, c’est l’intérieur même de Dieu, son cœur pour ainsi dire, qui s’ouvre à nous, tout son amour qui se déverse sur nous.

Le disciple est comme une vasque : il se remplit de cette eau et de ce sang, jusqu’à en déborder. Mais pourquoi du sang en plus de l’eau ?

Dans le rêve de la tonnelle de roses, Don Bosco prend l'image de cette fleur, magnifique, odorante... mais pleine d'épines. Suivre Jésus avec Don Bosco, c'est aussi accepter les épines pour que les roses éclosent.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Don Bosco le donnait souvent en exemple. À tel point que la première « compagnie » de jeunes, que Don Bosco avait créée au Valdocco, s'appelait san Luigi. Pourquoi ? D'abord parce que ce saint savait vivre à fond chaque instant. Mais aussi pour stimuler le désir du bien chez les jeunes. A sa suite, continuons à rendre le bien désirable autour de nous.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 La tendresse. Qui mieux que Marie pour nous la transmettre ? Nous célébrons justement aujourd’hui son cœur immaculé. 

Demandons lui qu’elle fasse grandir en nous la chasteté. Surtout demandons cette qualité du regard pur et limpide. « La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière. » En un tel regard, les jeunes ne se voient pas jugés, mais grandis. Car ce regard ne s’impose pas, n’envahit pas, mais, comme saint Jean Baptiste, laisse toute la place à la lumière de Dieu.

Immaculé, c’est aussi cette générosité maternelle. « Tout jeune qui entre dans une maison salésienne est sous la protection spéciale de Marie Auxiliatrice » disait Don Bosco. À nous de savoir rendre la tendresse miséricordieuse de Dieu présente. 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Vous avez dit « douceur » ? Cela tombe bien : la douceur est dans nos gènes, via st François de Sales ! La douceur n'est pas une question d'emballage, de gant. Il s'agit du fond du cœur même de Dieu. Lorsque Don Bosco nous invite à accueillir les jeunes avec douceur, ce n'est pas un vain mot.

Vous avez dit « humilité » ? Une petite anecdote : un soir, Don Bosco raconte son rêve de la veille : il voulait sauver un jeune et s'énervait de ne pas y arriver. Alors arrive un homme majestueux qui le rappelle à l'ordre : « Tu crois que tu peux y arriver à chaque fois ? Un peu d'humilité ! »

Seigneur, c'est toi qui sauve. Apprends-nous à être des serviteurs inutiles, à remettre notre volonté dans la tienne, à travailler à ta suite.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ce vendredi, nous célébrons le Sacré Cœur de Jésus. Depuis don Rua, les maisons de formation chez les salésiens sont sous le patronage de ce cœur. Pourquoi ? Parce qu'être éducateur suppose savoir accueillir avec un cœur semblable au Christ. « L'esprit salésien a son modèle et sa source dans le cœur même du Christ », rappellent les constitutions des frères : tout jaillit de là.

Cette semaine, les quatre salésiens en formation de Lyon vous ont rédigé les mots du matin, en lien avec le cœur de Jésus.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Le maître est l’enfant » Titre surprenant non ? C’est le titre d’un film sur la pédagogie Montessori, et cela peut nous amener à réfléchir sur notre place d’adulte face au jeune, de salésien dans notre parcours de formation.

On parle d’apprenant pour parler de l’élève, on parle de pédagogie inversée… A travers tous ces concepts, que voulons-nous dire ? Quelle place voulons-nous donner au jeune dans l’apprentissage de ce qui fera de lui un homme, une femme ? Donner au jeune les moyens de se réaliser : cela passe par une relation de confiance, lui confier des responsabilités, lui dire « je crois en toi ».

Il en va de même dans notre formation de jeunes salésiens. Nous apprenons, dans la confiance, pour mieux transmettre et faire grandir les jeunes que Don Bosco nous envoie. 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 « Et je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j’ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair » (Ez 36, 26). Pour obtenir un cœur de chair, c’est un long chemin ! Heureusement, l’accompagnement spirituel permet de faire grandir notre foi et d’ouvrir notre cœur à Dieu. C’est entrer dans un dialogue de cœur à cœur pour découvrir la patience et l’humilité. C’est une opération à cœur ouvert, où nous percevons nos forces et nos limites.

L’accompagnateur devient un ami, un confident qui nous ouvre un peu plus chaque jour à l’amour de Dieu. Pour cela, n’ayons pas peur de trouver un ami qui nous veut du bien, comme nous le souligne Saint François de Sales : « Traitez avec lui (l’accompagnateur) à cœur ouvert en toute sincérité et fidélité ».

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 On ne pouvait que terminer en...Beauté. C'est plus qu'une histoire de canons, de goûts et de couleurs. F. Cheng nous suggère plutôt « d'en-visager la beauté du geste », la beauté des attitudes qui font grandir l'humain. Vivre aujourd’hui les yeux ouverts, à l'affût de ces qualités d'âme et de cœur qui éclairent nos journées d'une lumineuse douceur.

« Dévisager », le cœur Battant, ces personnes belles d'être bonnes. Car en ces amoureux de la vie, la Beauté est fille de Bonté et toutes deux sont grâce : gratuites et gracieuses.

Alors, aller légèrement, l'œil ouvert et le cœur Battant... et fouler la lumière de ce jour reçu !

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite