Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Joséphine Bakhita (1869-1947), soudanaise, n’a pas 10 ans quand elle est vendue comme esclave. Mais à 14 ans, elle est rachetée par un consul italien puis par la famille Michieli avec laquelle elle quittera le Soudan. Une nouvelle vie commence. Elle demande le baptême et rentre dans la congrégation des sœurs de la Charité de Gènes. « Je suis enfant de Dieu » répète-t-elle avec admiration et joie. En 2007 elle est déclarée sainte par Jean Paul II (première femme africaine canonisée).

Sa vie inspire la ferme détermination de travailler de manière efficace à la libération des personnes dont la vie est détruite par l’oppression et la violence. Le Pape Jean Paul II soulignait que le tribalisme et les formes de discrimination fondée sur l’origine ethnique, sur la langue et la culture ne faisaient pas partie d’une société civile et n’avaient aucune place dans une communauté de croyants.

Saisie par son histoire, Joséphine Bakhita disait souvent, à la fin de sa vie : « Lâchez mes chaînes, elles me font mal »


j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi