Réussir dans la vie ou réussir sa vie ?

3 novembre 2017 à 5:49

Réussir dans la vie ou réussir sa vie ?

Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l’expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

Article en lien

À lire sur Don Bosco Aujourd’hui : Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

« Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

A la lecture de certains textes bibliques, on est tenté de se dire que « réussir dans la vie » ne sert pas à grand-chose. L’essentiel, ce qui donne du prix et du sens à la vie, c’est de « réussir sa vie », d’accomplir pleinement ce pour quoi nous sommes faits ; et pour nous, chrétiens, de répondre à ce que le Seigneur attend de nous, en suivant notre vocation personnelle. C’est de cette façon que nous parviendrons à notre épanouissement plénier qui débouche en vie éternelle. Réussir sa vie, c’est bien cela !

« Réussir dans la vie ! » C’est important !

Cependant, avec Don Bosco et sa pédagogie particulière, je voudrais redonner de la valeur au « réussir dans la vie ». Lorsqu’il rencontre le jeune Garelli, Jean Bosco commence par l’interroger sur son origine, sur sa famille, sur son métier… Se trouvant devant ce garçon orphelin, pauvre, illettré, il poursuit son questionnement jusqu’à trouver quelque chose de positif : « Sais-tu siffler ? ». Bien sûr qu’il sait siffler, c’est au moins une chose qu’il réussit à faire. C’est le point de départ d’un chemin d’éducation possible. C’est le point de départ d’une relation de confiance, d’une relation éducative. Bien plus, c’est le point de départ de toute l’œuvre salésienne présente actuellement sur les cinq continents.

La pédagogie de la réussite est primordiale chez Don Bosco

Oui, la pédagogie de la réussite est primordiale chez Don Bosco. En effet, réussir quelque chose, pour un jeune surtout, constitue un excellent ressort pour le travail et donne envie de réussir à nouveau. Réussir conduit à croire en ses possibilités, donne confiance en soi, valorise la personne aux yeux des autres et procure une certaine reconnaissance sociale ; ce peut être un facteur d’intégration.

En éducation, la composante « réussite » a donc une grande importance, aussi est-il important de « réussir dans la vie ». Mais cela devient perversion, lorsqu’on prend le moyen pour la fin. Réussir pour réussir, réussir pour la gloire, réussir pour le pouvoir, réussir par orgueil, tout cela n’est que du vent dirait l’Ecclésiaste.

Réussir dans la vie en vue de réussir sa vie, voilà ce à quoi nous sommes invités.

Père Paul Ripaud,
Salésien de Don Bosco,
au lycée Etienne Gauthier de Ressins.

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd’hui….

  • Mot clé de la pédagogie de Don Bosco : la confiance
  • Question d’éducation : « Il faut toujours choisir ! »
  • Comment la formation nourrit le réseau Don Bosco

Education