diaconia 355 dbaQui n'a pas été bénévole à l'école de ses enfants, au club sportif, dans une association caritative ou sociale ? Qui n'a pas expérimenté la collaboration avec des bénévoles ? La question choisie pour le forum de Diaconia, l'été dernier, à Lourdes nous concerne tous. Comment travailler en équipe composée de salariés et de bénévoles ? Des pistes de réflexion stimulantes. Et moi, comment comment j'assume ma mission ?

 

 

 

 

 

 

 

 

La mission confiée au bénévole doit être exprimée de façon claire et explicite

L'accueil du bénévole doit donc être soigné tout en étant simple et efficace. Il est incontournable de présenter le projet associatif, éducatif, et/ou pédagogique. Ce dernier constitue l'outil commun, partagé et mis en œuvre par tous, bénévoles comme salariés. Il peut aussi y avoir une charte du bénévole qui exprime en quelques phrases clés son cadre de travail.


La mission confiée doit être exprimée de façon claire et explicite, comprise et acceptée. En effet, même si elle ne fait pas l'objet d'un contrat écrit, la parole donnée constitue un engagement. Si elle n'est pas respectée ou prise avec légèreté, l'association peut se retrouver en difficulté sans avoir beaucoup de moyens pour aider à résoudre d'éventuels problèmes. Deux outils peuvent éviter ce genre d'écueil : des concertations régulières qui permettent notamment de mieux connaître les différents cadres de travail, et des temps de relecture commune.

L'emploi du temps, souvent source de tension entre salériés et bénévoles

Certes, tout cela demande du temps et c'est peut-être la question la plus épineuse puisque le temps passé à travailler n'est ni compté ni rémunéré de la même façon si l'on est salarié ou bénévole. De plus, les disponibilités communes sont peu nombreuses. Le rôle de la coordination prend donc ici, particulièrement, toute son importance.


Il n'est vraiment pas facile de gérer un cadre où s'entrechoquent autant d'inconnus. Un bénévole est disponible le matin entre 8 h et 10 h, un autre entre 14 h et 18 h, le troisième plutôt à l'heure du déjeuner ou le week-end uniquement voire même une fois tous les 15 jours. Et puis il y a le cadre horaire du salarié qui n'est généralement pas disponible le soir alors que beaucoup de bénévoles le sont. Je pense aux casse-têtes des emplois du temps scolaires, en primaire, dans les écoles privées quand il s'agit de placer une simple heure de catéchèse en fonction de la disponibilité des parents bénévoles.

La reconnaissance du travail fourni concerne aussi bien les bénévoles que les salariés

Il serait faux de dire que le salaire est la seule reconnaissance du salarié. Chacun a besoin d'être valorisé, d'avoir une place reconnue et utile. Le forum a mis en lumière que cela commençait par la communication de la structure, y compris sur Internet.
Tout est une question de travail d'équipe : de la façon dont elle se compose, dont elle est gérée et du dialogue vécu entre les différents membres. Au sortir du forum, les personnes sont reparties avec cette question : « Et moi, comment j'assure ma mission dans l'équipe ? »

 

Karine GOLD-DALG

22 novembre 2013

à partir des échanges des l'atelier animé par TSEC

durant le rassemblement Diaconia

 


TSEC, Travail Social – Engagement Chrétien : est une association dont le but est d'accompagner le travailleur social chrétien dans la relation à Dieu et la relation éducative. Site : www.tsec.asso.fr

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

Avec ceux qui aiment le ballon rond et ceux qui ne l'aiment pas... Dieu Père, notre Père du ciel et de la terre. Cette terre, tu l'as créée ronde comme un ballon ! Que ton nom soit sanctifié pour tous les joueurs et spectateurs de chez nous et d'autres peuples ! Que ton règne de joie, d'accueil, d'amitié, de paix, de justice sociale, de fraternité universelle entre races, cultures, arrive ! Que ta volonté soit fête, faite d'amour et d'espérance! Comme Jésus, ton Fils bien-aimé, a su nous montrer le chemin, donne-nous un esprit sportif. Par ton Esprit Saint, tu nous rassembles, tu nous veux unis, Aide-nous à respecter les adversaires, à accepter la défaite. Et, si on est vainqueur, à féliciter les perdants par des poignées de mains. Pardonne-nous nos tricheries, nos vacheries, nos défaillances, nos attitudes violentes, nos paroles blessantes, nos rejets des autres, nos découragements. Comme nous pardonnons à ceux qui se sont moqués de nous, Qui ne nous font pas confiance, pardonne ceux qui nous ont taclés. Ne nous soumets à la tentation de dominer les autres, d'écraser les autres, de jouer trop personnel pour nous mettre en valeur. Mais délivre-nous du Mal. Amen !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Serdu ! Dessine-moi Don Bosco !

      Serge Duhayon Serge Duhayon est dessinateur de Presse. Il a collaboré à des revues spécialisées et signé des milliers de dessins pour des tas de bulletins d’associations locales. Ses sujets préférés ? Les jeunes. Depuis trente ans, Serdu prend le crayon pour les pages pédagogiques de Don Bosco Aujourd’hui. Qui se cache derrière ce crayon ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Eduquer l’air de rien…

      Une dba 994 Les interventions éducatives des adultes font partout l’objet de programmes, de règles, d’horaires, d’exercices didactiques... Mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle, ou plus familièrement de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Quel est l’intérêt aujourd’hui de pratiquer cette pédagogie non formelle ?

      Lire la suite

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

  • International

    • Move with Africa : une école de Bruxelles en immersion au Bénin

      bruxelles benin via don bosco 01 Comment pouvons-nous faire des vrais citoyens de nos jeunes ? C'est une question sur laquelle beaucoup d'enseignants débattent. Jérôme Merckx, a travaillé pendant un an avec ses élèves –avec le soutien de Via Don Bosco - à une culture citoyenne ouverte et internationale. Ils sont actuellement au Bénin.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

    • Radio Don Bosco Madagascar : Évangéliser jusqu'aux extrémités de l'île !

      radio don bosco madagascar 04 La province des salésiens a mis en œuvre la phrase de Don Bosco « Faire des jeunes de bons chrétiens et d'honnêtes citoyens » d'une façon originale pour la congrégation : le Radio Don Bosco. Depuis 1996, cette radio permet de diffuser des émissions éducatives et catéchétiques. Elle est nationalement connue sur l'île !

      Lire la suite

    • Mexique : une frontière, une blessure…

      mexique don bosco 05 La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique est une blessure ouverte entre deux mondes si proches géographiquement et en même temps si différents culturellement. Et pourtant elle forme une nouvelle région avec sa culture de passage. C’est là que les présences salésiennes se multiplient.

      Lire la suite