Dominique Savio 220x232Dominique est le fils d'un jeune foyer chrétien de la campagne piémontaise. Lui est forgeron, elle couturière. Il naît le 2 avril 1842 et sera l'aîné de neuf enfants. Les parents connaîtront souvent la gêne pour élever leur nombreuse famille. Dominique ne sera jamais un enfant gâté.

 

Très vite ses qualités morales et intellectuelles s'affirment. Sa santé, par contre, donne souvent des inquiétudes.

À Pâques 1849, Dominique , grâce à une faveur exceptionnelle, communie pour la première fois. Sur un carnet d'écolier il note ses résolutions: "Je me confesserai souvent, et communierai toutes les fois que mon confesseur me le permettra. Je veux sanctifier les jours de fête. Mes amis seront Jésus et Marie. La mort plutôt que le péché."

 La première rencontre avec Don Bosco a lieu le 2 octobre 1854. Don Bosco a vite jugé l'enfant et un dialogue s'instaure.

  • Dominique, il me semble qu'il y a en toi de l'étoffe
.
  • À quoi pourrait-elle servir ?
  • À faire un beau vêtement que nous offririons au Seigneur.

  • Eh bien, Père, c'est entendu, Je serai l'étoffe et vous serez le tailleur.

 Don Bosco lui fournit un programme de sainteté à la portée d'un jeune : 
Sois joyeux, fait ton devoir d'état, prie le Seigneur, et aide les autres.

Dominique le met en pratique fidèlement, et en trois ans atteint son objectif.  Dominique est emporté par la tuberculose le 9 mars 1857. 
Il est béatifié en 1950 et canonisé en 1954. Il est fêté tous les ans le 6 mai.

 

Pour aller plus loin


Mot du jour

D’un côté, le papillon. Fragile et agile, il est signe de délicatesse et de légèreté. Volant de fleur en fleur pour se nourrir, il propage le pollen, élément essentiel à la reproduction des végétaux. Mais avant de devenir ce bel insecte, le papillon traverse plusieurs métamorphoses.

De l’autre, l’abeille. Organisée et infatigable, elle butine le nectar des fleurs puis fournit, en équipe, une puissance de travail remarquable pour le transformer en miel.

Sans les papillons et les abeilles, le monde végétal s’éteindrait rapidement.

Durant ce temps de Carême, commencé il y a tout juste une semaine, à l’image du papillon, sommes-nous prêts à nous laisser transformer par l’annonce de la Pâque du Seigneur ? A l’image de l’abeille, sommes-nous prêts, à rejoindre la ruche du Seigneur ?

Vive les p’happyculteurs !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi