Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Je marchais sur un chemin de terre. Comme il avait bien plu, la boue collait à mes chaussures ; j’en sentais le poids à chaque pas. Ainsi la boue de mon humanité : un poids, à porter, pas à pas, certains jours, bien pesant. Adam, ne signifie-t-il pas, le ‘terreux’ ? Dieu nous fit de terre, d’humus, de boue... ‘Debout ! ‘ me dit le Christ. « Lève-toi, élève-toi ! ». Tenir les deux bouts : habiter la terre, aimer l’humanité de toute mon âme ; être déjà – et pas encore - du ciel, l’aimer de toute mon âme : être autant de la terre que du ciel, de la boue que de l’éternité.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

‘Se tenir au cœur des inquiétudes de notre époque, et les confronter avec les paisibles certitudes de la grâce’. Voilà la vocation des baptisés ! Cette expression prise à André Louf, moine trappiste, nous appelle tous, baptisés, à raviver notre espérance, et l’espérance, pour les chrétiens, ça n’est pas optionnel ! Les eaux s’agitent ? Tenons-nous dans la profondeur apaisée de la foi, soyons force tranquille, ni naïfs, ni triomphalistes, mais là, humbles et forts, au cœur des agitations, aux côtés des frères et sœurs inquiets et angoissés, tel Jésus dans la barque ballottée par les flots.

Esprit Saint, envoie-nous dans le monde !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Cette parole dite par Jésus à son Père, nous bouscule dans nos replis sécuritaires, nos propriétés bien gardées, nos acquis trop protégés, nos frontières fermées... Combien sont-ils ceux à qui je peux dire : ‘Tout ce qui est à moi est à toi’ ? Un, deux, trois proches ? Et si j’essayais d’élargir ce cercle étroit et de risquer un peu plus le partage ? En considérant toute chose comme un bien pour tous, en recevant tout comme un don et non un dû, en estimant que la terre est une demeure pour tous, sans doute, je modifierais beaucoup de mes comportements. L’ordinaire de ma vie quotidienne deviendrait alors un espace de vie.

Esprit de Dieu, ouvre nos fenêtres !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dieu prend le chemin du Rien et nous y invite. Il perd la puissance de sa divinité et se fait homme. Dans le Fils, Il perd son humanité et meurt sur une croix. Là, que reste-t-il ? Rien. Dans le tombeau ? Rien... et de ce RIEN jaillit notre salut ! « Il faut des êtres gratuits capables de flamber pour rien » écrivait René Abachi. Sainte Marie-Dominique Mazzarello, fondatrice des salésiennes, entrée au Ciel le 14 mai 1881, était de ceux-là : elle aimait, c’est tout, sans rechercher ni la reconnaissance, ni la satisfaction personnelle, sans comptabiliser de victoires, sans vouloir de retour...

Esprit de Feu, fais-nous entrer dans le Rien de Dieu et brûler d’un amour gratuit.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour à toi,

Aujourd’hui, dimanche ! C’est un jour qui pourrait passer comme tous les autres jours de la semaine. Pourtant, il a un petit quelque chose de différent. Si tu prends le temps de sortir, de te balader, tu verras que le rythme n’est pas le même. Les personnes sont plus détendues, plus disponibles. Tu verras qu’il est même plus facile de les aborder pour leur dire bonjour et pour échanger.

L'amour est au cœur des textes que nous entendons ce dimanche. Un amour qui unit, qui rassemble, qui crée l'unité. Le sens du dimanche « jour pour Dieu, jour pour l’homme » est révélateur de cela.

Que ce dimanche et la semaine qui se profile soit pour toi un espace pour développer l’amour et la manière de créer l'unité en toi et autour de toi.

En union

Luc

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour à toi,

Je pense à une parole du livre « Toi qui as cru » de C. Carretto : « L’heure de la mort n’a aucune importance. L’important c’est d’avoir réalisé sa mission ». Comme le Christ j’ai une mission spécifique, unique pour cette journée. Comme Marie j’ai à donner vie à l’Emmanuel (Dieu-avec-nous).

En regardant la semaine qui se termine, quel chemin as-tu parcouru ? Quels sont les gestes d’attention, de bienveillance que tu as eus pour les personnes proches, pour toi-même ? Quelles ont été tes actions concrètes au service des autres ?

Vois-tu davantage la manière dont tu as aimé durant cette semaine ?

Te vois-tu plus en lien avec les personnes, en lien avec toi-même, avec Dieu ? Toutes ces actions, ces gestes sont des fruits d’amour pour le monde d’aujourd’hui.

Bien en lien

Luc

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour à toi,

La bonne nouvelle du jour peut t’aider à regarder comment les événements façonnent ta journée, la semaine, le mois … Ils peuvent se regarder à la lumière de la croissance qu’ils ouvrent en chacune, chacun... ou pas. Qu’aurais-tu à gagner en gardant la frustration d’une situation difficile, la tristesse de ne pas avoir atteint ce que tu voulais … ? Regarde en découvrant les apprentissages que l’événement t’a fait vivre. Ce que tu vis devient chemin de croissance, chemin de rencontre. Tu peux regarder les témoins qui nous ont ouvert la route à la suite du Christ : Marie-Dominique, Jean Bosco, Michel Rua …

Leur dépassement a toujours ouvert un chemin d’espérance et de joie.

Regardons avec cette même confiance ce qui construit notre chemin de vie.

Belle journée a toi

Luc

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Belle fête de l’Ascension.

Une parole jaillit en moi : « Crois-tu pour vrai ?

Crois-tu « pour vrai » que Jésus-Christ va vers le Père ? Qu’il n’est plus avec nous physiquement, mais qu’il reste présent en nous chaque jour ?

Crois-tu pour vrai ? Qu’il appelle à la confiance d’une relation qui continue autrement. Ce que je vis avec une personne qui nous quitte, demeure réellement présent. Elle est une part d’héritage que j’ai et qui continue son chemin en moi.

Par son oui, Marie donne vie à la parole. À son image, accueillir en nous le Christ m’invite à lui donner vie.

Croire pour vrai ? C’est à mon sens avoir cette intime conviction que le Christ est vivant en moi et si je me donne le temps et les moyens, il demeure vivant pour les personnes autour de moi.

Belle fête de la présence autrement.

Luc

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour à toi

Aujourd’hui je te propose de suivre St Paul dans un de ses voyages. Il est à Athènes pour témoigner du Christ. Son objectif est clair : convertir les gens à la foi.

Pourquoi je te parle de cela maintenant ? Avoir un objectif clair, trouver les moyens ajustés pour l’atteindre, entrer en relation est essentiel dans le chemin de foi.

Comme Paul j’ai peut-être à préciser ce que je veux vivre avec le Christ. Quel est mon objectif pour cette journée avec lui ? Quels sont les moyens que je vais trouver pour rejoindre le cœur des personnes ?

En précisant ce que je veux vivre, en regardant comment je peux atteindre ce que je veux, je peux me faire plus proche d’une personne que je n’apprécie pas. Je peux vivre cette démarche en décidant de la vivre pour aimer.

Belle journée à toi

Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite