Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il y avait quelque chose de l'ordre de la provocation dans son attitude. Lorsqu'il passait devant la porte ouverte de mon bureau, il mangeait ostensiblement son croissant un café à la main. Pas rasé, pantalon « crade », pull incertain à capuchon. Le parfait ado relax. Le problème, c'est qu'il n'était plus ado, il enseignait une matière générale aux élèves de terminale et espérait être responsable d’une classe.

Quelle posture adopter ? L’interpellation ? L’ignorance ? Autre chose ? Quel message voulait-il me faire passer ? Je compris rapidement qu’étant en conflit profond avec son père, il n’acceptait pas l’autorité de substitution que je représentais à ses yeux. Je lui proposai alors de travailler ensemble ses projets et de faire le point régulièrement. En analysant ce qu’il attendait et refusait en même temps de moi, nous sommes parvenus à poursuivre le travail dans la perspective de l’avenir tout en sachant distinguer le privé du professionnel.


j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi