Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il y a quelques jours, lors du 25ème dimanche du Temps Ordinaire, Jésus nous disait pardonne « 70 fois 7 fois » à ton frère. Jusqu’où, jusqu’à quand pardonner à celui qui m’a blessé. Le Seigneur nous répond : toujours, à l’infini. On ne compte pas, le pardon est sans limite. L’amour du pardon est plus fort que tout. C’est toute la force du pardon : miséricorde infinie de Dieu pour nous mais aussi ce pardon à l’autre, signe de fraternité, de relation à mon frère.

Comment ne pas penser à Maïti Girtanner pardonnant à son bourreau nazi qui l’avait torturée, brisée durant la guerre. Comment ne pas penser à cette jeune vietnamienne pardonnant à l’aviateur qui avait largué du napalm sur son village durant la guerre dans les années 1970.

Le pardon, c’est reconnaître en l’autre la dimension de Dieu en lui, et donc sa capacité à se relever. Dieu vient nous relever dans son amour miséricordieux. A nous de relever aussi notre frère dans un pardon d’amour qui tisse la relation fraternelle, qui fait avancer, qui construit.


j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi