Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Nous connaissons la question de Pierre à Jésus : « Combien de fois dois-je pardonner ? ». Le pardon est difficile, mais le refus de pardonner est une impasse. Gandhi disait à ses compatriotes souvent humiliés par les colonisateurs anglais : « Œil pour œil finira par rendre le monde aveugle ». Humainement, seul le pardon peut apporter la paix, à la fois à celui qui le donne, et aussi à celui qui le reçoit. Ce qui peut apparaître comme une faiblesse, un renoncement, une lâcheté, est au contraire un acte fort de fraternité. Et pourquoi ? Parce que quelqu'un m'a déjà pardonné. Alors ne dois-je pas, moi aussi, faire preuve de patience et de compréhension avec l'autre ? Sept fois ou soixante-dix fois sept fois, peu importe ; car l'amour est gratuit et se multiplie.