coexister argenteuil 001 Dynamique, le groupe Coexister d'Argenteuil, investit dans le vivre ensemble. Et ce n'est pas que des mots, à écouter Ophélie Boussard (au centre de la photo), fondatrice de ce groupe et membre de la famille salésienne.

 

Une année d'existence et déjà de nombreuses réalisations à l'actif du groupe Coexister d'Argenteuil. « Interconvictionnel », après s'être défini comme interreligieux, ce mouvement, laïc et apolitique, réunit des jeunes de 15 à 35 ans, athées, agnostiques, catholiques, musulmans et juifs, comme l'explique Ophélie Boussard, d'Argenteuil, fondatrice du groupe.

 

Premier objectif de Coexister : sensibiliser les lycéens et collégiens

Aux antipodes d'une « cohabitation passive », où l'on vit les uns à côté des autres sans se connaître, Coexister propose plutôt de « vivre avec les autres et surtout d'agir ensemble. Un but à atteindre en trois étapes. D'abord, le dialogue : apprendre à se connaître sans vouloir convertir l'autre ; puis la solidarité, l'action ensemble (exemple : des maraudes pour les sans-abris) ; enfin, la sensibilisation » auprès des jeunes des lycées et collèges.

 

Réaliser « non-stop » des événements pour apprendre à connaître l'autre

Encore à son démarrage, le groupe d'Argenteuil s'investit d'abord dans le dialogue, l'urgence étant « d'apprendre à connaître l'autre », de religion ou de philosophie différente. Et, à entendre Ophélie, dynamique et enthousiaste pour activer le vivre ensemble, on ne peut qu'admirer l'investissement de sa petite équipe de cinq à dix personnes, toutes convictions confondues, pour réaliser « non-stop » - soit tous les 10-15 jours - ce qu'elle appelle des « événements ». Et ils sont nombreux depuis un an.

 

Quatre visites de lieux de culte, à Argenteuil (mosquée Al Ihsan, basilique Saint-Denys, une synagogue) et une autre synagogue à Paris, guidées, à chaque fois, par une personnalité religieuse. Dernière en date, celle d'une synagogue d'Argenteuil, où son groupe (5 musulmans et 3 chrétiens) a été invité à l'occasion de la fête juive de Hanouka, à partager un repas. L'occasion de communiquer sur le judaïsme et la fête célébrée ce jour-là. Quatre à cinq soirées à thème organisées : « Comment vivre avec l'autre », dont l'une au lendemain de l'attentat du 13 novembre, à laquelle 15 personnes ont participé, pour échanger sur l'action à mener. Et d'autres soirées, comme celle où il a été question de « l'homosexualité dans les religions » ou encore de la Trinité, difficilement accessible aux amis musulmans.

 

Et faire connaître ces initiatives au plus grand nombre

Le groupe a également organisé une conférence à la Grange dîmière d'Argenteuil en novembre, à laquelle 75 personnes ont participé, pour écouter deux jeunes venus parler de leur tour du monde à la recherche d'initiatives interreligieuses. Ajouter encore à cela : le partage d'un repas avec les musulmans de la mosquée turque à l'occasion de deux « iftars » (ruptures du jeûne).

 

Sanc compter les actions de solidarité en Seine-Saint-Denis !

Le tout sans compter des actions de solidarité : participation à l'organisation de la « Dictée des cités » initiée par France-Mixité à Saint-Denis et à Argenteuil « pour amener la culture partout », explique Ophélie. Au total, un engagement qui l'a fait évoluer sur bien des plans : la religion musulmane, la laïcité, et qui l'a questionnée sur sa propre foi, jusqu'à l'amener à se préparer à la confirmation qu'elle a reçue en janvier.

 

 

Jacqueline HUBER
Eglise en Val-d'Oise
25 février 2016

 

 

 

 


Mot du jour

« Il faut marcher et penser, et non pas s’asseoir et penser » Maxime arménienne

La vie moderne peut être très sédentaire. Pour la première fois de l’histoire, l’homme peut vivre une vie entièrement sédentaire. Les moyens de transport, les escaliers mécaniques, les ascenseurs, lui permettent de se déplacer d’un endroit à l’autre en restant assis, les téléphones et les ordinateurs de se nourrir, se divertir ou travailler en restant sur place.

Mais l’esprit est aussi le maître du corps. Lorsque l’esprit commande, le corps doit nécessairement suivre ! Cette relation corps et âme est remplie de subtilités et de récompenses. Lorsqu’on marche, quelque chose s’opère entre le corps et l’esprit : une forme de synergie créatrice et de magie. Alors promenons-nous !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite