Teenstar 355Teenstar développe une pédagogie originale pour l'éducation affective des jeunes. Elle sera bientôt proposée au lycée Don Bosco de Lyon. La démarche plait aux jeunes et aux adultes. Elle s'adresse aux élèves de 4è jusqu'aux étudiants ou jeunes professionnels pour les aider à comprendre le sens de la sexualité, de l'amour, de la relation à l'autre. Elle veut faire découvrir la grandeur de pouvoir accueillir la vie et de le faire de façon responsable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Teenstar ne résume pas la sexualité à l'acte sexuel en brandissant la peur du sida ou d'autres maladies ou d'une grossesse non désirée. Elle ne parle pas d'abord de prévention mais elle amène à la contemplation de son propre corps, à avoir du respect pour lui et par ricochet pour celui de l'autre. Elle invite à s'émerveiller de la complexité et de la simplicité de la sexualité.

 

« On les aide à être libres, à ne pas subir les pressions de la société »


Une jeune lycéenne en cours de formation s'exprime ainsi : « Teenstar m'a apporté beaucoup de choses positives. Avant, dans mon ancien collège, la sexualité m'était présentée de façon très sale, et parfois, j'avais des doutes sur ma conception de l'amour et je n'assumais pas pleinement ma féminité. Depuis que Teenstar a commencé dans mon lycée, je découvre la beauté de la femme et de la maternité et je suis fière d'être femme. De plus j'apprends à mieux connaître le corps, le cœur et les sentiments des garçons, ce qui est vraiment important ; maintenant, j'apprends à beaucoup mieux les respecter. C'est une formation qui me met en confiance sur mon avenir sentimental. »

 

 

Et vous ?
Partagez votre expérience

 

  • Parmi le panel de propositions d'éducation affective et sexuelle, que mettez-vous en place ?
  • Quelles sont les propositions les plus intéressantes selon vous ? Pourquoi ?

 

Déposez votre expérience dans les commentaires.

 « La relation est plus belle quand on est libre »


La pédagogie Teenstar, fondée sur l'étude de la nature humaine, permet de creuser tous les aspects : physique, affectif, psychologique, intellectuel, spirituel et social de la sexualité et fait comprendre aux jeunes leur aptitude biologique à donner la vie. Teenstar fait travailler sur la relation avec l'autre : comment on devient homme et femme. C'est une pédagogie de la vérité. Les formateurs expliquent aux jeunes le fonctionnement de leur corps. On leur fait découvrir les moyens de maîtriser sa sexualité. C'est une éducation à la responsabilité. On les aide à être libres : à ne pas subir les pressions de la société : « à tel âge, on doit tous avoir eu une relation sexuelle ». On leur fait découvrir : ce qui vous rendra heureux c'est d'avoir choisi et d'être responsables.

 


« On croit que cette formation c'est une prison puisqu'on se garde, on ne s'offre pas, mais en fait c'est surtout en nous-mêmes que ça se passe, on sait ce qu'on fait. On sait au fond de nous qu'on a raison même si toute la société dit le contraire. C'est pour être plus proche de l'autre, que la relation soit plus belle qu'on ne se donne pas tout de suite. La beauté, ça va avec la liberté. C'est dans chacun de nous que ça se passe, chacun se détermine mais je pense que oui, la relation est plus belle quand on est libre. »

 

Teenstar 2 355

L'intervenant ne pense pas à la place des jeunes


Le but est de pousser le jeune à réfléchir. On ne lui donne pas des questions-réponses pour penser à sa place mais tous les sujets sont abordés. C'est en aidant les jeunes à comprendre ce qu'ils vivent dans leur corps à l'adolescence et à comprendre leurs émotions qu'ils pourront aussi comprendre la beauté de devenir homme, femme adulte et les responsabilités qui en découlent dans le respect de soi-même et de l'autre. La durée de cette formation est de quinze rencontres en collège et ving-cinq en lycée, un peu moins pour les aînés. Ce sont des rencontres d'une heure environ. Les sept premières séances se font, garçons et filles séparés puis les séances suivantes se font ensemble. Un accompagnement personnel est proposé aux jeunes en cours de formation. Seuls les jeunes qui sont volontaires peuvent participer à la formation.

 

« Généralement, quand on est jeune et qu'on a des questions, c'est plus facile de se les poser entre jeunes et comme les autres sont aussi perdus que nous, on se donne des réponses qui ne sont pas forcément la vérité. Alors avoir l'avis d'adultes formés pour en parler, c'est bien» dit un jeune.

 

Les parents aussi sont invités à discuter 


Cette formation demande avec respect l'adhésion des familles qui sont invitées à venir prendre connaissance de l'ensemble des objectifs. C'est important car cela donne des possibilités de discussions intéressantes en familles qui relaient ce qui se vit avec les jeunes dans l'établissement scolaire ou l'aumônerie. On donne aux parents un exposé détaillé du programme, et on répond à leurs questions. On sollicite leur consentement avant celui de leurs enfants. Ces derniers s'engagent ensuite librement à suivre on non le parcours. »

 

La formation a un rôle pacificateur


Un enseignant qui a donné cette formation affirme « qu'elle a un rôle pacificateur. Les jeunes deviennent plus détendus et rassurés lorsqu'ils découvrent la sexualité dans toute sa complexité, sa richesse et sa beauté. Les échanges sont riches et libèrent de l'angoisse. » et il ajoute : on donne du temps aux élèves dans un monde où tout doit aller vite. On prend le temps avec eux de s'écouter, de chercher, de comprendre. »

 

Joëlle Drouin

16 janvier 2014

 

Pour aller plus loin

Pour approfondir la pédagogie de Teenstar : www.teenstar.fr


 

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite

    • « Foi et Science » s’invitent à l’institut Lemonnier à Caen

      lemonnier mai 2018 02 Les jeunes de 2ndes de l’Institut Lemonnier à Caen ont couronné leur année pastorale autour du thème : Science et foi. Autour d’une table ronde, étaient réunis des témoins de la foi des religions monothéistes présentes dans l’agglomération.

      Lire la suite