Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un soir d'automne : une supérette urbaine avec sa file d'attente qui se bloque. Ça discute à la caisse ; et j'aperçois un homme jeune encore, émacié, avec un œil poché. Il se bat avec une carte bancaire qui visiblement n'en veut pas : il n'a pourtant que deux paquets de chips à payer. Après quelques essais, il retire un des deux paquets, la caissière recalcule, la carte reprend le chemin du récepteur qui refuse encore. Malgré la distance j'ai compris : il n'avait plus un sou... Il s'est excusé tant bien que mal et s'en est allé, les épaules basses sans même un chips.

Personne n'a bougé, n'a eu le réflexe d'avancer deux ou trois euros. Moi, j'étais trop loin ! Ce fait banal m'a poursuivi : j'ai eu honte, avec mes quelques achats, d'être resté « trop loin ».

J'ai pourtant un ami qui souvent me chuchote de ne pas rester « trop loin ». Lui, il a pris le risque de se tenir au plus près des humains surtout de ceux qui n'ont que quelques chips à manger.


j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi