Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Don Bosco ne voulait pas de « surveillants ». Dans « sur-veiller », on entend « veiller exagérément ». Mettre l’enfant sous haute sécurité, alors qu’il veut seulement qu’on l’accompagne sur les chemins aventureux de l’existence.
Don Bosco préférait « assistant », « celui qui tient debout »… On y trouve la notion de stabilité : celui qui est solide quand le jeune sent le sol s’effondrer sous ses pieds. Ne pas confondre avec l’assistanat, qui infantilise, l’« aide » qui laisse l’assisté redevable et en situation d’infériorité.

L’éducateur est un « veilleur » ou un « gardien »… Il « veille sur ». Car « les gosses sont bourrés de talents, mais ils les perdent en cours de route, ou bien ils bousillent tout, s’il n’y a pas un père qui veille sur eux. » (Stephen King).


j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi