Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La musique c’est ma vie, c’est mon opium, c’est mon lien privilégié avec Dieu et avec les autres. J’adore chanter et partager des moments musicaux. Je peux être touchée à n’importe quel moment et à chaque fois que cela me conduit vers Dieu. Je peux avoir de l’émotion en interprétant moi-même ou juste en écoutant. Pas plus tard que mardi dernier, j’ai été émue aux larmes en écoutant l’hymne des JMJ 2002 à Toronto ! Je me suis immédiatement sentie en communion avec Dieu, avec tous les jeunes et puis avec le monde entier.

ÉcouterLumière du monde

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Lorsque je joue une musique qui me touche avec mon violon, j’éprouve un besoin d’exprimer mes sentiments, et je m’émeus par le son. Parfois, lorsque la musique est trop belle, je verse une larme pendant que je joue. Cela m’arrive également quand j’en écoute. Elle est pour moi un moyen d’expression universel presque magique permettant de comprendre une personne mieux que par les mots. On compatit, se réjouit avec l’autre, c’est vraiment merveilleux. Alors, bien que je sois peu pratiquant, si Dieu est à l’origine de tout cela, je lui en suis éternellement reconnaissant. Mon professeur de violon au conservatoire, ancien moine franciscain, m’aide à développer mon chant intérieur et à adopter une optique de don de soi à chaque fois que je fais résonner mon violon et je dois dire que sa pédagogie me fait un bien fou.

Écouter : Nathan (auteur de ce mot du jour) au violon

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

J’aime la musique, c’est un peu comme une passion, grâce à elle je vis et proclame ma foi fois deux. 

Il y a une citation de St Augustin que j’aime beaucoup qui dit : « Chanter c’est prier deux fois. » Quand je prie en faisant de la musique, je me sens vibrer et j’arrive mieux à transmettre ce qui m’habite, à m’exprimer quand je n’arrive pas à le faire avec des mots. Pour vivre ma foi, la partager, faire vibrer d’autres, j’anime souvent la messe dans ma paroisse où lors des week-ends MSJ, au Campobosco…, j’organise avec de fabuleux musiciens/chanteurs des soirées louange depuis plus d’un an et c’est magnifique de pouvoir connaître tous ces moments.

Écouter : je te donne mon coeur

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Toute vie humaine est une musique sacrée

« Mon âme est comme un orchestre caché. Je ne sais pas quels instruments résonnent et jouent en moi, cordes et harpes, timbales et tambourins. Je ne peux me connaître que comme une symphonie. »

Elle fait partie d’un petit groupe appelé « les amoureux de la musique », où l’on se partage des découvertes musicales. 

Elle joue et chante avec d’autres et pour Dieu, pour renforcer la communion entre eux et avec Lui.

Elle a longtemps suivi des cours de musique, explorant seule et en groupe son corps et ses émotions.

Elle compose, expérience de liberté et de choix.

Elle n’oublie pas la pause et le silence, car Dieu se révèle aussi dans le creux silencieux de son cœur.

Elle a appris que les trois sources d’inspiration de la musique sont l’amour, la souffrance et le divin (d’après Benoît XVI).

La musique est une école de vie, toute vie humaine est une musique sacrée…

 

ÉcouterTu es bon

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

" Chanter, c'est prier deux fois. " Je suis on ne peut plus d'accord avec St Augustin à ce sujet ! Dire que ma vie est remplie de musique est presque un euphémisme. C'est bien simple, je suis incapable de passer une seule journée sans écouter de la musique, encore moins sans chanter !

Je vis musique, je respire musique, toutes mes journées sont rythmées par la musique. Pour moi, chanter ou jouer d'un instrument est un moyen d'exprimer ce que je ressens, que ce soit de la joie, de la colère, de la tristesse ou une prière... Parfois, les émotions me submergent, mais je ne sais pas toujours mettre de mots dessus. La musique me permet d'évacuer tout ça. Mais elle me permet aussi de m'adresser à Dieu. C'est souvent compliqué pour moi de formuler une prière, de m'adresser à Lui directement. Mais chanter, ça fait partie de moi. Il n'y a plus qu'à se laisser habiter par les mélodies et Le voilà présent, au milieu de nous.

Écouter « Prendre silence » Prendre silence »

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Avec ceux qui aiment le ballon rond et ceux qui ne l'aiment pas... Dieu Père, notre Père du ciel et de la terre. Cette terre, tu l'as créée ronde comme un ballon ! Que ton nom soit sanctifié pour tous les joueurs et spectateurs de chez nous et d'autres peuples ! Que ton règne de joie, d'accueil, d'amitié, de paix, de justice sociale, de fraternité universelle entre races, cultures, arrive ! Que ta volonté soit fête, faite d'amour et d'espérance! Comme Jésus, ton Fils bien-aimé, a su nous montrer le chemin, donne-nous un esprit sportif. Par ton Esprit Saint, tu nous rassembles, tu nous veux unis, Aide-nous à respecter les adversaires, à accepter la défaite. Et, si on est vainqueur, à féliciter les perdants par des poignées de mains. Pardonne-nous nos tricheries, nos vacheries, nos défaillances, nos attitudes violentes, nos paroles blessantes, nos rejets des autres, nos découragements. Comme nous pardonnons à ceux qui se sont moqués de nous, Qui ne nous font pas confiance, pardonne ceux qui nous ont taclés. Ne nous soumets à la tentation de dominer les autres, d'écraser les autres, de jouer trop personnel pour nous mettre en valeur. Mais délivre-nous du Mal. Amen !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

«Dieu a tout fait pour un but» (La Bible, Proverbes 16, 4). On peut en déduire qu’il devait être un grand centre-avant ! On parle de renard des surfaces, mais lui est différent. Un jour, il se lance, on le tacle honteusement, on le descend, on le croit définitivement mort. Le ballon roule en touche, une grosse pierre aussi. Mais en se relevant, Jésus marque un but venu d’ailleurs. Il fait trembler les filets, et les rochers. Il lève les bras, plus fort que la mort : ce but a changé l’Histoire. Et il en a marqué tant d’autres qui ont changé le sort de ceux qui l’ont pris dans leur équipe ! Quel club se passerait de Ronaldo ou de Messi ? On vous le dit, il y a mieux ! Allez, Jésus LE Messie est prêt à signer son transfert dans votre existence : il n’attend que votre appel ;-)

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ça y est : la grand’messe a commencé ! Le sifflet a remplacé le bruit des cloches. Le célébrant a fait signe de commencer l’office. Des millions de silhouettes se lèvent et se rasseyent. Leurs bras s’agitent, élevés vers le ciel. Leurs mains se resserrent en attitude de prière. Leurs voix entonnent des hymnes de louange ou chantent des psaumes de lamentations. Le monde entier suit avec une attention particulière cette longue liturgie. Ils sont tous là rassemblés : les hommes et les femmes, les pauvres et les riches, les noirs et les blancs, les plus jeunes et les plus âgés,…

L’entraîneur m’invite à quitter ma place de supporter et à entrer sur le terrain … Arriverai-je à servir mes équipiers sans jouer trop personnel pour attirer les projecteurs ? à ne pas botter en touche quand je dois prendre mes responsabilités ? à ne pas commettre des fautes contre le voisin ou de simuler pour le condamner ? à faire des passes avec chacun, conscient de mes limites, mais convaincu de mes qualités ? à me relever et lutter jusqu’au bout malgré les échecs, les coups et les blessures ? ET si j’étais sélectionné pour soulever avec toute l’humanité la Coupe de l’Alliance nouvelle et éternelle ?

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Si le football ressemble à la vie : on court, on prend des risques, on se défend, on joue seul ou en équipe, mais chacun a besoin de sécurité. Une belle ouverture pour Dieu qui s’annonce... gardien. Certains l’ont dit : «Il est un sûr rempart». On peut lui faire confiance !

Un journal de l’époque relève : «Dieu est ton gardien, sans se relâcher il te gardera du début jusqu’au coup de sifflet final» (La Bible, Psaume 121). Oui, il aime protéger les siens, et nous on le croit : il est celui qui rassure. Les hommes déçoivent, mais lui est sûr et fiable. Ses arrêts sont définitifs. On dit d’un grand gardien qu’il fait des miracles. Dieu peut en faire aussi, à condition qu’il ait notre confiance.

Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite