Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

C’EST LA RENTRÉE… En ces premiers jours de septembre, j’ai préparé mon cartable de rentrée… Enfin, j’ai plutôt préféré prendre un petit sac à dos, bien plus pratique pour cheminer sur les sentiers de ma vie !

A l’intérieur, j’ai pris soin d’y déposer :

  • un stylo pour prendre ma vie en main, tout en me laissant aussi guider par un Autre ;
  • une belle boîte de crayons de couleurs, tous bien taillés, qui me donneront envie d’égayer chaque moment ;
  • un fluo pour surligner l’essentiel de ce que je vis ;
  • une règle pour me permettre de maintenir le cap des objectifs que je me suis fixé pour cette année ;
  • un compas qui m’invite à élargir mon champ de vision et ma manière de penser ;
  • une gomme pour effacer mes maladresses ;
  • un cahier pour écrire ma propre vie sur la page blanche de chaque jour ;
  • un grand classeur avec beaucoup d’intercalaires pour rassembler les différentes expériences qui me feront grandir tout au long de cette année ;
  • une collation pour prendre le temps de m’asseoir et partager avec les nouveaux visages que je rencontrerai sur mon chemin…

Et toi, que glisses-tu aujourd’hui dans ton cartable de rentrée ?

Excellente et heureuse rentrée à chacune et chacun !

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

« Que veux-tu que je fasses pour toi ? »

Dieu à l’écoute de mon désir profond, mon désir de vivre malgré les circonstances de la réalité complexe.

Il est proche de ceux qui l'invoquent, De tous ceux qui l'invoquent en vérité.

Il répond au désir de ceux qui le craignent ; Il écoute leur cri : il les sauve (Ps 145)

Le psaume le dit avec enthousiasme : dès que nous exprimons la moindre envie de vivre, au moment où notre volonté de vivant bourgeonne à nouveau, Dieu veut lui aussi y répondre, même si cela prend du temps dans notre existence humaine. Il ne rate jamais une occasion de satisfaire notre demande de vie, surtout quand c’est devenu pour nous une affaire de vie ou de mort.

Et si nous n’en voulons plus, parce que nous n’en pouvons plus …

Alors demandons-Lui de renaître à son désir à Lui.

Les yeux sur toi, tous, ils espèrent : Tu leur donnes la nourriture au temps voulu ;

Tu ouvres ta main : Tu rassasies pour tout vivant, le plaisir, la volonté.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« L’ignorance est pourvoyeuse d’étonnement ». C’est par cette phrase que se conclut la remontrance de Don Bertinetti au jeune adolescent qu’est alors Jean Bosco, accusé de faire ses tours de magie. Le brave prêtre vient de récupérer son porte-monnaie et sa montre à gousset qu’il croyait volatilisés par le diable. Jean lui explique : « C’est une affaire d’observation, de dextérité, d’intelligence exercée ou alors quelque chose de préparé. »

Alors moi je plaide pour l’ignorance, celle qui permet de s’émerveiller de ce qui advient. Pour notre jeunesse instruite, augmentée d’une intelligence technicienne, quel émerveillement reste possible ?

Si l’amour est une histoire de chromosomes, si la fraternité est le rapport du « don et contre don »… Comment se laisser surprendre par un lever de soleil ?

Tant mieux si les camps d’été se passent dans une nature non encore disséquée par le savoir, je n’aurais pas la tentation d’aller chercher l’étonnement dans des sensations extrêmes et nuisibles à ma propre vie.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Après avoir semé, peut-être, dans les larmes, voici le temps heureux de la moisson. La joie des moissonneurs semble plus importante que le fruit de la moisson. Souvent la petite équipe du staff analyse la réalisation d’un projet à partir des fruits de réussite. Et si nous regardions les personnes que ce projet a mises en route. Certes nous avions appelé l’une ou l’autre pour la réussite de l’opération, mais combien plus ont-elles été embarquées dans notre aventure : les « sans bruit », les invisibles, les petites mains… Nous n’avions pas pensé à elles au départ, et pourtant, elles étaient là. Nous avons peut-être pensé que nous n’avions pas besoin d’elles ou bien qu’elles ne se bougeraient pas… Allons au devant de ces personnes avec des gerbes débordantes de reconnaissance !

Promis l’an prochain nous élargirons le cercle des « appelés », nous lancerons le filet plus loin encore car « sans eux je ne sais rien faire ».

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Maya, fébrile, les yeux déjà embués par le stress, consulte dans le désordre la liste des résultats du bac. Elle se calme un peu et met un peu d’ordre dans sa recherche. Rien. Elle ne voit pas son nom et son prénom sur la longue liste des heureux bacheliers. Elle panique, s’éloigne de la porte vitrée sur laquelle est collé le « listing » fatidique. D’autres la bousculent, excités, paniqués, … Et Maya se sent seule, perdue… au bord des larmes. Avant de tomber dans le précipice des idées sombres, Alex lui saute au cou . « Bravo Maya, t’as trop arraché : Bac avec mention TB ! » Maya n’y croit pas… Il faut qu’Alex pose son doigt sur son nom et son prénom, dans la colonne « avec mention ». Maya n’avait pas vu, parce qu’elle n’avait pas cru qu’elle pouvait être « mentionnée ». « Heureux ceux qui croient pour voir ! »

 

Pendant l'été, le rythme des mots du jour s'allège à 2 ou 3 par semaine... Bonnes vacances à tous.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Jésus s’est ainsi défini : « Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie ». Toutes proportions gardées, l’éducateur chrétien s’inspire de cette définition pour donner sens à sa mis­sion. Il ouvre des chemins pour les jeunes, il essaie d’être vrai dans son comportement et dans ses paroles, il donne l’envie de vivre et de grandir. Le plus important, dans tout cela, c’est sans doute la vérité. Car elle est la condition pour que les chemins proposés et la vie offerte ne soient pas des leurres ou des impasses. Il ne s’agit pas de se prendre pour le Messie !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite