diaconia 355 dbaQui n'a pas été bénévole à l'école de ses enfants, au club sportif, dans une association caritative ou sociale ? Qui n'a pas expérimenté la collaboration avec des bénévoles ? La question choisie pour le forum de Diaconia, l'été dernier, à Lourdes nous concerne tous. Comment travailler en équipe composée de salariés et de bénévoles ? Des pistes de réflexion stimulantes. Et moi, comment comment j'assume ma mission ?

 

 

 

 

 

 

 

 

La mission confiée au bénévole doit être exprimée de façon claire et explicite

L'accueil du bénévole doit donc être soigné tout en étant simple et efficace. Il est incontournable de présenter le projet associatif, éducatif, et/ou pédagogique. Ce dernier constitue l'outil commun, partagé et mis en œuvre par tous, bénévoles comme salariés. Il peut aussi y avoir une charte du bénévole qui exprime en quelques phrases clés son cadre de travail.


La mission confiée doit être exprimée de façon claire et explicite, comprise et acceptée. En effet, même si elle ne fait pas l'objet d'un contrat écrit, la parole donnée constitue un engagement. Si elle n'est pas respectée ou prise avec légèreté, l'association peut se retrouver en difficulté sans avoir beaucoup de moyens pour aider à résoudre d'éventuels problèmes. Deux outils peuvent éviter ce genre d'écueil : des concertations régulières qui permettent notamment de mieux connaître les différents cadres de travail, et des temps de relecture commune.

L'emploi du temps, souvent source de tension entre salériés et bénévoles

Certes, tout cela demande du temps et c'est peut-être la question la plus épineuse puisque le temps passé à travailler n'est ni compté ni rémunéré de la même façon si l'on est salarié ou bénévole. De plus, les disponibilités communes sont peu nombreuses. Le rôle de la coordination prend donc ici, particulièrement, toute son importance.


Il n'est vraiment pas facile de gérer un cadre où s'entrechoquent autant d'inconnus. Un bénévole est disponible le matin entre 8 h et 10 h, un autre entre 14 h et 18 h, le troisième plutôt à l'heure du déjeuner ou le week-end uniquement voire même une fois tous les 15 jours. Et puis il y a le cadre horaire du salarié qui n'est généralement pas disponible le soir alors que beaucoup de bénévoles le sont. Je pense aux casse-têtes des emplois du temps scolaires, en primaire, dans les écoles privées quand il s'agit de placer une simple heure de catéchèse en fonction de la disponibilité des parents bénévoles.

La reconnaissance du travail fourni concerne aussi bien les bénévoles que les salariés

Il serait faux de dire que le salaire est la seule reconnaissance du salarié. Chacun a besoin d'être valorisé, d'avoir une place reconnue et utile. Le forum a mis en lumière que cela commençait par la communication de la structure, y compris sur Internet.
Tout est une question de travail d'équipe : de la façon dont elle se compose, dont elle est gérée et du dialogue vécu entre les différents membres. Au sortir du forum, les personnes sont reparties avec cette question : « Et moi, comment j'assure ma mission dans l'équipe ? »

 

Karine GOLD-DALG

22 novembre 2013

à partir des échanges des l'atelier animé par TSEC

durant le rassemblement Diaconia

 


TSEC, Travail Social – Engagement Chrétien : est une association dont le but est d'accompagner le travailleur social chrétien dans la relation à Dieu et la relation éducative. Site : www.tsec.asso.fr

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Quentin

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite