Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Qu’en est-il du buzz aujourd’hui ? Avoir le plus de « vues » sur Youtube ? Le plus de « likes » sur Facebook ? Est-ce cela le véritable buzz ?

Rappelons-nous : qui a « fait le buzz » en premier ? Ce n’est sûrement pas Nabila mais bien… l’abeille ! 

Elle s’enracine dans une vie de communauté qu’est la ruche et prend part activement à la reproduction végétale grâce au pollen qu’elle sème de fleurs en fleurs. Elle butine avec ténacité, en parcourant de longs chemins à travers champs mais n’oublie jamais sa mission : faire jaillir le meilleur des fleurs pour fabriquer cette douceur sirupeuse et sucrée : le miel !

N’est-ce pas cela le bon buzz : créer ensemble, avec persévérance, des douceurs pour notre monde sans attendre le succès mais laisser le fruit de la création bourdonner discrètement ?

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Aimer ? Bien sûr ! Mais pas n’importe qui, tout de même ! Mes proches, ma famille, mes amis, mon pays, d’accord ! Mais pas au-delà, s’il vous plaît ! »
N’est-ce pas là parfois le raisonnement spontané de l’homme ? L’amour aurait-il donc des frontières à ne pas franchir ?

La réponse de Jésus nous déroute : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Pour Lui, pas de frontières dans l’amour ! Il nous l’a pleinement manifesté en nous donnant Sa vie ! Ne surmonte-t-Il donc pas les oppositions humaines les plus farouches ?

Soyons des apôtres de l’Amour de Dieu avec les personnes que nous rencontrerons cette semaine. 

Ne serait-ce pas l’occasion, aujourd’hui, d’aller vers l’un de mes frères, à qui je n’adresse pas la parole habituellement ou avec qui je me suis disputé(e) récemment ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Une vie, un chemin, là d’où tu viens
Une vie, un chemin, pour aller plus loin
Des routes pavées aux plus minces sentiers
Un chemin à explorer, une vie à créer

Un chemin si escarpé
Parcouru unis en cordée
Partir là-haut admirer
La vue des plus hauts sommets
Prends ton sac et lève-toi
Et que te guident Ses pas !

Soudain le chemin se coupe
Devant toi plus une route
Il te faudra inventer
Ton chemin de liberté
Prends ton sac et lève-toi
Et que te guident Ses pas !

Une vie, un chemin, là d’où tu viens
Une vie, un chemin, pour aller plus loin
Des routes pavées aux plus minces sentiers
Un chemin à explorer, une vie à créer

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Tu es arrivée si spontanée, sourire aux lèvres, à l'aise avec tous. L'image même de celle qui est épanouie, bien dans sa peau, suivant son chemin. Tu savais apporter à tous bonne humeur, bonne entente et dynamisme.

Et pourtant, au cours d'une soirée, tu nous confies ce qui te pèse : cette place n'est pas la tienne, ce chemin n'est pas ton choix. Entre les attentes de tes parents te rêvant médecin, la réussite de ta sœur aînée dans l'ombre de laquelle tu ne peux exister, et les exigences de tes professeurs dans cette école élitiste, tu n'as pas la place pour exprimer tes choix, pour construire ta vie. Personne n'arrive à entendre ton souhait de projets sportifs et artistiques.

Osons nous mettre à l'écoute de ces jeunes pour les accompagner dans la construction et la réussite de leur vie.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Vous n'êtes pas assez rapides. Donnez-moi ce bac, je sais comment faire. Thomas est catégorique : le leader, celui qui réussira dans la vie, c'est celui qui sait et fait mieux que les autres. Et lui, fait partie de cette catégorie. Deux jours plus tard son discours a changé. Les idées de tous ont été nécessaires la veille pour trouver une solution au défi laser. Et lui-même a eu besoin du soutien des autres quand il s'est retrouvé en difficulté lors du parcours d'accrobranche. En fait, le vrai leader serait peut-être celui qui sait s'appuyer sur les autres pour prendre de bonnes décisions.

Seigneur, à l'image de Thomas, aide-moi à prendre conscience de mes limites. Aide-moi à les accueillir et à y voir une invitation à toujours plus d'amour envers envers mon prochain comme envers moi-même.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Les coups pleuvent, la bagarre bat son plein entre Sofiane et Alexis : pas facile de partager un ballon de foot en deux… Quand enfin séparés je demande à Sofiane de mettre des mots sur ce qui s'est passé, sa première réaction est le déni. Il n'a rien fait. Cet acte de violence n'est pas le sien. C'est d'ailleurs Alexis qui est le seul responsable de tout ce qui s'est passé. Puis face aux bleus de son camarade, il reconnaît son action. Il s'est laissé emporter par la colère, mais ne voulait pas vraiment cela. Il souhaiterait trouver des solutions pour mieux gérer ses énervements à l'avenir.

Dans notre société d'ici et aujourd'hui, la proposition de Don Bosco d'une confession fréquente peut-elle résonner comme une invitation à cette démarche de relecture pour mieux se projeter dans l'avenir ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Premier jour de stage au sein du foyer. L'accueil de la part des jeunes est indécis, partagé entre la curiosité et la méfiance vis à vis de cet inconnu qui fait irruption dans leur bulle. Alors ils testent la limite, provoquent quitte à chercher à blesser, surenchérissent dans la violence faite à l'autre ou à eux-mêmes. Comme un moyen pour eux d'affirmer leur existence. Après 3 jours le premier jeune arrive, puis le second : « Pardon pour cette violence, elle n'était pas justifiée ». Alors commence à se nouer cette confiance qui ouvre la parole et permet d'oser découvrir ses talents à travers le regard de l'autre.

Face à ces violences, aide-moi Seigneur à voir ces jeunes avec tes yeux, à les voir au-delà de leurs actes pour aller à la rencontre de ce qu'il y a de meilleur en eux.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

C’est l’histoire d’un sujet d’examen de français obtenu par hasard deux semaines avant l'épreuve par Brendan, élève de 2nde. Il fait part de ses doutes à ses camarades sur leur groupe Snapchat : « Vous pensez que c’est vraiment l’examen ? On fait quoi ? ». Le débat s’anime. Léa répond qu'elle souhaite en faire part aux professeurs par souci d'honnêteté, mais personne ne prête attention à son message, et les plus actifs du groupe se mettent d’accord entre eux pour ne rien dire. Le lendemain, le conflit éclate lorsque Léa annonce effectivement au professeur la nouvelle. Elle est mise au ban de la classe pour avoir trahi le groupe. Il faudra trois mois pour que la classe respecte son point de vue et accepte de lui pardonner et de la réintégrer.

Et moi, suis-je capable d’entendre l’autre quand il porte des opinions différentes des miennes ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Mickaël se confie à ses camarades : « L’objet que je veux vous présenter, c’est cette pierre bleue, découverte dans un mur quand j’étais enfant. Une pierre si particulière que je l’ai gardée comme porte-bonheur. Plus tard, lors d’un accident, j’ai eu les tendons du poignet sectionnés. Médecins et famille me disaient que je ne pourrais plus jamais me servir de cette main. Mais moi je tenais ma pierre. Oh, je sais bien qu’elle n’a pas de propriétés magiques, mais avec elle rien ne pouvait m’arriver. Je savais que je guérirais. J’ai finalement été opéré, et ma main, vous la voyez aujourd’hui, elle fonctionne. »

Et si cette pierre bleue c’était ma foi ? Seigneur, aide-moi à ne pas chercher en toi un magicien, mais à avoir confiance en toi pour oser découvrir la force que tu as mise en moi.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite