clement 355La passion de Clément, c'est le travail du bois. À dix-huit ans, il a sculpté deux Christ en croix pour des églises des environs. Il vient de terminer une première année en architecture à l'université de Liège.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est un jeune homme modeste, un peu étonné d'être mis en vedette. Jamais il n'est aussi heureux que lorsqu'il est dans son atelier occupé à travailler le bois. Cela a commencé dès l'âge de six ans, et Saint Nicolas, complice, déposait dans ses souliers des clous, des scies, des maillets, des gouges. À l'âge de douze ans, au moment de sa profession de foi, les cadeaux traditionnels ne l'intéressaient pas, il a suggéré qu'on lui donne l'argent pour s'acheter une scie à chantourner. Il fabrique des jouets en bois, des bics personnalisés, des enseignes et des logos, qu'il vend sur le marché. Il a envahi la cave familiale devenue son univers personnel où il passe la plus grande partie de son temps ; il y accumule des pièces de bois de toutes les tailles, de toutes les essences. Il aime la douceur du bois sous les caresses et les odeurs des différentes essences. Peu à peu, il a acquis un réel savoir-faire.


Il n'est pas un solitaire reclus, il aime les contacts. Il participe à des marchés où il expose ses réalisations et fait des démonstrations de tournage. Il y rencontre des gens et discute de son travail. Un jour, au marché des oiseaux de Marche-en-Famenne, un commerçant lui a demandé s'il pouvait sculpter une tête de cheval destinée à garnir son étalage. Clément a empoigné sa tronçonneuse pour dégrossir une pièce de bois, avant de passer au travail plus fin des gouges et du polissage. La sculpture a plu au bonhomme qui a passé ensuite plusieurs commandes.

 

croix clément brilot355Aucun trait sur le visage : chacun lui donne le visage qu'il souhaite.De la patience et de la minutie


Récemment, on lui a fait des demandes particulières : des Christ en croix. Pour le premier, celui de la paroisse de Warempage, que ses grands-parents fréquentent, il s'est inspiré d'un autre christ existant. Pour la paroisse de Wéris, il s'agissait de concevoir entièrement l'œuvre selon les indications du curé qui voulait un Christ ressuscité et accueillant. La croix elle-même est en chêne et a la forme de vagues, ce qui suggère le mouvement et la vie. Le Christ est taillé dans du tilleul. Les bras sont détachés du bois, ce qui donne une allure aérienne. Aucun trait sur le visage n'a été sculpté : chacun lui donne le visage qu'il souhaite.

 


Clément a pris son temps pour cette réalisation. C'est un métier qui demande de la patience et de la minutie, mais aussi de la réflexion et de la maîtrise. Pour chacun de ces deux Christ, il y a eu une célébration avec une bénédiction.

Cela met en valeur son travail, Clément en a été très touché.

 

Jean-François Meurs

25 octobre 2013

 


Pour aller plus loin

Si vous voulez encourager Clément Brilot, rendez-vous sur son site : clementbrilot

Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Maisons Don Bosco

    • Des collégiens sur la route… des migrants !

      jeu migrants 02 Cet après-midi du jeudi 16 novembre 2017 les élèves de 4e du collège Bon-Accueil ont participé à une animation qui avait pour but de sensibiliser les jeunes aux problématiques des migrations internationales et d’en comprendre les enjeux. La sensibilisation s’est déroulée en trois temps : une introduction en classe sur les différents types de migrations et le partage de témoignages de mineurs non accompagnés, une mise en situation, sous forme de grand jeu puis une relecture du ressenti et des savoirs abordés à la suite de cette expérience.

      Lire la suite

    • Découvrez le nouveau site : www.oxyjeunes.net

      oxyjeune Animer un veillée spirituelle, préparer un temps d’animation, proposer un tournoi sportif… autant d’activités, pour enfants, jeunes et familles, disponibles sur le site www.oxyjeunes.net, à télécharger…. sans modération ! Le père Xavier Ernst et sœur Anne Orcel, délégués à la pastorale des jeunes, expliquent pourquoi ils ont voulu créer un nouveau site, dédié à la Pastorale.

      Lire la suite

    • « Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

      ressins reussir sa vie 01 Les élèves accompagnés par les animateurs en pastorale scolaire et les enseignants du lycée Etienne Gautier de Ressins ont débattu sur la question : « Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

      Lire la suite

    • 20 jeunes en formation de « Secouristes pour la paix »

      secouristes de la paix 01 Une vingtaine de jeunes de secondes du réseau des établissements scolaires Don Bosco de France et de Belgique ont suivi la formation « Secouriste pour la paix ». Cette session a eu lieu du 22 au 27 octobre, à Nice. Animée par Myriam Maréchal accompagnée de formateurs de l’IFHIM* en collaboration avec le Valdocco Nice. L’objectif ? Apprendre à se découvrir pour avoir un meilleur engagement dans les projets.

      Lire la suite

    • Le Lycée Costa de Beauregard en visite à Turin

      chambery turin 01 Chaque année le lycée Costa de Beauregard organise un voyage à Turin pour permettre au personnel enseignant et administratif de découvrir Don Bosco. Le Père Paul Ripaud se fait le guide de ces voyages. Une aventure magnifique pour les jeunes lycéens.

      Lire la suite

    • Réussir dans la vie ou réussir sa vie ? Comment ne pas se contredire ?

      reussir dans la vie 003Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l'expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

      Lire la suite