diaconia 355 dbaQui n'a pas été bénévole à l'école de ses enfants, au club sportif, dans une association caritative ou sociale ? Qui n'a pas expérimenté la collaboration avec des bénévoles ? La question choisie pour le forum de Diaconia, l'été dernier, à Lourdes nous concerne tous. Comment travailler en équipe composée de salariés et de bénévoles ? Des pistes de réflexion stimulantes. Et moi, comment comment j'assume ma mission ?

 

 

 

 

 

 

 

 

La mission confiée au bénévole doit être exprimée de façon claire et explicite

L'accueil du bénévole doit donc être soigné tout en étant simple et efficace. Il est incontournable de présenter le projet associatif, éducatif, et/ou pédagogique. Ce dernier constitue l'outil commun, partagé et mis en œuvre par tous, bénévoles comme salariés. Il peut aussi y avoir une charte du bénévole qui exprime en quelques phrases clés son cadre de travail.


La mission confiée doit être exprimée de façon claire et explicite, comprise et acceptée. En effet, même si elle ne fait pas l'objet d'un contrat écrit, la parole donnée constitue un engagement. Si elle n'est pas respectée ou prise avec légèreté, l'association peut se retrouver en difficulté sans avoir beaucoup de moyens pour aider à résoudre d'éventuels problèmes. Deux outils peuvent éviter ce genre d'écueil : des concertations régulières qui permettent notamment de mieux connaître les différents cadres de travail, et des temps de relecture commune.

L'emploi du temps, souvent source de tension entre salériés et bénévoles

Certes, tout cela demande du temps et c'est peut-être la question la plus épineuse puisque le temps passé à travailler n'est ni compté ni rémunéré de la même façon si l'on est salarié ou bénévole. De plus, les disponibilités communes sont peu nombreuses. Le rôle de la coordination prend donc ici, particulièrement, toute son importance.


Il n'est vraiment pas facile de gérer un cadre où s'entrechoquent autant d'inconnus. Un bénévole est disponible le matin entre 8 h et 10 h, un autre entre 14 h et 18 h, le troisième plutôt à l'heure du déjeuner ou le week-end uniquement voire même une fois tous les 15 jours. Et puis il y a le cadre horaire du salarié qui n'est généralement pas disponible le soir alors que beaucoup de bénévoles le sont. Je pense aux casse-têtes des emplois du temps scolaires, en primaire, dans les écoles privées quand il s'agit de placer une simple heure de catéchèse en fonction de la disponibilité des parents bénévoles.

La reconnaissance du travail fourni concerne aussi bien les bénévoles que les salariés

Il serait faux de dire que le salaire est la seule reconnaissance du salarié. Chacun a besoin d'être valorisé, d'avoir une place reconnue et utile. Le forum a mis en lumière que cela commençait par la communication de la structure, y compris sur Internet.
Tout est une question de travail d'équipe : de la façon dont elle se compose, dont elle est gérée et du dialogue vécu entre les différents membres. Au sortir du forum, les personnes sont reparties avec cette question : « Et moi, comment j'assure ma mission dans l'équipe ? »

 

Karine GOLD-DALG

22 novembre 2013

à partir des échanges des l'atelier animé par TSEC

durant le rassemblement Diaconia

 


TSEC, Travail Social – Engagement Chrétien : est une association dont le but est d'accompagner le travailleur social chrétien dans la relation à Dieu et la relation éducative. Site : www.tsec.asso.fr

 

 

 

 

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e8

Le rire est le propre de l’homme. On pourrait parodier en disant qu’il est le propre des jeunes. En fait, pour eux, ce sont les petits riens, voire les bêtises, qui prêtent à rire. Et, bien sûr, la plus part du temps, ce sont des moments vécus en bande.

Par tempérament ou pour cacher sa timidité les jeunes aiment rire. Pour Hugo « Ça redonne de l’énergie, c’est comme du sucre. » Ils ne font pas allusion à de grands comiques que l’on peut entendre sur les médias mais, c’est bien dans des moments passés entre eux que se partagent d’abord les rires. Et, pour en souligner l’importance, Hugo de conclure. « Une semaine sans rigoler, je suis pas bien. »

Question : Veillons-nous à ce que le rire soit un moment important de partage dans nos familles ?

Voir le 8è épisode de la saison 2 : Qu’est-ce qui te fait rire ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Une semaine à Lourdes au service des personnes malades

      Don Bosco Marseille Lourdes 2019 07 C’est cette expérience qu’ont vécu 7 jeunes du lycée Don Bosco Marseille du 27 avril au 3 mai. Ils sont partis dans le cadre du pèlerinage Montfortain, accompagnés par Raphaël Janiec, Adjoint en Pastorale Scolaire. celui-ci a recueilli leur témoignage.

      Lire la suite

    • FestiClip 2019 : l’excellence !

      Don Bosco Festiclip 2019 01 Fondé il y a 15 ans le FestiCLip vient de boucler sa quatorzième édition. Elle est sous le signe de l’excellence. D’année en année, nous constatons une progression dans la qualité des productions. Qualité de la technique, déjà constatée, mais aussi qualité des scénarios et du jeu des acteurs.

      Lire la suite

    • Un week-end de Pentecôte complètement foot !

      Don Bosco Festifoot 2019 11 Après une délocalisation dans l’Ouest de la France l’année passée, le Festifoot retrouvait les terrains et le château de Ressins pour sa 6ème édition. Huit équipes, venues des maisons d’action sociale et des établissements scolaires du réseau Don Bosco de toute la France, se sont rassemblées autour des valeurs du football sur les terrains et pendant les différents ateliers du challenge. Un vent de fraternité a soufflé durant ce week-end de Pentecôte dans ce groupe de 80 participants d’Argenteuil, de Caen, de Giel, de Gradignan, de Lyon et de Nice.

      Lire la suite

    • Tous en vélo pour Mokamo !

      Don Bosco Velo Mokamo 2019 03 C’est le défi que se sont lancés des jeunes et adultes des maisons Don Bosco des établissements scolaires en Belgique Wallone. En trois jours, ils auront parcouru plus de 300 km et récupéré plus de 6000 euros pour le projet Mokamo. Benoit Gochel, directeur adjoint de Don Bosco Liège et chevillle ouvrière du projet pour cette 2ème édition, témoigne de cette belle aventure.

      Lire la suite

    • Don Bosco à Kenitra !

      Don Bosco Kenitra 2019 08 Un mois après la visite du Pape François, le 1 Mai 2019, le Recteur Majeur Père Ángel Fernández Artime, 10è successeur de Don Bosco, a inauguré sa visite de l’Œuvre salésienne de Don Bosco à Kénitra, au Maroc. Une première visite officielle d’un Recteur Majeur au Maroc dans l’histoire de la Congrégation !

      Lire la suite

    • Une journée avec le Père Jean-Marie Petitclerc

      JM Petitclerc Chambery 2019 00 Le lycée Costa de Beauregard a accueilli le 16 mai dernier Jean-Marie Petitclerc. Prêtre salésien, polytechnicien, éducateur spécialisé, expert des questions d'éducation dans les zones sensibles, et écrivain, il a passé la journée avec les jeunes de l’établissement et proposé une conférence sur l’éducation dans la soirée.

      Lire la suite