Handicap 355Permettre à des personnes en situation de handicap de vivre la randonnée en montagne est l'objectif de l'association Handi Cap Evasion (HCE). Ceci est rendu possible grâce à l'usage de la joëlette. L'HCE est aussi le lieu de la rencontre entre des personnes qui partagent une passion commune : la montagne ! Un dimanche d'été aux aurores. Une vingtaine de personnes se réveillent tranquillement et se préparent pour une journée de marche.

 

 

 

 

Le groupe s'est rencontré la veille et s'apprivoise peu à peu. La première matinée consiste à initier les débutants au maniement de la joëlette et à corriger les mouvements des uns et des autres pour qu'ils n'aient pas mal au dos.

 

Grace à la joëlette, ils vivent la montagne à plein

HCE logo Il suffit de s'inscrire pour voyager et participer à un séjour : www.hce.asso.frMarie-Christine, paraplégique suite à un accident de voiture en 1994, était fan de montagne. Elle s'est tout de suite renseignée sur la possibilité de continuer d'en jouir. Quand, avec son mari, ils ont entendu parler de l'invention extraordinaire de Joël Claudel, ils ont tout de suite participé à la souscription et ils ont acquis une joëlette simple ! Elle raconte : « Nous partions en balade, à la journée, avec des copains. Nous étions membres de HCE mais j'avais peur de partir pour huit jours à cause des soins. L'idée de faire du camping et de bivouaquer me paraissait difficile ! Mon mari a fait le pas en 2011 avec notre fils de quinze ans. Ils m'ont convaincue que c'était jouable et je me suis lancée dans l'aventure avec mon mari et notre fille de treize ans ! C'est fatiguant mais on oublie vite la fatigue ! »

Une invention géniale

Joël Claudel, accompagnateur en montagne, emmenait son neveu myopathe, en balade. Il l'a porté sur son dos, puis dans une brouette qu'il a ensuite adaptée pour aboutir à la joëlette. Celle-ci ne comporte donc qu'une seule roue ; ce qui lui permet d'emprunter des sentiers, même les plus étroits. Le siège se règle en fonction du handicap. Des brancards, à l'avant et à l'arrière, réglables, en fonction de la pente, permettent de faire rouler l'engin.

 

Les équipes sont constituées d'hommes, de femmes et d'ânes

OCH 180

REJOIGNEZ LE TOUR DE FRANCE DE L'OCH POUR SES 50 ANS AVEC LA JOELETTE !

 

L'OCH a repris l'idée de la joëlette et a lancé une belle aventure pour ses cinquante ans : un tour de France pendant six mois.

C'est à la portée de chacun, personne ayant un handicap ou valide : venez et marchez, venez et participez une heure, un jour, une semaine.
Les marcheurs sont en route depuis le 28 avril... Ils n'attendent que vous ! http://tour.och.fr/

Rejoignez le tour de France de l'OCH à votre façon. Comment ? Les réponses à vos questions. Une aventure humaine à la portée de tous !

La composition d'une équipe s'adapte en fonction de tous ces paramètres ; elle se veut flexible en fonction des besoins et des demandes. Il est possible d'avoir quatre personnes en joëlettes, deux personnes handicapées marchantes, deux simples accompagnants, douze accompagnateurs actifs, un accompagnateur en montagne, un intendant sans oublier l'âne, indispensable au transport logistique.

Chaque journée commence tôt, très tôt pour que les personnes en situation de handicap aient eu le temps de se préparer, aidées par les uns et les autres. « C'est compliqué, il faut accepter d'être dépendant même si on a l'habitude d'être autonome chez soi », précise Marie-Christine. Après deux heures de préparatifs, c'est parti pour la journée de randonnée !

 

« L'équation est simple, explique Frédérique, responsable de l'équipe, une personne dans la joëlette, une devant qui tire et guide, une derrière qui équilibre et freine en descente. Parfois, un autre accompagnateur aide devant quand ça monte trop, voire deux ou trois de plus sur le côté quand les sentiers sont vraiment difficiles ; car ce sont de vrais sentiers de montagne, avec six cent à sept cent mètres de dénivelé ! Le maniement est physique. Il demande une écoute et un ajustement constant avec la personne en situation de handicap pour qu'elle en profite pleinement. La confiance réciproque et le dialogue sont indispensables pour que chacun savoure les paysages magnifiques et s'émerveille de la nature et des grands espaces ».

 

 

Karine GOLD-DALG
30 mai 2013

 

Pour aller plus loin

  • Pour s'inscrire et participer à un séjour : www.hce.asso.fr A noter : pour les prochains séjours d'été, il manque 21 participants. Faites-le savoir autour de vous !
  • Une Conférence, très bientôt, organisé par l'OCH, Jean Vanier et Philippe Pozzo di Borgo, ensemble, au Palais des Congrès de Versailles, mercredi 5 juin à 20h, pour réfléchir sur ce qu'est le bonheur!
 


 

 


 

 

HCR repas 355 La convilaité des repas pour continuer à partagerHCE 355  2La confiance réciproque et le dialogue sont indispensables

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite

    • « Foi et Science » s’invitent à l’institut Lemonnier à Caen

      lemonnier mai 2018 02 Les jeunes de 2ndes de l’Institut Lemonnier à Caen ont couronné leur année pastorale autour du thème : Science et foi. Autour d’une table ronde, étaient réunis des témoins de la foi des religions monothéistes présentes dans l’agglomération.

      Lire la suite